Coline

Coline

Aujourd’hui j’ai rencontré Coline.

Coline est une jeune fille de 19 ans qui ne marche plus depuis 1 an – après un accident de la route.

1 an – de multiples opérations et séances de kiné plus tard – Coline se bat pour vivre. Vivre et SOURIRE, au quotidien. Vivre comme une jeune fille de son âge. Et croquer la vie à pleines dents. 

Son histoire m’a touchée et c’est pour cela que je n’ai pas hésité une seconde lorsqu’elle m’a contactée via les réseaux sociaux ! Au début je n’y ai pas vraiment cru d’ailleurs. Pourquoi vouloir me rencontrer moi ? Mais j’ai été extrêmement touchée et HEUREUSE. Cette rencontre m’a chamboulée au plus profond de ma tête et de mon cœur. Et puis cela a aussi été difficile physiquement pour moi parce que je lui avais promis de lui montrer mon petit coin de paradis – mon havre de paix lorsque je vais courir. Seul soucis : Il se situe  sur les hauteurs. Et qui dit hauteurs dit montées … Qui dit montées en fauteuil dit GALÈRE. Je l’ai poussée – tirée – portée même. Mais nous avons réussi et j’étais heureuse – aussi heureuse qu’elle je crois !

Du coup je me suis assise dans l’herbe et on a discuté.

PATCHWORK 

 » Tu es tellement jolie – moi je suis moche avec ces cicatrices partout  » –  » tu sais ce qui rend une personne jolie Coline, ce n’est pas la couleur de ses yeux ou la longueur de ses cheveux c’est ce qu’elle a là  » ( Je lui montre mon cœur) – elle sourit.

 » Je crois que j’aurais préféré mourir que d’être là – en fauteuil  » –  » ne dis pas ça – tu fais les choses différemment mais plein de jolies choses t’attendent, j’en suis sure !   »

« J’aimerais tellement dire aux autres jeunes que prendre le volant après avoir bu c’est la pire connerie au monde – c’est une connerie que je regretterai toute ma vie – chaque matin en me levant et puis à chaque fois que je ne pourrai pas faire quelque chose ce qui arrive tous les jours – et puis j’aurais pu tuer des personnes qui n’y étaient pour rien  » [ j’ai eu des frissons à ce moment là et je n’ai pas pu dire grand chose – son honnêteté et sa lucidité de la situation …]

 » Avant je rêvais de faire un Iron man  – tu sais ce que c’est ? – Bien sur ! Mais maintenant je ne sais pas comment ça pourra être possible « .

Et puis des sujets plus légers :  » C’est vrai que la course à pied ça donne le cul plat ?  » [ Quoi j’ai pas le cul plat moi !! ] –  » Oh toi aussi tu n’aimes pas les tomates ? Je pensais que j’étais la seule à ne pas aimer les tomates !! » –  » –  » C’est fou  l’énergie que tu as dans un si petit corps, tu ne te fatigues jamais ? [ Euh si et puis chéri, aussi ! ]-  » Je te vois bien avec une robe de mariée courte tu vois un truc à froufrous un peu style Lady gaga !  » [ Ah y’en a un qui va pas kiffer l’idée ! ] –  » Vous êtes beaux n’empêche tous les deux, j’aimerais bien être amoureuse un jour « . « C’est beau cet endroit quand même » –  » Tu crois toi aussi que les salopettes ça fait Valérie Damidot ?  » [ Ah ben moi j’aime les salopettes ! ] –  » Je déteste les films à l’eau de rose tu sais les trucs un peu concon où tu sais dès le début que ça va bien finir  » [Ah mais moi j’ADORE ça !! – D’ailleurs je ne vais voir quasiment que ce genre de films parce que je suis des personnes qui pensent qu’il y a bien assez de raisons de pleurer dans le monde réel ! ].

Et puis LA question,  » Pourquoi tu fais ça pour moi ? « 

Cette question m’a laissée un peu conne – J’avoue que je ne me l’étais pas posée. Peut être parce que j’ai de la chance  et puis que je m’en rends (enfin) compte. La chance de pouvoir marcher – courir – me dépasser. Le bonheur de me lever le matin avec le sourire parce que j’ai décidé de choisir ma passion – ce qui me faisait vivre. Alors oui le choix de la passion parfois c’est pas hyper simple [ La seule chose que je regrette du secteur bancaire c’est mon salaire qui tombe tous les 28 du mois – et que je peux prévoir au centime près – ou presque – Ah non y’a les horaires fixes et puis les jours de repos aussi – et les RTT ! ]. Oui c’est stressant – non ce n’est pas tous les jours facile – oui je me remets en question chaque jour, oui parfois le dimanche je voudrais déconnecter.

Mais d’un côté cuisiner, écrire et partager avec les coachings c’est ce qui me fait vivre. Et en plus je crois que je suis faite pour ça,  alors …

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *