Comment j'ai changé de vie

Ne gâchez pas tout

Depuis que j’accompagne au quotidien des personnes dans leur changement de vie , j’ai souvent ce type de réaction :  » Je suis déçu(e) j’ai été malade une partie de la semaine / ou mini a été malade du coup je n’ai pas pu m’entraîner autant que je le souhaitais  » ou alors «  J’ai du reprendre une garde à une collègue en catastrophe du coup j’ai eu du mal à m’organiser » etc etc.

Ma réaction que j’ai face à cela c’est que c’est malheureusement NORMAL. On ne vit pas dans une bulle (et heureusement d’un côté) et on a forcément des impondérables. Encore plus lorsque l’on a un homme / un boulot / des enfants à la maison (et j’en passe !).

Si votre petit dernier a la grippe il est normal que la priorité soit à aller lui chercher des médicaments ou à l’amener chez le médecin plutôt qu’à faire une séance d’abdos fessiers [ bah oui ] – et dans ce cas c’est normal – pas de soucis – zen !

La petite astuce : Essayer de s’organiser au mieux pour « prévenir » certaines choses : par exemple s’avancer dans les repas, planifier ses séances de sport, déléguer certaines tâches, … Par contre il y a des choses que par définition on ne peut pas prévoir ! Dans ces cas là, on respire un grand coup et on gère le plus important (et le plus urgent) ET SURTOUT on ne culpabilise pas parce que on a dû faire des pâtes à la dernière minute ou que la séance de sport est passée à la trappe.

Gérer de façon optimale lorsqu’on le peut / Faire au mieux lorsque l’on ne peut pas 

Et oui parce que souvent « faire avec » ou « ne pas faire aujourd’hui » se transforme en  » je suis nulle / j’ai raté une séance / je n’ai pas mangé 100% équilibré aujourd’hui / je ne suis pas capable [ etc etc ] DONC je ne fais plus rien / j’abandonne / j’en profite pour manger n’importe quoi pendant 3 semaines

Non !

Le fait de ne pas faire une séance de sport, de manger différemment un jour ou d’avoir un imprévu dans sa vie arrive, ce n’est pas grave [ entre nous c’est même NORMAL] par contre le risque et le danger à éviter absolument c’est d’opter ensuite pour le « foutu pour foutu » – tout gâcher parce que une journée (ou quelques jours) n’a pas été parfaite (n’ont pas été parfaits).

La perfection cela n’existe pas, nous sommes des êtres humains et ça il faut faire avec 

Alors hop ce n’est pas parce que l’on n’est pas allé courir hier que l’on ne peut pas y aller aujourd’hui – pas parce que l’on a mangé un carré de chocolat qu’il faut manger la tablette – pas parce que l’on a mangé un Mac do un jour que nos efforts sont ruinés pour l’éternité et pas parce que l’on prend une semaine de vacances que cela doit être la porte ouverte à une année « no sport et open food » !

Bref, ne gâchez pas tout. 

Demain est un autre jour, une page blanche, une nouvelle chance. 

Source image

9 commentaires sur "Ne gâchez pas tout"

  1. Josiane brigandi dit :

    tout à fait d’actualité Jolie France je suis en vacances et je te fais un gros bisou de Sicile tout en mangeant un Pitoni et une granita con pana lol

      1. Josiane Brigandi dit :

        Wouiiiii bientot Ç ton tour d’aller sur une belle Île aussi

  2. dreyliciouss dit :

    Merci pour ce bel article qui aide a garder notre objectif en tete et ne pas baisser les bras !

  3. Lili dit :

    Holala merci j avais tellement besoin de lire ça. Aujourd’hui je me suis effondrée en larmes sur ma serviette tellement j en ai bave pendant la séance de Top body challenge…
    Mais tu as raison la semaine prochaine je serai plus en forme.
    Merci

  4. kimathena dit :

    Merci pour cette article <3

  5. Claire dit :

    Cet article résonne en moi encore plus fort avec notre belle conversation de cet après midi. Tant de points communs de belles anecdotes. Je suis heureuse d’avoir croisé ta route. Bonne soirée

    Claire.

    1. France Rigal dit :

      Merci claire ! Tellement heureuse aussi 🙂

  6. Amélie dit :

    C’est tout moi ça, je peux passer la journée à faire attention, mais le soir je suis toujours prise de boulimie compulsive et une fois que je commence, je me dis que c’est foutu, et que manger les 654646 choses après ne changeront pas grand-chose. Hier j’ai cherché des trucs justement pour éviter de m’empiffrer comme ça le soir parce que ça devient un peu exagéré (et les kilos que j’ai pris au niveau du ventre aussi).

    J’ai arrêté de fumer il y a 2 ans et demi, j’ai repris des cours donc je suis + sédentaire aussi, j’ai remarqué que je passais aussi mes nerfs sur la nourriture, et vive la constipation aussi depuis deux ans qui se pointe assez souvent (manque d’activité physique je crois). Tout ça est fatal et j’en ai bien pris conscience, j’ai jamais vu mon ventre/mon corps comme ça !

    Dur de se motiver à faire du sport l’hiver… pourtant j’aime bien mais la seule chose que je veux faire, c’est étudier et hiberner pour le moment. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *