Comment j'ai changé de vie

Diversification alimentaire (Bébé 4/8 mois)

Sur les réseaux sociaux (particulièrement Instagram, où je partage plus de mon quotidien, par ), vous êtes nombreux(ses surtout) à me questionner sur la diversification alimentaire de choupette (qui aura 8 mois dans quelques jours). Alors je reviens ici sur la diversification alimentaire, quand, comment, pourquoi ? Je vous partage notre expérience, en sachant que chaque parent et chaque enfant sont différents et que le premier conseil que je vous donnerais (d’ailleurs si je n’en n’avais qu’un ce serait celui ci) : Ecoutez vous, et entourez vous de professionnels de confiance

Ce qu’il s’est passé pour nous :

  • Nous avons commencé la diversification à 4 mois car choupette était beaucoup plus intéressée par le contenu de nos assiettes que par le lait. Voilà un des nombreux points sur lequel je suis revenue en devenant maman. Pendant la grossesse et même les premières semaines de vie de Camille, je souhaitais un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois. Et puis seulement, commencer la diversification. C’était sans compter son appétence pour la nourriture (et son refus catégorique pendant quelques jours du lait). Je change mon fusil d’épaule et lui propose donc de la courgette, première purée, cuite à la vapeur puis mixée. C’était en Août.

En gros, la diversification alimentaire est conseillée entre 4 et 6 mois. C’est une fourchette relativement large, mais je crois que cela dépend vraiment de chaque enfant. Je connais des mamans qui ont commencé légèrement avant 4 mois comme des mamans qui ont allaité exclusivement jusqu’à 10 mois, et aujourd’hui dans les 2 cas, les bébés sont devenus des enfants bien portants, heureux de vivre et n’ont aucune difficulté alimentaire ou intolérance / allergie particulière. Camille a très vite développé des appétences pour la nourriture, à 4 mois la diversification, à 6 mois elle mangeait seule à la cuillère, à bientôt 8 mois c’est un véritable pique assiette (gare à vous si vous la prenez sur vos genoux à table !). Bref, on a fait en sorte d’aller à son rythme, et de faire le tout le plus sereinement possible. Pour moi c’était important de ne pas entrer en conflit au moment du repas. Tu ne veux pas de lait, ok on donne un yaourt, tu refuses la purée, ok on donne un biberon, tu sautes un repas parce que tu n’as pas faim, tu mangeras mieux au suivant, tu ne veux pas de compote, on essaye un fruit entier etc.

  • Après le « pourquoi », le comment : Comme je vous le disais, première purée : la courgette pendant 1 semaine. Notre volonté a été de commencer d’abord par des légumes verts (les légumes comme la carotte et la courge sont sucrés, par choix nous voulions commencer par des aliments les moins sucrés possibles). Pendant 1 gros mois nous avons tourné avec haricots, épinards, courgettes, brocoli, blettes. D’abord 3/4 jours de suite d’un même légume puis en alternant. Pendant un gros mois, pas de fruits, pour la même raison que celle évoquée précédemment. Arrive mi / fin Septembre. Nous avons commencé les fruits (fruits d’automne : pomme, poire, prune, coing, banane) et (beaucoup) diversifié les légumes (elle avait alors 5 mois / 5 mois et demi).

A 6 mois elle avait goûté :

  • En fruits : pomme, poire, prune, coing, banane, figue.
  • En légumes : haricots, épinards, courgettes, brocoli, blettes, petits pois, pomme de terre, patate douce, navet, butternut, potiron, potimarron, carotte, betterave.
  • Pour les laitages (hors lait) : Yaourts de chèvre et de brebis, petits suisse à la crèche

Notre pédiatre nous a donné 3 indicatives pour les débuts : 

  • jusqu’à 6 mois uniquement fruits / légumes et pommes de terre (ou patate douce)
  • Présenter n’importe lequel des fruits ou légumes à condition de pouvoir le représenter plusieurs jours de suite et ensuite régulièrement à notre enfant (afin de limiter les risques d’allergies)
  • Nous et lui faire confiance
  • Ne pas  ajouter dans un premier temps de matières  Grasses qui viendraient pour l’instant en doublon de son apport lacté déjà riche.

Nous avons suivi ces consignes au mieux, et nous n’avons jamais un seul refus. Le fruit qu’elle aime le moins est sans aucun doute la prune, c’est vraiment la seule fois où on a senti que l’emballement n’était pas total.

Ensuite à 6 mois les consignes du pédiatre : possibilité d’introduire les céréales (avec et sans gluten) et la viande blanche + œufs (progressivement jusqu’à 9 mois) et un peu de matière grasse crue

Je suis cœliaque, mais nous avons introduit le gluten pour Camille, et pour l’instant, RAS.

A 8 mois bientôt, l’état des lieux (en espérant ne pas en oublier !)

  • En fruits : pomme, poire, prune, coing, banane, figue, kaki, myrtille, mandarine, orange, pamplemousse, clémentine, kiwi, litchi.
  • En légumes : haricots, épinards, courgettes, brocoli, blettes, petits pois, pomme de terre, patate douce, navet, butternut, potiron, potimarron, carotte, panais, topinambour, poireaux, champignons, endives, betterave.
  • Céréales : Blé (semoule, flocons, pâtes), mais (polenta), sarrasin (flocons, décortiqué), millet, quinoa, riz, riz sauvage.
  • Protéines : Dinde, poulet et œuf (entier)
  • Laitages (idem)

(Je crois que ma liste est assez exhaustive !)

Prochaine étape à 9 mois pour nous donc : les légumineuses, la viande rouge et le poisson  et matiere grasse si besoin

Quelques précisions : 

  • Je fais exclusivement maison & de saison, ce qui explique que Camille n’ait pas goûté des fruits de printemps été par exemple.
  • Pour ses purées : Cuisson au cuit vapeur ou au four basse température (pour préserver les nutriments) puis mixer. Aujourd’hui elle mange de plus en plus de morceaux et certains fruits entiers (banane, kaki, poire, agrumes..). Pour les purées toujours sans sel, matière grasse crue, pour les compote, sans sucre.
  • Je prépare généralement ses petits pots à l’avance, je les congèle dans des pots en verre, une petite étiquette sur le dessus et hop, le tour est joué ! (pour la décongélation, simplement, je sors le ou les petits pots la veille et pour réchauffer, au bain marie)
  • Toujours bio pour Camille
  • Pas de biscuits (type boudoirs) ni de yaourts aromatisés pour nous (ou alors avec gousse de vanille ou cannelle)
  • Si votre enfant n’est pas intéressé très tôt par la nourriture je vous conseille de vous intéresser à la DME (Diversification menée par l’enfant) qui peut se faire seulement à partir de 6/7 mois.
  • Pour les quantités : Je ne pèse rien. Un enfant a une sensation de faim et de satiété très développée, Camille mange probablement entre 80 et 200 g de purée comme entre 150 et 270 ml de lait, c’est ok, j’ai confiance, elle se régule sans soucis.
  • Camille a toujours été une bonne mangeuse et un très grand gabarit (pour vous donner un ordre d’idée elle mesurait à son dernier rendez vous 77 cm)

Pour vous donner une idée, voici une journée « type » (la journée d’aujourd’hui !)

Petit déjeuner : 150 ml de lait + porridge (que je fais avec 1 càs de flocons d’avoine + 3 càs d’eau) aromatisé à la vanille + pamplemousse (pas un entier, hein !) (sinon elle prend un jus, souvent vert)

Midi : Purée de panais, dinde et butternut avec un yaourt (brebis)

Goûter : Banane (crue), yaourt et 1 petit morceau de pain

Soir : Soupe poireaux pomme de terre et 210 ml de lait

Et les seuls conseils que je pourrais vous donner :

  • Faites vous confiance et faites confiance à votre enfant, observez le, écoutez vous, vous êtes un binôme de choc ! Et, la seule règle que je m’applique au quotidien, pour l’alimentation mais pas que : chaque enfant est unique, faire les choses à son rythme, c’est important.
  • Entourez vous de professionnels à l’écoute et bienveillants, c’est (vraiment) important.
  • Faites vous plaisir ! Cuisiner pour bébé ne doit pas être une corvée, et vraiment vraiment, il y a plein de choses à faire, maître mots : Organisation et plaisir.
  • Personnellement j’adore faire découvrir à choupette de nouvelles choses, j’essaye aussi de lui montrer le fruit ou le légume entier, elle tourne ça dans tous les sens, observe, c’est rigolo et c’est riche. On l’amène aussi au marché, elle reste souvent en cuisine avec moi, bref, partager !
  • Et dernière précision : On n’est pas une meilleure maman quand on cuisine pour son enfant. On fait tous comme on peut, en fonction de nos impératifs. La cuisine est une partie de mon métier, c’est donc facile pour moi de m’organiser pour faire ses repas. En revanche, il faut aussi faire tomber plein d’a priori et de peurs qui ne sont pas fondées. En s’organisant, en partant de la même base pour bébé que pour nous, en variant, cela peut être un vrai plaisir (et pas si chronophage que ça, vraiment, pour vous donner une idée, je mets à peu près 1 h par semaine pour préparer ses repas)

 

Quelques unes de ses recettes favorites (selon l’âge, ajoutez des protéines) : 

 

Les légumes :

  • Brocoli et patate douce
  • Courge et panais
  • Épinards et patate douce
  • Butternut et quinoa
  • Champignon et pâtes
  • Endives et pommes de terre
  • Navets, carottes et pomme de terre
  • Butternut et polenta
  • Carottes et sarrasin

Les fruits :

  • Pomme poire vanille
  • Pomme banane
  • Pomme figues (ou figues seules)
  • Kaki banane
  • Pomme cannelle
  • Pomme coing 4 épices

Les jus du matin :

  • Céleri blette pomme
  • Orange carottes citron
  • Epinards céleri poire
  • brocoli orange céleri

 

En espérant que cet article soit clair et qu’il vous ait un peu éclairé, n’hésitez pas à me laisser vos petits mots, vos questions, ou vos retours d’expérience (en toute bienveillance, évidemment)

32 commentaires sur "Diversification alimentaire (Bébé 4/8 mois)"

  1. Emeline dit :

    Super article !!! Merci.
    Je commence la diversification ce week-end et j’avoue que j’appréhendais un peu. Grâce à toi, j’y vois plus clair et je vais commencer sereinement.

    1. France Tronel dit :

      Oui’ vraiment le principal conseil justement clest d’être serein. Il n’y a aucune raison. Et seul risque : que bebe refuse de manger. DANs ce cas pas grave n’insiste pas, représenté lui plus tard. c’est un gros changement pour eux et je pense qu’il ne faut pas’ forcer et aller Au stress et conflit. Pendant 2/3 jours camille a fait une drôle de tête devant le porridge à cause de la texture qui était nouvelle pour elle, le jour suivant elle a dévoré. Ne t’en fais pas fais lui confiance et à y toi aussi tout va bien se passer 🙂

  2. Morgane dit :

    Bonjour France,

    Je suis étudiante en diététique et dans mes cours nous voyons qu’il est important de donner à l’enfant des lipides de bonne qualité. Hors je lis que tu ne mets pas de matière grasse dans tes purées. J’en conclus donc que l’alimentation de Camille est majoritairement composée de glucides et de protéines. Est ce une mauvaise compréhension de ma part, une indication thérapeutique du pédiatre ou un choix de ta part?
    Tu n’es pas sans savoir que les oméga 3 sont importants pour le développement cognitif de l’enfant et bien d’autres choses encore!

    Parce que j’en apprends tous les jours sur mon futur merci de ta réponse !

    Morgane.

    1. France Tronel dit :

      SON lait (et les produits laitiers qu’elle prend) sont riches en lipides c’est pour ça que le pédiatre nous ne a dit de ne pas en rajouter (sauf si pendant plusieurs nous jours elle refuse son apports en produits laitiers 🙂

    2. France Tronel dit :

      Et qu’ésuite La matière grasse pouvait s’ajouter à partir de 9 mois 🙂 (mais toujours n’en proportion d’en son apport « lacté ». Voilà :))

  3. Céline dit :

    Très chouette article qui donne des idées d’assemblage (épinard -patate douce, je vais essayer !)

    Concernant la pomme de terre, as-tu une astuce pour la mixer ?

    Moi je le fais au babycook et sa texture ressemble plus à de l’aligot qu’à de la purée 🙁 même si je MetS d’autres légumes avec … (courgette ou carotte ou haricots ou petits pois…)

    1. France Tronel dit :

      Alors j Ai le cook expert (équivalent du thermomix) du coup je n’ai Jamais eu de soucis. Peut être bien les surcuire faciliterait la chose mais’ je pense que ça vient surtout de l’an puissance du robot

  4. Justine dit :

    France, un immense merci pour ce super article! Ma fille à seulement 1 mois et demi mais ça passe tellement vite! J’ai hâte de commencer la diversification dans quelques mois, et j’espère avoir des idées aussi originales que toi pour lui faire découvrir un maximum de goût. Par exemple, ta fille mange des fruits et légumes que je n’ai moi même jamais mangé (topinambours, belette, panais, kaki) donc ça m’intrigue! On verra ça dans quelques mois. Mais un immense merci pour tes conseils

    1. France Tronel dit :

      Je te confirme ça passe vite ! Goûte tu vas voir le panais et le kaki notamment sont sucrés, le panais a un petit goût de noisette 🙂 c’est super bon avec d’en la pomme de terre ou de la courge

  5. Fouquet dit :

    Merci pour ton article, j’aime beaucoup. Je ne suis pas encore maman (j’espère bientôt), donc désolé pour la question peut être un peu bête mais tu continus à l’allaiter (tirer ton lait) sinon quel lait prends tu?

    1. France Tronel dit :

      Plus depuis quelques semaines , elle a un lait bebe la mandorle !

  6. Celie dit :

    Merci pour cet article, en particulier les recettes 😉
    Mon fils a 19 mois. Allaitement à la demande jusqu’à 9.5 mois, exclusif jusqu’à 4 mois puis principale source d’alimentation jusqu’à 9.5mois car en effet à partir de 4 mois il s’est passionné pour le contenu de nos assiettes. Comme nous tenions aussi à ce que les repas soirnt festifs et non source de stress pour lui, la DME nous est apparue comme une evidence. Il s’avère qu’il était très moteur et à 5 mois s’asseyait et faisait du 4 pattes, ce qui fait que nous avons pu pratiquer la DME sans risque (c’est une des conditions préalables pour ne pas mettre le bébé en difficulté) :). En réalité dès 4 mois c’était le cas, dans un sens : nous faisions goûter à notre fils ce qui lui faisait envie dans nos assiettes, c’est donc lui qui a mené sa diversification. Il suçotait la poire entière ou le melon à 4mois par exemple.
    A partir de 6 mois puis petit à petit, il a commencé à prendre de vrais repas, d’abord le petit déjeuner, puis le dejeuner et enfin le dîner. Pendant ces repas il n’a jamais eu de purée ou soupe, sauf si c’était au menu du jour. Il avait les mêmes repas que nous (ce qui a impliqué quelques aménagements pour nous mais dans le bon sens, notamment ne plus saler du tout), il voyait les aliments en entier dans son assiette, présentés séparément dans l’assiette pour qu’il puisse choisir. Les morceaux etaient de la taille du poing pour qu’il puisse s’en saisir sans risque d’étouffement, et tout etait cuit de sorte a être très tendre. Dans le cas contraire nous ecrasions à la fourchette grossièrement (les pommes de terre par exemple car c’est « pâteux » en bouche ca colle un peu).
    De lui même il s’est détourné des aliments plus sensibles comme la carotte qu’il n’a jamais voulu manger même en purée avant d’avoir plusieurs dents. Après coup nous avons réalisé qu’en effet la carotte n’est jamais assez fondante pour des petites gencives sans dent. Comme quoi, ils savent pour eux même ce qui est bon ou ne l’est pas …
    A 12 mois il gerait super bien les petits pois.
    Avec la DME il ne faut pas avoir peur de laisser son enfant manger avec ses doigts, tout en lui mettant à table cuiller et fourchette : ils font ca super bien c’est fou, les gestes sont les mêmes que ceux de certaines sociétés par exemple africaines ou asiatiques qui mangent le riz avec leurs doigts. C’est fou !
    Et puis petit à petit ils prennent d’eux mêmes les couverts, par imitation 🙂 au final, ici, bébé a mangé seul à la cuillere à partir de 10 mois, puis sans en mettre partout autour de 13 mois.

    Quoiqu il en soit, la DME nous a appris à faire profondément confiance à notre enfant et à l’écouter lui. Inutile de préciser que nous avons dû changer 3 fois de pédiatre puis finalement abandonner l’idée d’un suivi pédiatrique regulier car nous n’avons pas trouvé de soutien… d’autant plus que notre petit garçon est allergique aux protéines de lait de vache (eczema seulement. Tout devrait rentrer dans l’ordre avant des 3 ans), donc nous avons dû chercher seuls des solutions.

    Merci encore France pour toutes ces belles recettes partagées, mon petit loup en profite à fond comme elles sont quasi toutes sans PLV ou facilement adaptables (et que je tolère tres mal le gluten) !

    Ps : désolée pour le long message, mais les retours d’expérience sur la DME sont rares je trouve donc peut être que ce message pourra intéresser certains de vos lecteurs 🙂

    1. France Tronel dit :

      AH‘ non c’est génial ! C’était mon idée de base et ouis camille était vraiment pas prête à 4 Mois donc la question ne s’est pas posée mais aujourd’hui même si on ne peut pas vraiment parler de DMe du coup on se rapproche de plus en plus de ce que y décris

    2. Pauline Guézo dit :

      En effet merci pour ce beau témoignage bien détaillé sur la DME. Mon bébé a 2 mois er demi et je commence à m’intéresser à la diversification. Comme le dit France, il faut s’écouter et écouter son enfant et surtout l’observer car ils sont très intuitifs à cet âge là notamment sur la satiété. La DME me semble réunir ces critères. Enfin, Je verrais le moment venu ! Ils grandissent tellement vite ceci dit que je pense qu’il est important d’y songer un peu à m’avance et d’être prêt le moment venu !

    3. Charly63 dit :

      Merci Celi pour ton témoignage, il est vrai que nous n’avons pas assez d’article sur la DME ce que je vais préconiser à mon bébé aussi qui ça bientôt avoir 6 mois. Dur d’avoir du soutien envers les médecins et même ma naturopathe sur cette méthode, mais je fais selon ce que je ressens et comment je vois ma fille évoluer, alors je leur fais front tampis.
      Merci pour ton témoignage vraiment

  7. Gwenaëlle dit :

    Merci beaucoup pour cet article, je l’attendais avec impatience
    Je me retrouve totalement dans la diversification que tu mènes avec Camille, j’ai à peu de choses près exactement la même avec Gabin 😉 la seule chose qui diffère c’est la prise de biscuits et de petits suisses fruités qu’il adore
    Et il a déjà goûté le poisson (cabillaud et saumon à la maison et morue récemment avec sa tatie portugaise)
    Je n’ai encore jamais testé de lui laisser la cuillère seul, je lui donne avant le repas et depuis quelques jours il l’amène à la bouche donc je vais essayer de lui laisser avec sa purée pour voir s’il comprend mais connaissant sa débrouillardise je ne doute pas qu’il y arrivera rapidement
    Merci pour les accords entre fruits légumes et féculents cela va m’aiguiller car je ne sais jamais quels mélanges faire même si à chaque fois il se régale de toute façon lol
    Je pourrai lui donner à manger à n’importe quelle heure de la journée qu’il mangerait … un vrai petit ogre

    Merci à toi, tu es toujours de très bons conseils ! J’adore

    1. France Tronel dit :

      Ah génial ‘ s’il est demandeur n’hésite pas (bon après faute pas être regardant sur le menage et lessive mais bon ;))

  8. Lucie dit :

    Super article ! Ma fille ayant un peu plus de trois mois et visiblement pas un grand amour pour le lait, je commence à m’intéresser à la diversification. Ce que je retiens depuis 3 mois, c’est finalement de faire comme on le sent, personne d’autre que nous ne connait mieux notre enfant !
    Très sympa les associations de fruits et de légumes, je n’aurais surement pas pensé à tout 🙂

    1. France Tronel dit :

      ĆEST une belle aventure 🙂 je sais plus si je l’ai écrit mais camille adore céleri pomme de terre aussi !

  9. Laurie dit :

    Super article France merci ! Ici petit bout qui doit naître en Mai. Je suis vraiment intéressée par ces conseils autour de la diversification alimentaire, surtout pour le côté fait maison/produits de saison/découverte des saveurs. J’imagine que tu as commencé par des fruits cuits type compote maison et je me demandais, à partir de quand as tu introduit les fruits crus/légumes crus ?
    Merci pour ta réponse 🙂

    1. France Tronel dit :

      Oui fruits cuits jusqu’à 7 mois puis petit a petit de cru 🙂

  10. Audrey dit :

    Grand merci pour cette article !

    2 questions :
    où trouves -tu les yaourts brebis ? ce sont des spécials bébé ? je suis intéressée.
    tu t’es basée sur des livres ? Je demande car on lit parfois tout et son contraire concernant l’âge de l’introduction de certains aliments

    Merci.
    PS : j’ai regardé tes vidéos, j’ai adoré.

  11. Marion dit :

    Super article, super intéressant.
    Merci pour tout ce tps que tu consacres à nous écrire tout ça.
    Autant pour ma fille cela c’était relativement bien passé et sans trop de difficultés… que pour Baby choux bis plus compliqué… pas tout à fait prêt… comme tu dis on a laissé tomber re essayé… puis re laisse tombé… et là ça fait 2 jours on dirait que ça y est c’est parti… alors attention’pas Des grosses quantités mais on a plus cette drôle de tête avec ces hauts le cœur et effort pour vomir…

    Bonne soirée et bonnes fêtes à toi avec ta petite famille.
    Merci encore

  12. Manon (motivation sur insta) dit :

    Super article merci France !
    Ici notre loulou est à peine plus petit que Camille. La diversification se passe bien « mais » ses goûts sont extrêmement affirmés !! C’est assez fou comparé à son frère qui mangeait et adorait absolument tout dès le départ. Lui a vraiment des préférences, et des choses qu’il n’aime pas du tout.
    Par contre pour l’un comme pour l’autre, le repas n’a jamais été (et n’est toujours pas à 6 ans pour le grand) un moment de colère ou de combat. Ils savent se réguler, il faut vraiment les écouter et continuer à leur présenter de nouvelles choses, même si « à la cantine c’était pas bon » 🙂
    Tes jus me font de l’oeil mais nous n’avons pas d’extracteur, alors je me tâte ! Et je vais de ce pas tester le porridge parce qu’il est 10h25 et que loulou a pris son biberon de petit dej extremement tôt (6h) donc je sais qu’il ne tiendra pas jusqu’au repas !

    1. France Tronel dit :

      Ah oui c’est tellement variable selon les enfants. Personnellement je pense qu’il faut faire à leur rythme. Ah super pour le porridge. La texture est souvent surprenante pour eux la première fois, parfois il faut mixer un peu. Je ne l’avais pas fait pour Camille elle prenait’ bien malgré la surprise Et au bout de 3/4 j elle avait intégré la consistance !

  13. Audrey dit :

    Bonsoir France.

    Je relis une fois de plus cette article que je trouve très intéressant et qui m’inspire dans la diversification avec ma fille de 6 mois.

    Autre sujet différent mais pas tant éloigné. comptes tu faire un article sur l’allaitement ou tire allaitement si tu l’as vécu? J’avais lu que tu disais que pour laillaitement ça c’était pas passé comme tu aurais souhaité.

    Je te pose la question car parfois ça fait du bien de lire des expériences sur ce sujet. De partager et se sentir moins seule. Pour partager le mien je voulais allaiter. Mais ma fille en a décidé autrement. Elle n’a jamais voulu prendre le sein.
    J’ai vécu des moments compliqués à la maternité où chaque personne du corps médical allait de ses conseils, ce qui partait d’une bonne intention mais qui me faisait terriblement mal.

    Ma fille avait rien mangé pendant presque 24h. J’ai donc décidé de tirer mon lait pour lui donner à la pipette. Je voulais quelle mange à tout prix je ne pouvais pas la laisser comme ça. Je l’ai ainsi nourri à la pipette quelques jours en la mettant constamment au sein.

    J’étais tourmenté. J’ai beaucoup pleuré. L’émotion d’être maman d’avoir cet être magnifique et la tristesse de ne pas arriver à la nourrir. Déception, culpabilité, s’en vouloir à sois même. C’était très difficile.

    Au bout de 2j j’ai fait le choix de mettre mon lait dans un biberon quite à prendre le risque quelle ne veuille plus jamais le sein. Je n’aimais pas la voir en mode passive, à lui ingérer mon lait via une pipette.

    Résultat j’ai essayé de la mettre avant chaque tête, pendant, après et ce durant 3 semaines. Je lui donnais mon lait après l’avoir tiré.
    Après 3 semaines j’ai pris la décision d’arrêter d’essayer de la mettre au sein. Ça me faisait mal de pas y arriver. Nous sommes aller voir un osteo on a regardé son frein de lèvre. Tout allait bien et pourtant elle ne voulait pas.

    Au début je ne m’imaginais pas tirer mon lait longtemps. Résultat: je l’ai tiré durant 5 mois. Au debut jour et nuit.
    Je voulais quelle prenne mon lait peu importe le temps, les douleurs, organisation.

    Je n’en avais pas beaucoup malgré les stimulations,tisanes,homeopathies. Elle a pu avoir exclusivement le mien durant 1 mois. Puis j’ai du completer. A la fin elle avait que 1 biberon du mien et le reste c’était du lait maternisé.

    Finalement, je suis contente de cette aventure bien quelle ait été difficile. Je me suis remise beaucoup en question, j’ai eu une période très difficile ou ça a même atteint la vision que j’avais de moi.

    Voici mon expérience, je ne sais pas si c’est un sujet sur lequel tu souhaites t’etendre.

    En tout cas je souhaite dire à toutes les mamans ou futures de croire en elle à chaque instant, que ce soit allaitement ou lait maternisé. Aucun choix ne fait de nous une mauvaise mère.
    On apprend chaque jour et ce grâce à nos enfants.

    Je tiens également a dire que j’adore l’ensemble de tes articles qui sont une grande source d’inspiration pour moi.

    Très belle soirée à toi.

    1. France Tronel dit :

      Oh oui expérience difficile en effet ! Je considère que mon allaitement s’est bien passé en fait 🙂 jusqu’à 4 mois exclusivement puis en mixte jusqu’à 7. Ça ne se sest pzs ozsse comme je l’avais prévu parce qu’elle a commencé à s’en desinteresser complètement du sein. C’est d’ailleurs pour ça qu’on a commencé la diversification si « tôt » au lieu des 6 mois que j’avais « prévu » pendant ma grossesse. Tu sais je crois qu’etre Maman c’est surtout composer avec son enfant, il n’y a pas d’en meilleure façons de faire à par celle qui est la meilleure pour eux. On agit de manière assez atypique avec Camille, mais ćest notre façon de faire’ avrc elle, probablement qu’avec un autre enfant ce serait très différent. Bref tout ça pour’ dire il y a ce qu’on pense avant et puis après on dit évident parents 😉

  14. Alexia dit :

    Bonjour France voilà j’aurai plusieurs questions je vais passer à la diversification avec ma fille pendant ces vacances de février et je me demande notamment comment tu fais lorsque les légumes ne sont plus de saison : quand tu dis qu’il faut les proposer régulièrement par la suite une fois qu’ils ont été goûtés, cela veut dire que tu en congèles pour les moments où tu ne pourras plus en acheter ou bien les consommer seulement sur une saison suffit à ce que bébé ne développe pas d’allergie ensuite lorsqu’on lui reproposera ? Pour les petits pots en verre les as-tu acheté à un endroit en particulier ? Et enfin si je cuis mes légumes dans l’eau bouillante est ce bon ou faut-il vraiment privilégier la cuisson à la vapeur ? Je n’ai pas d’appareil spécifique pour ce type de cuisson mais je vais sûrement trouver des alternatives en cherchant sur internet ^^ merci par avance des bisous

    1. France Tronel dit :

      Si tu présentes 15 fois pendant l’hiver c’est ok ! Le danger c’est de présenter 2 ou 3 fois et puis plus. La vapeur vraiment. Dans l’eau les légumes ont érodent tous leurs nutriments

      1. Alexia dit :

        Merci beaucoup 😀 j’ai repéré un cuit vapeur je vais filer le prendre et demain on commence la nouvelle aventure 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *