Prise de conscience - Comment j'ai changé de vie

Prise de conscience

Souvent sur les réseaux on me demande quel a été mon « déclic« . Personnellement je préfère parler de prise de conscience. Vous allez me dire que cela ne change pas grand chose, peut être. Pour moi c’est tout de même différent. J’ai « travaillé » cette prise de conscience, elle a été le résultat de questionnements, de remises en question, de failles, de doutes, de galères et de gamelles.

Cependant, elle a aussi été le point de départ d’autre chose, un nouveau cheminement, un nouveau moi.

Alors prendre conscience de quoi ? 

Personnellement j’ai pris conscience de tous mes blocages, de mes pensées limitantes. J’ai réalisé que je répétais le même schéma depuis des années. La même volonté de perdre du poids, la même volonté de plaire à tout prix, la même volonté d’entrer dans un moule coûte que coûte. Et que, inexorablement depuis des années j’étais confrontée à l’échec.

Pendant très longtemps j’ai considéré que le problème venait de l’extérieur. La prise de conscience a été de comprendre que cela venait plutôt de moi, que si je revivais sans arrêt le même film, comme si j’avais appuyé sur le bouton replay, c’était peut être parce que finalement je portais en moi des blocages, des pensées limitantes, des souffrances, et que je ne me sortirais pas de ce schéma d’échec sans avoir travaillé profondément dessus. Sans avoir levé les blocages, sans avoir éveillé ma conscience sur ce qui me faisait souffrir, sans avoir considéré la vie différemment.

Mon changement il a été là. Accepter de me remettre en question, d’aller titiller mes souffrances enfouies depuis des années, de les laisser resurgir. Accepter d’avoir mal, aussi, pour finalement aller beaucoup mieux. Accepter les doutes, les remises en question, les failles. Accepter de ne pas entrer dans le moule, d’être trop cabossée, différente.

Et puis créer ma propre route, mon chemin, celui qui me correspondait vraiment. 

Ces événements m’ont construite, les difficultés, les doutes, les échecs, ont façonné la personne que je suis devenue aujourd’hui. Ils m’ont fait grandir. Ce cheminement n’est pas inutile, il est salvateur, comme chaque doute, comme chaque chute. On a tendance à croire que la chute est un point d’arrêt, que le doute ou les remises en question sont des pertes de temps. C’est faux. Ils font avancer, ils nous construisent.

Prendre conscience de ces blessures et surtout les considérer sans vouloir les enfouir, les dissimuler, les corriger, est libérateur, salvateur même.

Je terminerais par cette jolie phrase, découverte il y a quelques jours …

Vous êtes nés avec un potentiel. Vous êtes nés avec des idéaux et des rêves. Vous êtes nés pour accomplir de grandes choses. Vous êtes nés avec des ailes. Vous n’êtes pas faits pour ramper alors ne le faites pas. Vous avez des ailes, apprenez à les utiliser et envolez vous » Rûmi

Photo : Olivier Gomez

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *