plaisir

Et le plaisir dans tout ça ?

Il arrive très régulièrement que l’on me pose la question : Pourquoi tu cours ? ou alors pourquoi tu te lèves tôt pour faire du sport ? ou encore pourquoi tu cuisines tout toi même ?

La réponse à cette question est assez simple : Parce que cela me fait du bien.

Cela peut paraître simple et pourtant il m’a fallu un moment pour arriver à cette façon de voir les choses. Pendant les premiers mois de mon rééquilibrage alimentaire j’ai couru par contrainte, pour perdre du poids. Puis j’ai couru pour ne pas reprendre de poids. Aujourd’hui je cours pour me dépasser, pour donner le meilleur de moi même, pour en apprendre chaque jour un peu plus sur moi et surtout parce que j’en ressens le BESOIN. Lorsque je n’ai pas ma dose de course à pied dans la semaine, je suis de mauvaise humeur, aigrie, agressive [même que parfois, je mords].

Il en est de même pour le sport. Lorsque je termine ma séance de sport à 6 heures du matin, que je regarde le soleil se lever en prenant mon petit déjeuner et que je prends une douche qui sent bon la vanille ou le citron vert, je sais que la journée sera bonne. C’est ma façon à moi de commencer ma journée du bon pied. Une sorte de petit rituel qui me fait du bien.

Pendant plusieurs mois j’ai essayé d’atteindre certains objectifs parce qu’il le « fallait ». J’avais l’impression de courir après quelque chose parce que cela « faisait bien » mais qui ne  me correspondait pas du tout. Puis j’ai dit STOP. Comme dans beaucoup d’autres domaines de ma vie, d’ailleurs.

J’ai alors essayé de poursuivre une seule chose : Ce qui me faisait du bien, ce qui me rendait heureuse. En d’autres termes ce qui était bon pour moi, ce qui me permettait de m’épanouir et de prendre du plaisir au quotidien.

En acceptant et en étant très consciente que ce qui est bon pour une personne A n’est pas forcément bon pour une personne B. Certaines personnes seront épanouies en faisant de l’équitation, d’autres préfèrent le football ou encore la pétanque. Personne ne juge cela. C’est pareil pour la course à pied ou le fitness. Certaines personnes auront des objectifs de distance, de course ou de vitesse. Certaines des objectifs physiques. Personnellement je cours après le BONHEUR, et le fait de me sentir bien avec moi même. Je pense que c’est ce qui fait que tout cela nous rend heureux au quotidien. Le plaisir de faire les choses.

 Le plaisir de manger sainement, le plaisir de faire du sport.

Je pense que pour que le changement opère sur le long terme il est primordial de rechercher le plaisir de faire les choses. Et de les faire pour soi. Sans se préoccuper ce que fait votre voisin(e) ou que ce que vous dit votre oncle [ou votre grande tante ou toute autre personne].

Par exemple j’ai fait des erreurs notamment prendre des protéines en poudre jusqu’à réaliser (très vite !!) que cela ne correspondait ni à mes  « valeurs » en terme de nutrition ni à mes objectifs physiques. Je me suis inscrite en salle parce que j’avais l’impression qu’il le fallait mais sans conviction, et j’ai eu raison sur le fait que cela ne me convenait pas (pour des multiples raisons, peu importe), j’ai inséré des collations pour faire plus « fitgirl » mais je n’y arrive définitivement pas. Enfin vous voyez !

Aujourd’hui je me laisse guider par ce qui me fait du bien. Mon approche est assez basique au fond. Prendre du plaisir à faire ce que l’on fait. Cela peut paraitre un peu niais voire concon comme théorie. Mais je pense que c’est LA chose importante. Et aujourd’hui c’est cela que j’essaye de transmettre aux personnes que j’accompagne et puis au quotidien sur les réseaux sociaux, parce que je suis persuadée qu’un changement durable doit obligatoirement passer par cette notion de plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *