Comment j'ai changé de vie

Le sel dans notre alimentation

Le sel (dans sa forme chlorure de sodium) est essentiel au fonctionnement de notre organisme, cependant, en trop grande quantité, il peut s’avérer dangereux et vecteur de certaines maladies telles les maladies cardio vasculaires et l’hypertension notamment. Aujourd’hui je voulais donc traiter ici la place du sel dans notre alimentation, et mettre le doigt sur l’attention à porter à certains aliments (et sur la lecture des étiquettes).

Le sel dans l’alimentation a deux utilisateurs principales :

  • la première est celle d’exhausteur de goût, c’est pourquoi il est utilisé aussi dans le sucré (type pâtisseries)
  • La seconde est celle de conservation, utilisation ancestrale.

La consommation de sel recommandée par l’OMS est aujourd’hui de 5 g par jour. Généralement, elle est régulièrement autour de 12 g voire plus.

Petit aperçu des aliments courants dans lesquels on trouve du sel, les « évidents », et les un peu moins…

Soupe de légumes en brique

Haricots verts natures en boite

 

Plat préparé tomates farcies et riz

 

Plat préparé poulet au champignon

Jambon de Bayonne (1 tranche équivaut à une quarantaine de grammes)

Pain de mie complet (le sel est la dernière ligne)

 

Biscuits petit déjeuner

Sauce tomate

 

Encore une fois, vous me connaissez, l’idée n’est pas de diaboliser tel ou tel aliment. Mais de prendre conscience de certaines choses. Notamment ici que le sel est présent partout. En effet, lorsque j’échange avec les personnes en coaching je réalise combien dans l’esprit de beaucoup de personnes   » sel = salière « , ce n’est pas tout à fait exact donc.

De même que sel n’est pas forcément toujours équivalent à « goût salé » comme vous pouvez le voir.

Alors, quelques conseils pour diminuer le sel dans notre alimentation :

1- Dans un premier temps, diminuer le sel « ajouté » (par sel ajouté j’entends salière). Par contre n’hésitez pas si vous trouvez vos légumes, vos viandes, vos préparations en général un peu fades dans un premier temps, à épicer. Les épices sont un allié de poids pour réduire votre consommation de sel

2- Dans un second temps : limitez les préparations industrielles. Comme vous l’avez vu ci dessus, les plats préparés et les préparations industrielles en général sont très riches en sel. Tout simplement pour son rôle de conservateur, très souvent. Là encore, il ne s’agit pas de ne jamais opter pour du tout fait ou d’être absolument psychorigide sur un paquet de sauce tomate, mais de faire un maximum de vos préparations, lunchbox etc maison.

3- Dans un troisième temps : attention à la charcuterie. Evidemment c’est l’une des catégories d’aliments qui contient le plus de sel. Cela parait évident pour le jambon cru par exemple, mais attention, le blanc de poulet, de dinde ou le traditionnel jambon sont, eux aussi, très riches en sel. [ Et dans la catégorie  » je contiens énormément de sel « , les autres gagnants sont  : le fromage, la moutarde, les biscuits apéritifs et chips, les poissons fumés, les olives …]

4- Enfin, attention à certaines eaux minérales qui contiennent aussi du sel (certaines eaux pétillantes notamment comme la Badoit, Vals …), à consommer avec modération !

2 commentaires sur "Le sel dans notre alimentation"

  1. Valérie dit :

    Bon bah c’est sur la salière qu’il faut que je fasse des efforts! Et pourtpourtant c’est tellement bon la fleur de sel!!
    Merci pour ce nouvel article.

    1. France Tronel dit :

      c’est marrant moi j’aime pas du tout le sel, mais je crois que c’est surtout une habitude en fait..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *