Ces 10 choses qui m'agacent ! - Comment j'ai changé de vie

Ces 10 choses qui m’agacent !

Aujourd’hui j’avais besoin de légèreté et de bonne humeur, c’est pourquoi j’ai décidé de vous faire un article … Léger ! Léger et un peu décalé, aussi.

Aujourd’hui j’ai tout simplement eu envie de vous parler des choses qui m’énervent ! Et oui, j’ai, comme tout le monde, des choses qui m’insupportent au plus haut point !

1- Les « slurps » et autres bruits de bouche ainsi que les personnes qui confondent les trottoirs avec leur lavabo … Alors oui, s’il y a bien quelque chose qui m’énerve (mais genre, VRAIMENT) ce sont les bruits de bouche. Vous savez les « slurps » du type de la table d’à côté au restaurant (et non malheureusement cela n’est pas réservé aux personnes âgées à qui il manque une partie de la dentition), les mâchonnements intempestifs de votre voisin de transport en commun (là vous priez pour que le trajet à ses côtés ne soit pas trop long) ou encore les bruits de bouche de votre voisin de cinéma qui mange ses pop corn la bouche GRANDE ouverte.

 

Et puis il y a les gens qui confondent les trottoirs avec leur lavabo et qui crachent un peu partout (non mais sérieusement ?). Et si vous rajoutez le bruit du « rrrrrrrrrrrr » (raclement de gorge qui précède le crachat) vous m’achevez. J’ai d’ailleurs plusieurs fois failli me faire tabasser parce que je n’ai pas pu réprimer un  » Non mais sérieusement c’est dégueulasse » !

2- Les personnes qui n’ont pas pris l’option « clignotant » sur leur voiture. Et oui croyez le ou non, chez beaucoup les clignotants étaient en option et manifestement ils avaient un budget serré … Je n’aime déjà pas conduire mais alors les gens qui se rabattent et/ou se retrouvent sous mon nez d’un coup d’un seul sans le moindre avertissement ça me rend hystérique. D’ailleurs je braille tout haut « et le clignotant ******* ! ça ne sert à rien mais ça détend.

3-  Les ouvertures faciles qui ne sont faciles que pour le créateur du concept (ce qui a donc un intérêt limité …) Vous savez le genre d’ouvertures faciles qui vous restent dans les doigts lorsque vous tentez une approche ou encore la languette trop petite et/ou qui ne se décolle pas. Bref, chez moi cela se termine systématiquement par l’utilisation d’une paire de ciseaux !

pas content

4- Les avis de passage gentiment déposés dans la boite au lettre alors que l’on était bel et bien présent chez nous. Souvent en plus c’est une chose que l’on attend impatiemment. On fait relivrer exprès un jour ou on est sur d’être à la maison et là bim, un avis de passage (grrr). En plus, étant au rez de chaussée et à quelques centimètres de notre boite aux lettres, notre facteur n’a même plus l’excuse de vouloir économiser ses gambettes.

grrr

5- Les 20 minutes de pub avant / pendant LE programme que l’on attend toute la semaine. Alors ça …

6- Les gens qui téléphonent dans un train (valable pour tout endroit public) comme s’ils étaient dans leur salon (et qu’en plus cela dure des heures !). Alors lorsqu’il s’agit d’une conversation à caractère professionnel et/ou important j’arrive à garder mon calme, mais le fait que des ados s’entretiennent avec leur copine / mec pendant de looongues minutes à côté de moi me fait littéralement sortir de mes gonds ! (non mais sérieusement, la couleur de ton vernis ou le nombre de fois où tu as embrassé ton mec, tu n’es peut être pas obligée de le partager avec les 54 personnes autour ?) – et bien si, apparemment.

colère explose

7-Les parisiens qui considèrent que lorsque le RER / Métro (coucou la ligne 13 !) est plein, et bien ils peuvent encore rentrer dedans. Vous savez le moment où vous avez la tête collée contre la vitre et que vous devez respirer sous l’aisselle de votre voisin tellement vous êtes serrés, ce moment où la proximité est assez insupportable et que vous respirez profondément afin d’éviter une crise d’angoisse et qu’une personne sur le quai prend son élan (oui oui c’est du vécu) pour rentrer dans la rame. Alors je veux bien, le parisien est pressé, mais quand même. (dixit la provinciale de base !)

8- Le manque d’hygiène dans les piscines municipales (beaucoup). Cette raison est d’ailleurs LA raison pour laquelle je ne mets plus les pieds dans une piscine municipale et ce, même si j’adore nager ! L’élément déclencheur de ceci a été d’attraper une verrue plantaire dans une piscine à l’âge de 8 ans. Depuis j’ai développé une peur phobique des pieds, des verrues et autres mycoses et des pédiluves qui me dégoûtent au plus haut point (vous avez dit névrosée ?).

9- Le fait de choisir SYSTÉMATIQUEMENT LA file qui n’avance pas. Alors je vous préviens : il ne faut absolument pas faire la queue avec moi (sauf si vous n’êtes pas pressé !) et ce, même lorsque je me concentre et fais des calculs savants du type : nombre de personnes devant moi * nombre moyen d’articles dans le panier * âge moyen … 99% de chance de me planter !

chat énervé

10 – L‘odeur de l’alcool à 8h du matin. Alors ça en plus de m’agacer, ça me dégoûte profondément. Et pourtant cela m’arrivait très régulièrement lorsque je travaillais en contact direct avec le public, plusieurs fois par semaine en fait, mais ça j’ai beau prendre sur moi je ne peux vraiment pas cela me provoque des hauts le cœur insupportables…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *