Alors, être fier de quoi ? - Comment j'ai changé de vie

Alors, être fier de quoi ?

Cet article fait suite à un post d’il y a quelques jours : Apprendre à être fier de soi.

Du coup j’ai eu beaucoup de questions, notamment la récurrente : de quoi es tu fière ?

Alors, cela va surement paraître (très) étrange à beaucoup d’entre vous mais pas de ma perte de poids. Enfin pas de ma perte de poids en tant que telle.

Par contre, je suis fière du CHANGEMENT radical DE VIE qui a induit cette perte de poids.

Alors concrètement, ça donne quoi ?

Je suis fière de me lever tôt le matin pour aller courir, de manger sainement même en vacances, de préférer le fait-maison aux plats préparés, de demander une badoit ou un jus de tomate plutôt qu’un kir ou un whisky coca à l’apéro, d’avoir arrêté les sodas, d’avoir appris à aimer me bouger, d’apprendre peu à peu à (m’)assumer et à m’aimer, de rêver à des courses, de pratiquer le sport tous les jours etc.

Donc non en soit avoir perdu 30 kg je n’en suis pas fière, car je sais trop bien que (malheureusement) on peut perdre 30 kg en faisant beaucoup de mal à son corps et à sa tête. Donc non. Par contre oui je suis fière de ce changement de vie que J’ASSUME aujourd’hui PLEINEMENT. Exit les « tu es chiante à boire que de l’eau » ou « tu reprendrais pas du saucisson » ou encore les « t’en as pas marre de courir pour aller nulle part » et les « tu vas finir par perdre un os à force de courir » qui m’atteignaient.

Aujourd’hui, je sais d’où je viens, je sais ce que je veux et je suis FIÈRE d’assumer à 100% cette NOUVELLE VIE !

Et l’important c’est cela, s’écouter, apprendre à écouter son corps, ses aspirations, ce qui nous fait du bien à nous. Et puis FONCER et ne RIEN LÂCHER . Alors on n’a pas tous les mêmes rêves, les mêmes aspirations, les mêmes objectifs mais on peut tous se battre pour atteindre ce que l’on souhaite. On a tous cette force en nous, vraiment !

Alors on fait taire la petite voix qui nous chuchote qu’on n’y arrivera jamais, qu’on n’en est pas capable (je vous rassure cette voix on l’a tous et toutes de temps en temps dans le creux de notre tête, il faut juste ne pas lui laisser prendre trop de place) et on écoute celle qui nous donne la voie qui mène à son bonheur, le sien. Et surtout on ne lâche pas cette voie/voix là, car il n’y a que celle ci qui en vaille réellement la peine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *