Histoires de course à pied - Comment j'ai changé de vie

Histoires de course à pied

Beaucoup d’entre vous m’ont demandé de parler de mon « expérience » en course à pied. Je mets ce mot entre parenthèses car je ne me considère pas du tout comme une grande coureuse, plutôt une amatrice confirmée avec simplement un peu de gnac.

Oui parce que croyez le ou non, le plus important pour moi dans la course à pied ce ne sont pas les jambes mais la TETE ! Tant que la tête tient vos jambes tiendront aussi, l’inverse n’est malheureusement pas vrai, vous pouvez avoir une pêche extraordinaire, le jour où vous n’avez pas envie vous n’irez pas bien loin !

J’ai commencé à courir en Janvier 2014 avec mon poids de départ de 86 kg. Gloups. Inutile de vous préciser que mes débuts ont été (très) difficile. Et encore je pèse mes mots. Je courrais 500 mètres, je m’arrêtais à bout de souffle et bourrée de points de côté et je recommençais comme ça durant 40 minutes. Et ces 40 minutes me paraissent très très longues du coup ! La petite astuce pour commencer c’est d’alterner marche et course. Selon vos possibilités courrez 2 minutes, marchez une minute, etc. Ou encore 5 minutes, 2 minutes de marche etc. Bref à vous de trouver votre rythme mais en alternance régulière entre marche et course. L’important étant de continuer de marcher à un rythme rapide pour maintenir un rythme cardiaque qui vous permet de brûler des graisses. L’idéal c’est de courir minimum 45 minutes 3/4 fois par semaine. Au début de mon rééquilibrage j’ai commis l’erreur de trop courir (6/7 jours et j’ai fini par m’épuiser et me blesser). Importance de la récupération et du repos donc !

Si vous voulez progresser et que vous avez des ambitions de course l’idéal c’est de faire du fractionné (alterner une course au max de vos possibilités puis de la récupération active en mode jogging). 1 ou 2 séances de fractionné par semaine vous permettront de beaucoup progresser notamment sur votre vitesse.

Autre conseil important : attention aux chaussures ! Je vous conseille vivement d’aller faire un tour en boutique spécialisée afin de vous faire conseiller. De mauvaises chaussures ou chaussures non adaptées sont très / trop souvent source de blessures et c’est bien dommage. Les chaussures sont vraiment l’indispensable de la course à pied ! LA chose à ne pas négliger. Chacun a sa propre foulée, son poids etc il m’est donc impossible de vous conseiller une paire. personnellement je cours avec des Mizuno depuis mes débuts et j’en suis ravie mais tout cela est subjectif, encore une fois, faites vous conseiller 🙂

Mais revenons à nos moutons. Mes débuts ont donc été compliqués. Pour me motiver 2 astuces : la première avoir une playlist qui déchire (mine de rien c’est important), la deuxième : télécharger une appli qui comptabilise vos kilomètres parcourus (nike running, runtastic etc), ça aide à se dépasser de voir les kilomètres défiler. Personnellement cela m’a beaucoup boostée. Je me disais « hier tu as fait 5 km aujourd’hui tu rajoutes 600 m » etc etc. Au bout de 2 mois je faisais 10 km, en crachant mes poumons mais je les faisais !

Et ensuite tout s’est enchainé. De la course à pied de façon très régulière. Oui la régularité c’est primordial !

Personnellement lorsque je m’arrête ne serait ce qu’une semaine je le sens dans mon souffle alors si vous arrêtez un mois ou deux, la reprise sera d’autant plus compliquée. L’avantage de la course à pied c’est que l’on progresse vite et que le mental a une importance primordiale. Encore une fois si vous décidez de faire 10 km ou 20 ou 30 et que vous êtes bien accroché à votre objectif, rien de peut vous stopper (sauf douleur ou blessure évidemment). Il est donc important de se fixer des objectifs. Mon record à l’heure actuelle est de 38 km. Tout simplement parce que je me suis dit avant de partir « tu ne rentres pas avant d’avoir fait plus de 35km » (mon précédent record ». Et j’ai tenu. J’avais mal au ventre, j’ai vomi mais je n’ai pas laché avant d’avoir atteint l’objectif que je m’étais fixé.

Et tout cela sans dossard, sans course.

D’ailleurs j’ai pris la résolution de ne pas faire de course officielle (exception faite : la sainté lyon). Alors pourquoi ? Parce que je n’ai pas besoin de dossard pour courir, me faire plaisir et me surpasser. J’ai juste besoin d’avoir envie et de chausser mes baskets. Le jour du semi de paris, j’ai chaussé mes baskets et j’ai fait mon « semi perso » ! Courir au milieu de centaines de personnes m’angoisserait plus qu’autre chose !

Je vois la course à pied comme un plaisir, un exutoire, un moment à moi (rien qu’à moi) et un moyen de me dépasser moi même, de dépasser mes limites, c’est pourquoi j’essaye de courir longtemps, le plus longtemps possible jusqu’à ne plus sentir mes jambes !

Tout cela pour vous dire que si j’y suis arrivée vous le pouvez aussi (si l’on remonte au collège je n’ai jamais dépassé les 5/20 en endurance et j’étais abonnée aux dernières places du cross du lycée). Rien n’est impossible donc, il faut s’accrocher, chaque jour un peu plus que la veille et y croire !

De plus la course à pied m’a aidée niveau santé ! A 14 ans on me diagnostique une tachycardie (mon coeur battait trop rapidement aux alentours de 85 pulsations minutes, aujourd’hui 10 ans plus tard – et seulement 1 an de course, je suis à 55 pulsations…) Evidemment j’ai perdu 30 kilos, mon état général est bien meilleur ! Alors, n’hésitez plus à vous lancer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *