bonheur

Le bonheur, si je veux

Pendant longtemps j’ai attendu le bonheur comme on attend le train.

Et puis, il n’était jamais à l’heure. Voire même c’était une grève perpétuelle. [ Vous savez la SNCF, toussa toussa ].

J’avais beau attendre des heures sur le quai de la gare je n’apercevais jamais le moindre bout de locomotive.

Bref, j’ai attendu et j’ai perdu mon temps

Parce que j’ai compris un peu tard que le bonheur ce n’est pas un état en tant que tel. Ce n’est pas non plus seulement le résultat d’événements extérieurs. C’est aussi et surtout un travail sur soi (Enfin, pour moi je crois que l’on peut même parler de véritable rééducation).

Alors voici mes petites astuces pour garder le moral et le sourire en toutes circonstances [ ou presque ].

Me réveiller le matin, prendre le temps de respirer profondément et de me convaincre que la journée va être belle et ce, pour une multitude de raisons. Me dire que ce nouveau jour est une page blanche, une nouvelle chance et que de jolies choses m’attendent, probablement. Essayer de ne pas ressasser le passer ou trop se projeter dans l’avenir. Vivre pleinement chaque instant, dans le présent.

M’extasier devant des petites choses : admirer le coucher ou le lever du soleil, sourire en voyant mon chaton bailler, me dire que la ricorée cela sent vraiment très bon et que les fleurs sur la terrasse, c’est drôlement chouette.

Noter mes motifs de satisfaction en fin de journée sur un petit carnet : Parce que oui même dans les journées plus que pourries il y en a [ bon parfois oui, il faut se creuser la tête, mais bon ]. L’idée, se focaliser sur le positif et non sur le négatif. L’histoire du verre à moitié plein / vide. Cela peut être beaucoup de choses. Avoir aidé une personne âgée à traverser la rue ou une maman à porter sa poussette – un sourire – un moment de complicité – une performance sportive – un appel réconfortant – Bref, vous voyez le concept ! Apprécier chaque petit bonheur !

Avoir des petites attentions : J’essaye de gâter mes proches, d’avoir des petites attentions – des fleurs – un petit déjeuner au lit – un appel – une sortie imprévue – une carte postale – un petit mot doux sur l’oreiller. Cela me fait du bien de choyer mes proches. Cela me rend véritablement heureuse. Je crois que donner est encore plus important que recevoir, enfin personnellement mon bonheur est décuplé lorsque je fais plaisir !

Accepter de ne pas être parfait(e) / ne pas rechercher la perfection : ça pour moi c’est clairement le plus difficile. J’aime tellement que les choses soient bien faites que cela tourne parfois à l’obsession. Alors parfois lâcher prise cela fait un bien fou. Accepter ses doutes et ses faiblesses et ne pas s’en vouloir pour ça ! Accepter d’être un être humain par définition faillible. Cela enlève un immense poids !

Fermer les yeux et se projeter dans un endroit apaisant qui fait du bien. Personnellement je ferme les yeux et je m’envole en corse, sur une plage, avec le soleil sur ma peau et le clapotis de la mer. Cette vision m’apaise presque instantanément !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *