10 choses sur moi. - Comment j'ai changé de vie

10 choses sur moi.

Aujourd’hui j’ai eu envie de vous partager des petits bouts de moi …

Des bribes de vie …

Un patchwork d’anecdotes.

Tout simplement parce que vous me connaissez pour mon amour de la course à pied et mes goûts / réalisations culinaires [étranges] quotidiennes mais moins le « vrai moi », vous savez, celui de la vie de tous les jours ! Alors j’ai décidé de me dévoiler un peu avec des anecdotes drôles parfoisparfois non. Mais sans tabou.

1- Je suis une angoissée (et une prévoyante) pathologique et une hyper active chronique. Je suis stressée, anxieuse, je manque de confiance en moi (et oui). Mais je travaille là dessus chaque jour ! D’ailleurs j’ai essayé de me mettre une dizaine de fois au Yoga [cette fois c’est la bonne !] puis à la méditation. J’ai aussi testé les coloriages anti stress, les fleurs de bach et l’homéopathie. Bref, je ne désespère pas d’entre un jour une personne calme et posée.

2- J’ai rencontré chéri pendant nos années lycée (mais sur un court de tennis !) 8 ans déjà depuis notre premier flirt et des hauts et des bas plus tard, nous nous marions finalement dans un an (euh 10 mois en fait maintenant !) en Corse. Le temps file ! Cela peut paraître un peu niais de dire cela mais j’aime à penser que ce sera mon seul amour, vous savez le prince charmant toussa toussa. (En vrai, il n’a rien du prince charmant que j’imaginais enfant et du coup je crois que ça lui donne encore plus de charme ! Enfin, disons que je suis fière de me dire que je vais dire oui au seul homme de ma vie – fleur bleue moi ?)

3- Je déteste pas mal de choses dans la vie : Les pieds, les pigeons et les pédiluves notamment. Tout cela me dégoûte en fait. Et puis, il y a les gens fermés d’esprit, les donneurs de leçon, les égoïstes, les intolérants. Ceux qui crachent par terre ou qui tiennent une conversation dans les transports en commun comme s’il étaient dans leur salon. [Oui je suis un peu énervée contre le monde entier, du coup.]

4- Je suis totalement hypocondriaque. (et encore, je me soigne). Le fait de perdre sa mère à l’âge de 30 ans n’aide pas je crois. Du coup plus j’approche la trentaine plus j’ai peur (cool non ?). Mais j’apprends de plus en plus à vivre ma vie pleinement, chaque seconde, chaque petit bonheur !

5- Mon rééquilibrage alimentaire a changé ma vie. En effet c’est grâce à cela que j’ai appris à cuisiner, que je me suis mise à la course à pied, bref j’ai radicalement changé !  Le moi d’avant n’avait pas confiance, ne faisait pas de sport, ne connaissais pas le quinoa, les fèves et la patate douce (et encore je ne vous parle pas de la purée d’amandes !) – Mais ça, c’était avant !

6- Je suis une fana des petites attentions. Ma grand mère m’a toujours dit depuis toute petite « Les petites  attentions font les grandes relations ». Je pense que c’est vrai, réellement. Du coup j’essaye d’avoir toujours un petit mot, un petit gâteau, une fleur ou juste un sourire ou un sms pour mon amoureux, parce que notre histoire est réellement ce que j’ai de plus précieux au monde, je m’en rends un peu plus compte chaque jour.

7- Mon plus grand rêve (et ma plus grande angoisse aussi) est de devenir mère. J’avoue que cela réveille en moi des choses enfouies (bien trop) profond et que parfois cela me fait peur. Mais j’ai énormément envie de vivre cette immense bonheur et de le partager avec l’homme que j’aime. Immensément envie de créer notre petite famille.

8- J’écris depuis très jeune. J’ai toujours écrit en fait je crois. A l’âge où certains écrivent un journal intime, moi j’écrivais de la poésie en Alexandrins. Et cela n’a jamais cessé. Cela a toujours été au fond de moi. Une sorte de thérapie, peut-être en tous cas un exutoire et la meilleure façon que j’ai trouvé de m’exprimer (je ne suis pas une grande oratrice). Et pourtant j’ai détruit tous mes textes un par un.  Je le regrette d’ailleurs amèrement aujourd’hui. J’ai tout méticuleusement détruit pour ne pas me faire d’illusions. Parce que « Ecrire n’est pas un métier ». On me l’a répété beaucoup – et puis je l’ai intégré. Jusqu’à il y a quelques semaines.

9- A l’école j’ai toujours été une bonne élève. Vous savez la binoclarde, un peu  ronde et lèche bottes. Et ben c’était moi !

10- Je suis extrêmement proche de mes grands mères. Peut être parce que ce sont elles qui m’ont donnée mes tous premiers biberons. Du genre à les appeler tous les jours ou presque. A leur envoyer des cartes postales en vacances ou à leur faire livrer des fleurs pour des petites occasions [ou pas forcément, d’ailleurs].

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *