Comment j'ai changé de vie

Bien être

Il y a peu de temps j’ai surpris une conversation dans le tramway. Deux personnes échangeaient sur le « bien être ». L’une des deux a dit à l’autre « Le bien être c’est une mode ».

On ne peut pas vraiment dire le contraire, je crois qu’il n’a jamais été autant question de bien être qu’à l’heure actuelle. Et c’est plutôt chouette non ?

Qu’est-ce que le bien-être ?

Finalement, cela m’a permis de me questionner vraiment sur ce qu’était le bien être pour moi. Et je crois que le premier mot qui me vient à l’esprit est : « équilibre« . Trouver l’équilibre entre toutes les composantes de sa vie. Et ce n’est pas toujours simple.

Pour vous raconter une petite anecdote :

Il y a quelques jours a eu lieu le marathon de Paris. J’ai failli prendre le départ de cette course, du moins, il y a quelques mois, c’était mon objectif. Après le semi marathon de Lyon en Octobre, 5 mois après la naissance de choupette, je me suis dit qu’un marathon avant sa première année de vie, que c’était un beau challenge et que c’était clairement physiquement envisageable. Et puis les semaines sont passées, j’ai commencé une préparation et j’ai réalisé à quel point cela ne collait pas avec mon « bien être » et notre équilibre. J’ai réalisé combien cela me poussait à faire des arbitrages que je n’avais pas envie de faire, et combien je n’étais pas en phase. J’ai donc pris la décision de renoncer. Il y a quelques années, je ne l’aurais prise que si j’avais été blessée, ou que je ne me sentais pas prête. Aujourd’hui, je l’ai prise parce que cela ne collait pas avec mon bien être justement, avec ma vie et mes envies à l’instant T. Dans quelques mois peut être, dans quelques années, surement, je prendrai le départ de cette course mythique au milieu de milliers d’autres personnes, mais pas maintenant, parce que ce n’est pas juste pour moi, simplement.

Et le bien être pour moi c’est ça :

Faire ce qui nous fait être en accord avec nous même à un moment de notre vie. Ce qui est juste à un moment ne l’est plus à un autre. On change, on évolue, on progresse, des événements extérieurs viennent bouleverser l’équilibre établi et nous chambouler de l’intérieur. Et c’est ce qui est riche et chouette dans la vie. Finalement il n’y a rien d’acquis, le bien être c’est nous, sur un fil, à arbitrer au quotidien.

bien être

Pourquoi s’intéresser au bien-être ?

Le bien-être et la conformité.

J’ai commencé à m’intéresser à mon bien être il y a relativement peu de temps finalement, je dirais autour de 22-23 ans. Avant, je ne m’étais jamais vraiment posé la question. Je faisais les choses parce que la société, mes parents ou mes amis les faisaient (ou me disaient de les faire). J’essayais de faire au mieux pour me conformer aux exigences des uns et des autres, pour faire ce que l’on attendait de moi et pour ne pas trop faire de vagues. Mais voilà, à force de vouloir me conformer, rentrer dans des cases, être « bien comme il faut », je me suis longtemps oubliée. C’était une période vraiment délicate, parce que je me sentais mal sans savoir réellement pourquoi. Je n’avais pas de raison extérieure qui pouvait objectivement justifier que j’aille mal. Et pourtant c’était le cas. J’étais en « mode automatique ». Je n’avais plus envie de rien, plus d’énergie, j’étais vidée, fatiguée de cette lutte incessante, épuisée d’être en combat permanent contre moi même, usée de courir après des choses qui ne me faisaient pas vibrer. Je n’avais plus d’objectif, de rêve, d’envie, je ne savais même plus vraiment ce qui me faisait du bien ou pas. Lire ? Faire du sport ? Boire un café en terrasse ? En fait, à force de vouloir me conformer, je me suis littéralement éteinte. Tout simplement parce que à vouloir le bien des autres, à rechercher l’excellence dans tous les domaines, à vouloir me conformer aux attentes des uns et des autres, j’avais oublié l’essentiel : Mon bien être, prendre soin de moi et devenir la personne que j’avais envie d’être.

bien être

S’émanciper et atteindre le bien-être.

J’ai commencé par beaucoup lire (vous trouverez mes livres favoris dans cet article), puis j’ai assisté à beaucoup de conférences, fais beaucoup de stages, rencontré des personnes inspirantes. Je vous conseille ce site qui répertorie par région et par date des ateliers, cours, stage bien-être et spiritualité, conférences sur des thématiques aussi diverses que l’utilisation des d’huiles essentielles, cours de yoga, méditation, massages bébé, les fleurs de bach,… Des thématiques riches qui vous permettront de renouer avec vous même.

J’ai réalisé il y a quelques temps combien notre société nous poussait à nous « uniformiser ». Il faut rentrer dans la norme dès le plus jeune âge (vous savez le « il faut lui donner X g de féculents / protéines » ou bien le « Il est en bas de la courbe » ou encore « il n’aurait pas un retard de langage ? »). Notre société est faite de cases et il est parfois difficile de n’appartenir vraiment à aucune. Et pourtant, c’est notre individualité, notre unicité qui nous donne de la valeur.

Ce que je voudrais vous dire : Prenez soin de vous, donnez vous de l’importance. Ne laissez personne décider ce qui important ou pas pour vous. N’ayez pas peur de revendiquer ce qui vous tient à cœur, ne demandez pas aux autres l’autorisation d’être heureux. Soyez réellement vous même et accordez de l’importance à votre bien être.

C’est vraiment l’une des choses que j’ai envie de transmettre à ma fille et que j’essaye déjà d’appliquer au quotidien malgré le fait qu’elle n’ait qu’un an (et un jour). J’essaye de lui laisser un espace dans lequel elle peut expérimenter par elle même, tester, rater. Un espace dans lequel elle va pouvoir s’épanouir et vivre pleinement sa vie. La sienne, pas celle que nous avons pensé et écrite pour elle. C’est ma vision de la vie, de la parentalité, et aussi un grand, un immense défi au quotidien. Marcher à côté d’elle, être là pour lui prendre la main si elle en ressent le besoin mais aussi pour lui chuchoter à l’oreille « envole toi » lorsqu’elle est prête.bien être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *