Confidence pour confidence - Comment j'ai changé de vie

Comment j'ai changé de vie

Confidence pour confidence

Je ne sais pas pourquoi je ressens le besoin de vous écrire ce soir. Peut être parce que je suis à un tournant de ma vie, personnelle et professionnelle. Surement parce que je reçois beaucoup de messages adorables en ce moment, des messages intimes, personnels qui me parlent de peurs, de doutes et qui me demandent mon secret. Mon secret pour être positive, enjouée, pour arriver à gérer ma vie professionnelle et ma vie de jeune maman, mon secret pour ne jamais douter et avoir confiance en moi.

Alors je vais vous décevoir, surement. Je n’ai pas de secret, pas de recette miracle. Je doute aussi, j’ai peur parfois. Je doute dans ma vie de maman, dans ma vie d’entrepreneur, de blogueuse. Je doute dans ma vie d’épouse et de femme. La différence avec il y a quelques années, c’est que ces doutes ne font plus totalement barrage à mon action. Je doute, j’ai peur, mais cela ne m’empêche plus de me mettre en action et d’aller de l’avant.

Je crois qu’il y a eu plusieurs tournants dans ma vie, le plus marquant surement a été il y a quelques années. Examen gynécologique, on me trouve une « grosseur » à l’ovaire. A ce simple mot tout s’écroule autour de moi et les questions défilent  » ça veut dire quoi grosseur ? » et puis presque tout de suite après  » ça veut dire que j’ai un cancer ? ». Ma maman est décédée d’un cancer à 30 ans, ça rend un peu parano sur la question. Au fil des examens et des semaines qui passent il s’avère qu’il n’y a rien de grave, et que la vie doit reprendre son cours. Mais j’ai eu peur, vraiment, et j’ai réalisé combien j’avais raté de choses, d’opportunités, combien je m’étais gâchée la vie avec des choses qui n’en valaient pas la peine, combien au contraire je n’avais pas assez savouré certains moments. Alors je me suis jurée à ce moment là que j’allais vivre, pleinement et sans compromis. C’est pour cela qu’aujourd’hui je me lève – très – tôt, que je parle – très – vite, que j’ai beaucoup de projets en même temps, que j’aime – trop – fort. Pour cela que je savoure des petits bonheurs anodins comme l’odeur de la brioche qui sort du four, les ronronnements de mon chat sur mes genoux, le soleil qui se lève à travers les volets de la fenêtre de la cuisine. Pour cela que je m’émerveille devant les fleurs, les papillons et les formes de nuages dans le ciel. En fait, je crois que je n’avais pas réalisé avant ce moment là combien la vie est précieuse et surtout que l’on n’a pas de deuxième chance, il n’existe pas de bouton reset, pas de deuxième vie ou d’elixir magique.

C’est bête d’avoir du en passer par là pour réaliser cela, mais je crois que malheureusement c’est trop courant. Il y a quelques semaines je regardais un documentaire sur une jeune femme, atteinte d’un cancer à 27 ou 28 ans, qui avait trouvé le courage après sa rémission de se lancer dans le one woman show, chose qu’elle rêvait de faire depuis des années mais n’avait jamais osé se lancer … Et les exemple sont multiples. Et c’est dommage. J’espère arriver à transmettre ça à ma fille, vivre l’instant. Sur instagram il y a quelques jours je vous partageais cette phrase de mon grand père que je n’avais pas compris petite mais qui fait tellement écho en moi aujourd’hui « bouffe la vie avant qu’elle ne te bouffe ». La vie l’a bouffé mais je pense à lui chaque jour, particulièrement dans ces périodes là, de transition où la vie nous chahute et puis, j’avance.

18 commentaires sur "Confidence pour confidence"

  1. Nathanaelle PALAYER dit :

    Magnifique récit une fois de plus….Ces mots résonnent en moi et je vais relire ce texte plusieurs fois, crois moi. Je ne regrette pas de m’être engagé dans un coaching avec toi car tu pourras comprendre par quoi je passe et ce que j’aimerais enfin pouvoir faire….VIVRE.
    A bientôt. Profites de ces belles journées en famille.

  2. Kyarah dit :

    Très joli. Ca resonne en moi en ce moment

  3. Fadoua dit :

    Bonjour,
    Voilà plusieurs mois que je vous suit et régulièrement sur insta je regarde jour après jour vos poste et votre blog et Je me souviens du poste sur votre fille qui ma particulièrement ému celui de votre grand-mere aussi jaime vraiment votre écriture vous devriez vous lancez dans l écriture on sent d’instants que vous êtes une passionné.
    Passionné en Amour en écriture en cuisine…continué ainsi a nous faire vivre,rêvé de vos passion avec Amour et surtout a gardé votre magnifique sourire.

  4. Pauline dit :

    Vos articles me parlent de plus en plus et m’aident au quotidien donc tout simplement merci

  5. Rosemarie dit :

    Vos envies, vos désirs, vos choix, vos goûts, vos vies m’aident à cheminer, à apprécier TOUT. Qualités, défauts, imperfections. Les miens et ceux de ceux que j’aime tant. J’apprends la bienveillance, le dire vrai. L’art d’apprécier un porridge le matin avant d’aller travailler ou les graines de chia, le chanvre sur une tranche d’avocat. Apprécié l’amour et la grande gentillesse de mon homme. Le regard de ma maman que l’alzheimer éteint de plus en plus et je perçois juste la lueur d’amour de celle qui nous a tant donné et qui est au crépuscule de sa vie. Et cela m’effraie. Alors j’apprécie encore plus de l’embrasser. Ma fille et les deux somptueux petits enfants qu’elle m’a offert. Car c’est un cadeau. Mon travail qui me rend heureuse. Mes collègues qui me trouvent épanouie et performante. Merci France

      1. France Tronel dit :

        merci pauline, il faut me dire tu

  6. TILHET-PRAT Marie-Nicole dit :

    Merci…merci pour cette belle leçon de vie…d’amour….j »avais perdu pied…mais ce credo cher à mon coeur va m’ouvrir toutes les portes que je me suis fermees…humblement merci….une belle leçon que je prends pour aborder en toute sérénité ma deuxième periode de vie….je vais ouvrir grand la bouche pour bouffer la vie….avant qu’elle ne me bouffe….❤

  7. L'Atelier de Sofil dit :

    Merci beaucoup pour cet article, c’est marrant car en te lisant, je me reconnais bien ! Il y a 4 quatre ans, lorsque l’on m’a détecté ma rectocolite hémorragique, j’ai cru que j’allais mourir le lendemain tellement le médecin a été alarmant … depuis j’ai fait du chemin et me suis orienté vers la naturopathie et tant au niveau de ma maladie que dans ma tête, je me sens mieux, je gère de mieux en mieux le stress et tout cela me permet de me rendre compte à quel point il faut profiter de la vie !
    J’ai d’ailleurs publié hier un article sur mon blog, sur mon rééquilibrage alimentaire, et j’ai beaucoup pensé à toi !

    Si tu veux le lire : http://latelierdesofil.blogspot.fr/2017/08/reequilibrage-alimentaire.html

  8. Christelle dit :

    Merci pour ces confidences.
    Je sors d’une longue période de dépression – cela fait 1 an et 2 mois que je suis en arrêt maladie – et je désespère de retrouver un jour un boulot dans ma branche – ingénieur système dans le domaine de l’aéronautique – auprès de ma famille dans le Sud de la France, région Aix-Marseille. Cela fait maintenant quelques mois que je recherche. Que je passe des entretiens. Que je ne correspond pas au poste en question. Je doute de mes capacités. J’avais déjà un tel manque de confiance en moi. La situation actuelle n’arrange rien. On me dit qu’il faut laisser passer le mois d’Août et que les activités reprendront à la rentrée. J’essaie d’y croire. Difficilement. Je me demande parfois si je ne ferai pas mieux de changer de métier. Mais pour aller dans quoi ?! Alors je doute. Je réfléchis – trop – souvent. Je désespère.
    Et chaque fois tes témoignages me remonte – un peu – le moral. Alors merci pour toutes ces confidences que tu nous fait. Que tu partages.

    1. Florent Tronel dit :

      bon courage christelle, je sais combien ces moments sot difficiles. mais oui en aout tout est en stand by, plein de courage

      1. Christelle dit :

        Merci de ton soutien !

  9. Kakou dit :

    Superbe article qui résonne très fort en moi …
    J’ai perdu ma maman l’année dernière et ma soeur cette année en mars de cette putain de maladie de cancer …
    Je remonte doucement la pente et j’essaie de positiver, d’aller de l’avant mais pas toujours facile …
    Bises à toi

    1. France Tronel dit :

      Non pas toujours facile loin de là, plein de douceur ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *