Comment j'ai changé de vie

Changement de mode de vie

Si vous me suivez régulièrement sur les réseaux sociaux, vous avez du remarquer de nombreux changement dans ma (notre) vie ces derniers mois… Et en effet, il y en a eu, beaucoup ! Aujourd’hui j’avais envie de vous faire le point, en toute transparence, sur notre changement de (mode de) vie, nos nouvelles habitudes, mes nouvelles aspirations en tant que femme, professionnelle, maman, bref, un article un peu intime qui vous parle de notre cheminement de ces derniers mois.

La localisation :

Nous avons déménagé. Je pense que cela a été un gros changement pour nous et un déclic par ailleurs pour pas mal de choses. Nous avons quitté un centre ville pour une vie à la (semi) campagne. Une vie à laquelle j’aspirais depuis des années. J’étais arrivée à une saturation totale de la ville, du bruit et surtout du stress au quotidien. Après 1 visite de maison, qui a été notre coup de cœur, nous nous sommes décidés. Avec beaucoup d’excitation et aussi un peu d’appréhension, puisque mine de rien, personnellement j’avais toujours vécu : en ville ET en appartement. Même si ce changement me paraissait positif, je ne savais pas trop à quoi m’attendre finalement dans la réalité et de quoi allait être fait notre quotidien. Au final, je peux l’écrire maintenant : je revis ! Le fait d’avoir un extérieur, un potager, la possibilité de longues marches ou courses dans la nature, de me reconnecter avec un air un peu plus pur et un quotidien beaucoup plus calme m’a fait énormément de bien et à notre puce aussi. Elle passe ses journées dehors, court, flâne, retourne la terre, sème, et moi j’aime la voir grandir et évoluer dans cet environnement.

 

L’alimentation :

  • Cela fait un moment que je suis végétarienne, et, depuis quelques temps, nous remplaçons aussi régulièrement les œufs et le fromage. Nous faisons de temps en temps notre fromage végétal (mon mari va me taper sur les doigts d’employer ce terme, il trouve que c’est très bon « mais qu’on ne peut pas appeler ça fromage ») et diminuons notre consommation d’œufs. En tous cas, celle ci est beaucoup plus raisonnée et raisonnable qu’elle a pu l’être quelques mois / années en arrière. Je ne sais pas s’il s’agit d’une période de transition, ou si cela restera comme cela pendant des années, ou si nous reviendrons en arrière, ce que je sais c’est qu’aujourd’hui c’est comme cela que nous nous sentons bien. Nous avons entrepris un petit potager, pas du tout dans le but de vivre en autosuffisance, nous ne pouvons pas y consacrer du tout assez de temps, mais d’avoir la fierté de récolter quelques légumes, d’apprendre à Camille la terre, ses besoins, les légumes, le respect de tout ça. En fait j’ai l’impression d’avoir très envie de revenir à l’essentiel, au naturel finalement
  • Concernant nos achats alimentaires nous optons aujourd’hui à 95% pour du local [ parfois, quelques bananes résistent encore à cette démarche, Camille en raffole ]. Cela nous permet d’avoir des fruits et légumes de qualité, cueillis (presque) à maturité, de réduire l’empreinte énergétique, de faire travailler les producteurs locaux, bref, cette démarche a beaucoup de positif. Le « moins » : clairement le choix (le moins de choix du coup). Il est évident que nous avons moins de choix qu’avant. Nous essayions déjà de manger de saison depuis des années, mais la « localité » du produit change encore la donne. L’avantage, c’est que cela nous pousse à être plus créatifs et à varier les recettes avec un nombre de produits plus restreints. A  la question : est ce que c’est frustrant ? Pas du tout à mon sens. On apprend à cuisiner différemment, à être curieux, à varier, je trouve ça super chouette !
  • Une chose à laquelle nous faisons beaucoup plus attention aujourd’hui : Limiter nos déchets. C’est une démarche beaucoup plus récente pour nous, mais qui va vraiment dans le même sens. Nous essayons d’aller vers le moins de déchets (je n’utilise volontairement pas le terme « zéro déchet » parce qu’il faut être honnête, nous en sommes encore loin). En termes d’alimentation, voici les pistes que nous avons mises en oeuvre
    • Acheter en vrac (les légumineuses, céréales, oléagineux …) – pour cela se munir de filets ou de « sacs à vrac » en coton par exemple. C’est clairement un investissement de départ mais sur le moyen terme c’est vite rentabilisé. C’est pratique, dans la machine ensuite si besoin et le tour est joué.
    • Acheter local (donc)
    • Ne plus utiliser de café en dosettes
    • Boire de l’eau du robinet
    • Utiliser autant que possible les épluchures, fanes etc (généralement j’en fais des soupes, des purées ou des garnitures pour des quiches !)
    • Utiliser une gourde plutôt que des bouteilles (à améliorer, j’ai clairement encore ce réflexe « bouteille »). Idem pour le réflexe « essuie tout » pour essuyer les nez qui coulent ou le réflexe  » papier film » (il existe des possibilités de fabriquer soi même son « papier film » à base de cire d’abeille).
    • Pour les articles que nous achetons en grande surface (peu) faire attention à la quantité d’emballage (nous en achetons encore clairement TROP !)
    • Recycler (bon cela parait évident, mais il y a 5 ans en arrière je n’y accordais absolument aucune importance…)

[ Pour répondre à une question récurrente : Notre budget course tourne autour de 70/80€ / semaine ]

Le mode de consommation  :

  • Le seconde main : Quelque chose qui est « nouveau » (moins d’un an) c’est que nous consommons quasiment uniquement en seconde main. Que ce soit en termes de vêtements que de jouets pour enfant / bébé. Les sites ou applications ne manquent pas, sinon vous pouvez trouver votre bonheur dans les vide greniers / brocantes / vide dressing. Pour vous donner un exemple : nous n’avons rien acheté de neuf pour le bébé à venir (tout récupéré des petits cousins d’hiver ou acheté pour moins de 50€, combi pilotes * 2 comprises), idem pour Camille (même les chaussures, nous avons trouvé des pépites, des Kickers neuves pour … 5€ / Idem pour sa doudoune que nous avons payé 2€ !)

A la question « pourquoi » ? il y a plusieurs réponses :

  1. La première qui est évidente pour moi : Nous n’avons pas besoin de neuf (en tous cas dans l’immense majorité des cas) & il y a des articles de seconde main hyper quali. Bien sûr, il faut farfouiller un peu mais on peut trouver des pépites.
  2. C’est beaucoup plus économique (vous n’imaginez pas à quel point …)
  3. Cela évite au dit produit de devenir un « déchet » (et donc d’avoir un impact sur l’environnement)
  4. Paradoxalement : c’est un gage de qualité ! Si vous trouvez des habits / chaussures / jouets qui ont déjà été largement utilisés et qui sont toujours en bon état .. C’est plutôt bon signe à mon sens.
  • Une voiture : Nous devons changer de voiture pour l’arrivée de Bébé 2, nous avons longtemps hésité à garder les deux voitures (vie à la campagne oblige) mais finalement nous avons opté pour n’en garder qu’une seule. Les autres trajets se feront à pied et/ou à vélo (J’en profite pour passer ma petite annonce : je suis en recherche active d’une »carriole » d’occasion pour mettre 2 loulous pour la course à pied et le vélo, si vous avez ça en stock, on sait jamais :D)

 

  • Emballages cadeaux : Je ne savais pas trop où mettre cette « résolution » que nous avons déjà depuis quelques années (et qui va être encore plus d’actualité à cette période de l’année) : les « papiers cadeaux » que nous essayons de faire en tissu (réutilisable). Cela s’achète ou vous pouvez simplement réutiliser des foulards… dont vous ne vous servez plus (personnellement j’avais une multitude de foulards que je ne portais jamais). Comme nous sommes plusieurs dans notre entourage à avoir cette démarche, je « donne » du tissu, et j’en reçois en retour (pas bête !)

 

  • Les cadeaux justement ... Vaste sujet à cette période de l’année notamment. Depuis toujours je suis plus cadeaux  » à faire » (offrir par exemple une dégustation de vin, un cours de cuisine, un massage) que quelque chose de « concret » (d’ailleurs ce sont aussi les cadeaux que je préfère !). Quand on a un enfant (ou plusieurs) la question de leurs cadeaux se pose aussi … Nous avons opté pour une « liste » de Noël avec 4 cadeaux en tout et pour tout. Des choses généralement qu’elle pourra garder sur plusieurs années (ce n’est pas simple de réfléchir de cette façon pour un tout petit, mais on trouve !). Au quotidien, on essaye de faire beaucoup d’activités avec Camille mais de peu acheter (sauf les livres, j’adore lui acheter des livres ..). J’ai réalisé en étant avec elle au quotidien, en l’observant combien finalement on faisait « trop » on achetait « trop » et surtout combien les tous petits pouvaient finalement s’amuser (et apprendre !) avec plein de choses du quotidien (des bouchons, des pinces à linge, de la semoule…). Pour les activités créatives (peinture, pâte à sel, pâte à modeler) j’essaye aussi de faire maison : c’est à la fois plus sain pour l’enfant, et beaucoup moins cher. En plus finalement l’activité « faire la pâte à modeler » est toute aussi intéressante / captivante pour l’enfant que de jouer à la pâte à modeler. Du coup je la fais participer, c’est le double (voire plus) du temps d’occupé 😉

 

  • Trier trier trier (et donner) : J’ai fait un énorme tri dans nos armoires au moment du déménagement et nous avons donné quantités de livres / habits / jouets … [autant j’ai totalement le réflexe achat en seconde main, autant je n’ai pas du tout le réflexe vente, ne me demandez pas pourquoi ! ]. Honnêtement, cela permet d’y voir beaucoup plus clair, d’être plus zen au quotidien (il n’y a rien qui me stresse plus personnellement que des armoires qui débordent et du bazar un peu partout…) et on se rend finalement vite compte que rien ne nous manque…

Hygiène / ménage : C’est LA partie sur laquelle j’aimerais encore progresser ces prochains moins

  • Cotons et lingettes réutilisables : Pour la toilette de Camille (et mini) nous avons adopté les lingettes en tissu. Point noir : Les voyages où nous utilisons des lingettes « classiques » (bon, on ne voyage pas souvent)
  • Les cosmétiques : C’est simple : Je n’utilise rien (mais vraiment rien), seulement de l’huile de coco pour le corps et les cheveux.
  • Couches lavables : Aujourd’hui 50% (environ). Point noir (l’autre 50%)
  • Nous essayons de faire notre lessive maison (vous trouverez plein de « recettes » sur le net). C’est finalement très facile à faire, rapide (oui oui) et cela revient BEAUCOUP moins cher
  • Savons et shampoing solides. Point noir : Il nous reste encore beaucoup de gels douches / shampoings que je ne me vois pas jeter (je déteste faire ça), du coup nous les utilisons au fur et à mesure
  • Les douches : Je plaide coupable : j’adore les bains, et la grossesse n’arrange pas les choses, mais au quotidien, nous essayons d’en réduire vraiment le nombre, y compris pour choupette (on la lave quand même hein :D)
  • Autre point noir : Le sèche linge qui tourne beaucoup trop en cette période automnale / hivernale …

Globalement j’ai réalisé combien on peut faire quasiment tout avec seulement : vinaigre blanc, savoir de Marseille, savon noir, bicarbonate de soude (et eau). Alors, …

 

Le bilan : 

  • Au fur et à mesure que j’écrivais cet article j’ai réalisé combien nous avions progressé sur les 5 dernières années, et je trouve ça vraiment chouette. Nous faisons des progrès chaque jour et Oui nous sommes dans l’action, et ça je trouve ça génial ! En plus, le fait d’avoir un enfant nous « oblige » à être dans la transmission de ces gestes, d’expliquer etc, et je trouve ça super riche.
  • On chemine : Je ne cherche pas à être « parfaite » en termes d’alimentations, de « zéro déchet » etc, mais à « faire ma part » (vous savez, l’histoire du colibri).
  • Au fil des années j’ai réalisé combien oui on pouvait toujours faire plus, mais combien il était important, surtout, de faire, au quotidien, en fonction de ses aspirations, de ses convictions, de ses envies, de ses possibilités. De la même façon, nous ne sommes pas obligés de faire pareil que le voisin, la cousine ou tel ou tel influenceur, mais de cheminer à notre façon, à notre rythme, vers ce qui semble être juste, pour NOUS. (encore une fois, il y a mille façons de faire, peu importe laquelle vous choisissez j’ai envie de dire, du moment qu’elle correspond à votre mode de vie, vos aspirations, vos envies)
  • Je ne cherche à convaincre personne, ni à vous dire que nous sommes des saints (certainement pas !!) mais à vous partager notre cheminement. Car en effet, il y a 5 ans en arrière, je prenais un bain tous les soirs, je jetais mes papiers de chewing gum par terre, je me nourrissais à base de gâteaux industriels sous emballage, de pâtes, de steaks hachés, j’avais dans ma salle de bain environ 18 gels douches et shampoings et au moins le triple en produits de maquillage, bref, vous voyez.

L’objectif des prochains mois :  Travailler notre organisation (avec 2 tous petits) : Lorsque tout va bien, tout roule, je trouve le temps de faire tout ça, lorsque la fatigue / le travail prend le dessus, ce sont les premières choses qui « passent à la trappe » [ notamment en ce qui concerne l’hygiène, parce que c’est clairement tellement facile / accessible de revenir en arrière ! Du coup : objectifs pérennisation et ancrage de ces habitudes, avec un deuxième petit loulou (et quelques défis en plus, du coup)

 

Avez vous des trucs et astuces ou expériences à me / nous partager sur le sujet ? J’ai hâte de vous lire !

 

Photo : Pixabay

49 commentaires sur "Changement de mode de vie"

  1. Virginie dit :

    Article très intéressant, comme toujours . Nous sommes dans une démarche similaire. Petite remarque niveau réduction des déchets , vu que vous avez un jardin , vous n’avez pas fait un compost ? ( A moins que vous n’en ayez pas du tout l’utilité si tu arrives à récupérer toutes les épluchures des légumes ) .
    C’est toujours un plaisir de suivre votre petite famille au quotidien en tous cas .
    À bientôt

    1. France Tronel dit :

      Merci beaucoup 🙂
      On en a un dans la copropriété 🙂

  2. Camille dit :

    Bravo pour votre démarche!! Nous y travaillons aussi ms en ville et appart dc ds une moindre mesure (vrac moins de dechets produits plus sains…)
    Une amie tient un blog qui me fait penser à votre démarche je pose xa là. Vs pourrez y jeter un oeil
    http://la-mere-poule.blogspot.com

    1. France Tronel dit :

      Super je vais regarder merci !

  3. Clémence dit :

    Super article !!!

  4. Jessiba dit :

    Tu pourrais aussi te prendre deux trois poules si tu as de la place chez toi. C’est ce qu’on fait. Nos animaux ont de l’espace, on s’en occupe bien donc aucuns remords pour manger leur oeufs

    1. France Tronel dit :

      On a eu l’idée et puis au quotidien on ne gérera pas et on n’aura personne pour s’en occuper quand on part donc non même si j’aurais bcp aimé c’est véto pour le moment (après il ne faut jamais dire jamais!)

    2. Gaëlle dit :

      Super article, nous sommes dans le même type de démarche et avançons petit à petit: manger local et en vrac, lombricomposteur, couches lavables, seconde main pour les jouets et vêtements, réalisation de nos produits ménagers(lessive, poudre vaisselle, savons solides, …) En effet, le plus dur est de ne pas lâcher en cas de fatigue, stress, rush…Pour moi, le plus dur à pérenniser est le pain maison, biscuits…J’ai vite tendance à aller en acheter tout fait..

  5. Müm dit :

    Nous sommes loin de tout ça qui me semble déjà très très bien mais nous faisons de petits pas :conso locale, potager perso, plus de menus sans viande etc. Et pour les déchets nous avons accueilli 2 poulettes depuis début septembre qui en plus du compost, en consomment une quantité non négligeable! Et nous attendons avec impatience qu’elles pondent des oeufs car ça, on ne pourra pas s’en passer je crois on est trop addict!

    1. France Tronel dit :

      Mais non c’est génial ! Je rêve de poules aussi mais pour l’instant ça me semble ingérable au quotidien avec 2 chats et 2 bébés, notamment pour les départs en vacances. Mais ça reste dans un coin de notre tête ok va voir 🙂

      1. Müm dit :

        On est à 1 chat, 2 lapins, 2 poules, 2 enfants et bientôt 3 ^^
        Je suis sûre que vous pouvez gérer! lol
        Ou alors en faire un mutualisé avec les voisins, ça peut être une idée 😉

  6. Coraline Soudais dit :

    Tu dis que tu essaie de réduire la consommation des oeux pourtant dan le 95% de tes recettes y a toujours des oeux (dans le 100% des dernières recettes sucrées que tu as posté il y en a, les Pim’s, les madeleines, le moeulleux aux poires etce tc) que j’hésite à remplaçer car j’ai peur que la texture change- Quand c’est un cake je mets simplement l’équivalent en compote de pommes mais dans le reste des recettes je ne sais pas trop! :/

    1. France Tronel dit :

      Lorsqu’on nous en offre (plusieurs de nos voisins ont des poules) on les utilise mais on n’en achète quasiment plus :

    2. France Tronel dit :

      Après honnêtement ça ne me gêne pas du tout de manger des œufs de poules qui sont bien traitées et dans le jardin sa cote du mien 🙂 ce n’est pas une volonté de ma part de supprimer totalement les œufs

  7. charline dit :

    merci pour cet article
    je suis dans la même démarche, j’habite en ville et en appart, donc seulement un lombricomposteur !!
    par contre serait il possible de poster plus de recettes avec les fanes et épluchures ? … suis vraiment intéressée !
    merci et bonne continuation

    1. France Tronel dit :

      Oui je suis en train de tout compiler 🙂

  8. Bea dit :

    Pareil ici. Nous changeons nos habitudes. Depuis quelques mois je peux aller au marché toutes les semaines. Du coup j’achète exclusivement local et de saison. Je suis maintenant végétarienne. Le passage vegan me tente mais cela me paraît pour le moment trop difficile. Mon homme est toujours carni mais il achète sa viande au marché, local et sans emballage ! Fini les dosettes, on a trouvé une dosette réutilisable. Pareil pour les éponges, on utilise une Wafa, lavable et recyclable. Plus de coton tige mais des auriculis. Et uniquement des cotons lavables, du savon de Marseille, du shampoing et dentifrice solide. Exit les brosses à dents plastiques. On en a en bambou et des recyclables. Je n’achete que du vrac pour tous les aliments secs, farines, huiles et vinaigre. Je ne consomme plus de produits tous prêts. En notant ce que je fais je me rends compte que c’est énorme, alors qu’il y a 3 mois, je n’avais pas l’idée de le faire. Et pourtant je voudrais faire encore plein de choses…mais manque de temps, de courage ? Faire Ma lessive, me séparer de mon produit ménager chouchou pas vraiment naturel, aller encore moins au supermarché, acheter plus raisonner et réduire encore plus mes déchets…objectifs 2019? On va essayer ! D’un point de vu perso, j’ai aussi évolué : réussir enfin à quitter ce travail oppressant et parfois maltraitant psychologiquement, mettre en place un rééquilibrage alimentaire pour en finir avec cette obésité et avoir repris le sport après 25 ans d’inactivité !!!

    1. France Tronel dit :

      Bah oui c’est énorme ! Bravo pour tout ce cheminement 🙂

  9. Pauline dit :

    Très chouette article 🙂 nous sommes dans la même démarche avec mon copain (et plusieurs amis), nous sommes étudiants lyonnais de 23ans. Je veux dire par là qu’il n’y a pas d’age pour changer vers du mieux. Ce n’est pas réservé aux actifs/parents/ruraux/riches…. et c’est encourageant !

    Ps : une super astuce anti-gaspi, c’est l’appli TooGoodToGo pour récupérer Des invendus de restos et boulangerie, et ça fait de grosses économies 😉

    1. France Tronel dit :

      Mais oui c’est trop chouette !
      On n’a pas grand chose chez Toogoodtogo vers chez nous, si des boulangeries mais du coup c’est mort pour moi :D.

  10. Sophie dit :

    Merci pour ce partage et bravo pour tous ces petits pas ! Nous aussi on chemine, on est plus avancés côté hygiène et moins côté repas, encore beaucoup trop d’emballages à mon goût (yaourts, conserves, etc) mais dans notre ville le plastique est intégralement « recyclé » (en tout cas trié avec le recyclable) du coup on est moins motivés à changer…

    Dans la série hygiène avec 2 petits, chez nous: très peu de bains ! (1 par semaine), le reste du temps toilette à l’eau au gant, un peu de savon d’alep si besoin. (Mon troizan est en période rejet du bain, tant mieux ça consomme moins d’eau ). On débarbouille après les repas avec des linge très lavables.

    Pour la lessive on utilise un « ecoegg » depuis quelques mois on en est très contents. (Et ça marche avec les couches lavables !)

    Et comme toi, quel bonheur de pouvoir se promener dans la nature (ville très boisée pour nous avec une petite rivière qui coule à 2 pas, et des étangs avec canards, héron, poules d’eau et compagnie), ça fait tellement de bien !

    1. France Tronel dit :

      Je vais regarder l’ecoegg , merci !

  11. Céline dit :

    J’ai trouvé depuis peu un magasin bio près de chez moi (nous avons déménagé il y a quelques mois également donc je ne connais pas encore très bien le coin) qui fait du vrac mais également des légumes et fruits bio et de saison produits dans leur propre jardin à l’arrière du magasin. Ils ont de la lessive (je suis flemmarde et je ne trouve pas de bons savons comme le savon de marseille en Irlande) des huiles, des brosses à dents et j’en passe. Mon fils de 6 ans commence à être très sensible en ce qui concerne l’environnement et la pollution qu’il voit à l’école, du coup je leur ai acheté à lui et son petit frère, des pailles en inox pour qu’ils puissent boire à la paille comme au restaurant mais sans les jeter quand ils ont fini. Ce magasin est une merveille, j’y trouve tout même le « papier film » à la cire d’abeille. Je ne suis pas une grande écolo dans l’âme mais quand mes gamins du haut de leur 6 et 4 ans me sortent que la terre est triste en voyant tous les déchets par terre, je me dis qu’apporter mes pots et mes sacs pour acheter tout mon alimentaire ça ne me rendra pas la vie plus difficile… et ça fera toujours un sac plastique en moins dans l’océan…

    1. France Tronel dit :

      c’est génial ! je savais qu’on pouvait fabriquer ce papier film, je ne savais pas qu’on pouvait le trouver « tout fait », je vais essayer de creuser ça :). Oui les enfants sont notre avenir, c’est chouette de leur transmettre tout ça !

  12. AUDREY dit :

    Bonsoir,
    Je suis dans la même démarche et ton post motive encore plus.
    Mon problème « l’essuie tout », ah les habitude et de faire accepter les changements alimentaires à la maison (moins de sucre, plus de légumineuses et de légumes…)
    Mon regret c’est de n’avoir pas été dans cette demarche plus tôt pour élever mes enfants (ils ont 8, 11 et 12).
    En tout cas, je t’encourage à continuer de partager ton mode de vie!
    Merci

    1. France Tronel dit :

      Je crois qu’il n’est jamais trop tard 🙂 pas de stress :). En plus le fait qu’ils soient « grands » permet de leur expliquer aussi très concrètement les choses !
      merci de me lire !

      1. Audrey dit :

        oui c’est pas trop tard mais du coup ils ont déjà des habitudes alimentaires et quand je leur sors le lait végétal, le tofu, les riz féculents complets et tout et tout… ils faut que je négocie ou que je ruse
        je voudrais faire du potager l’année prochaine… pourrais tu me donner tes trucs car je n’arrive pas a comprendre comment tu arrives à trouver du temps et pourrais tu me dire comment tu as débuté, si tu peux
        merci merci

  13. Marion dit :

    Hello!
    Super article ! Je suis également dans cette même démarche de moins de déchets. Je fais aussi les magasins en vrac mais je trouve quand même que pour la majorité des produits (pas tous) c’est horriblement cher… J’achète quand même mais bon, ça fait toujours un peu mal quand j’arrive à la caisse ! ^^

    Pour les essuie-tout perso j’utilise des vieux draps déchirésou Tee-shirt que je découpe en « petits » bouts et que je mets dans un pot dans ma cuisine, comme ça dès que j’ai besoins j’essuie avec, je rince un coup, et dans la machine ! 🙂

    Bonne continuation !
    Marion

    1. AUDREY dit :

      Je vais tester le tissus et le pot .. merci
      pour le vrac, comme j’achète bcp d industriels, je me dis que ça compense

    2. France Tronel dit :

      super idée je vais essayer 🙂 merci !

  14. Emilie dit :

    Bonjour France. Super article. Nous aussi en quittant l’Espagne pour venir s’installer sur Lyon nous avons BEAUCOUP trié et je ne fais que répéter à mon chéri que je veux vivre avec le nécessaire, pas de superflus. Donc attention aux dépenses, et aux achats inutiles, privilégier le marché d’occasion, redonner vie aux objets et vêtements. Concernant l’alimentation, je souffre un peu car les fruits et légumes du marché sont ENORMEMENT plus chers qu’en Espagne. La première semaine en France j’ai carrément voulu arrêter de manger. Mais bon, je m’y fait. J’aimerais d’ailleurs trouver un vendeur local (km0) qui fait de la vente direct sur Lyon (tu peux peut être m’aider).Je pensais surtout aux oeufs et fruits et légumes « moches » ou trop murs pour éviter qu’ils finissent à la benne…

    Voila, quant à moi, mon plus grand problème reste le film transparent. Je suis assez maniaque et je n’ai pas encore totalement investi dans les bote en « verre » au lieu du Tupperwre en plastique pour garder les choses au frais. De plus, mes parents sont maniaques, mon père cuisto et j’ai bossé pendant 3 étés dans une cuisine de centre aéré comme aide cuisto; J’adorais me plier aux normes d’hygiène et TOUT emballer XD

    Voilà, en tout cas, quand tu prends des poules, préviens-moi. Si j’ai bien compris t’es sur Lyon, moi dans le 5ème/Sainte Foy les lyon, je passe les ramasser ihihihiihiihihi
    Des bisous et bon week end. Emilie

  15. Lisa dit :

    Super article, nous aussi nous habitons en campagne, nous essayons de nous améliorer mais nous sommes loin de toi… Côté cuisine j’achète de saison, j’essaie local mais je n’y arrive pas ts le temps j’ai acheté des sac en tissus pr mes céréales et graines, nous avons un jardin plutôt grand donc côté légumes ils nous tiennent longtemps =) et nous avons 4 poules et nous leur donnons tous nos déchets elles sont super contente et en plus avec notre fille de 18mois elle adore aller voir les cocottes et mines de rien nous avons bcp diminue nos déchets =) bisous à toi et ta petite famille

  16. AUDREY dit :

    Je vais tester le tissus et le pot .. merci
    pour le vrac, comme j’achète bcp d industriels, je me dis que ça compense

  17. lamia El Ouakyly dit :

    Coucou France,
    c’est formidable ce chemin parcouru(dit d’une « vieille » de 42ans 😉 ). J’habite en ville, mais nous n’avons pas de voiture(même famille de 5 😉 car je ne conduis pas . Nous avons la chance d’être dans une « petite » ville où les transports publics sont relativement bien développés et en 1/4h on est à la campagne.
    Je suis en train de tendre sur une partie de ce chemin, je n’ai pas racheté d’essuie tout, un coup de chiffon et c’est bon. La lessive c’est pas encore ça 😉 quand j’aurais fini mon grand flacon j’essaierai une recette.
    Et oui comme tu dis, ça ne sert pas de jeter, autant finir ce qu’on a.
    Belle journée

    1. France Tronel dit :

      C’est génial déjà, je crois que chacun fait en fonction de sa vie, ses contraintes, tout ça. C’est çà qui est riche :).

  18. schneider dit :

    Bonjour France, Bonjour à tou(te)s
    J’ai appris une chose… IL FAUT PRENDRE SON TEMPS…. pour modifier tous ces changements ! Il y a plusieurs années, j’ai voulu tout changer d’un seul coup : manger sain, local, cuisiner plus, réduire les déchets, faire ma lessive…. mais au final, c’était trop, trop vite… je n’ai pas tenu le rythme et je n’ai pas trouver la bonne organisation… il faut y aller par étape ! Aujourd’hui, je reprends tout depuis le début et j’y vais pas à pas… première chose : je mange le plus possible local possible et bio et je mange moins de viande… le reste va suivre progressivement et naturellement… en tous les cas, MERCI France pour ton partage, il m’est précieux !
    Bonne journée à tous
    Stéphanie

    1. France Tronel dit :

      Bonjour Stéphanie, OUI il faut prendre du temps. Généralement ce sont des choses qui sont ancrées depuis des années, les changements ne se font pas en un claquement de doigt. Petit à petit, l’oiseau fait son nid 🙂

  19. Marie-Laure dit :

    Coucou France
    Oh oui, c’est en se posant qu’on remarque réellement le résultat de ses efforts. De notre côté, on essaie au fur à mesure, de faire de petits gestes qui deviennent évidente ensuite. On vit en appart, on est 4 ( 2 adultes et 2 ados), niveau alimentation on est flexitarien, mon mari a bien pris conscience de réduire sa qté de protéines animales, nos garçons ce n’est pas encore le cas. Ms ce n’est pas grave, je sème des petites graines dans leur tête pour plus tard ;)? J’achète au max local dans une petite enseigne qui regroupe des producteurs et artisans régionaux. J’achète encore un grand surface malheureusement. Notre budget course fait le double du tien par contre …
    Je n’utilise quasi plus de produits chimiques pour nettoyer (sauf lave vaisselle et parfois lessive, on la fait nous même depuis septembre, victoire de cette année). Plus de sopalin, ni aluminium, ni film étirable. Vive les bocaux pour conserver au frigo
    Je fais un gros tri dans mes placards également. Par contre, Vinted et Le Bon Coin sont mes amis. Je trouve dommage de donner ou jeter qqch qui peut me rapporter qqch, pour le réinvestir dans des habits d’occasion par exemple. Ça aussi, c’est une grande nouveaute de cette année, acheter des habits d’occasion. Je le faisais pour les meubles jusqu’à présent. Les chambres de mes fils ont été trouvé sur LBC.
    Cosmétique, clairement, j’adore mais tj bio/ naturelle et un après l’autre. 😉
    Un grand merci France, pour tes idées, tes encouragements.
    Bisous
    Et désolée pour le pavé à lire 😉

    1. France Tronel dit :

      c’est déjà énorme 🙂
      Pour les enfants … Je crois oui qu’il ne faut pas imposer. Camille mange encore de la viande de temps en temps, elle choisira en temps voulu, au moment où ce sera juste pour elle, de faire le même choix que nous, ou non. Ce n’est pas grave. Je crois que c’est un choix personnel. Après par exemple je lui expliquerai ce que cela implique, pour qu’elle puisse faire son / ses choix en connaissance de cause, mais c’est tout. Et puis ce n’est pas arrêté, on change, on évolue, ce qui est juste pour nous à un moment donné ne l’est plus forcément le lendemain (ou le surlendemain)
      Douce journée 🙂

      1. Marie-Laure dit :

        Complètement, je ne cherche plus à leur imposer systématiquement les choses! C’était mon erreur au début … surtout qu’ils ne sont plus tt petits (16 et 13 ans). Ils ont l’air propre avis. Belle journée à toi aussi

  20. Liliane Bursens dit :

    Blog super intéressant ! on se rend compte qu’on n’est plus seul (genre bobo à la mode) quand on fait ce type de démarche. Je pense que l’éveil de la conscience que tout le mal que nous faisons à la terre, à l’environnement est entrain de se retourner contre nous est réellement en marche. Voyons le verre à moitié plein plutôt que le verre à moitié vide : c’est un vrai changement de paradigme et plus ça fera tache d’huile mieux ce sera pour l’environnement et pour les humains !
    Merci pour ton blog ! Bonne journée.

    1. France Tronel dit :

      Merci beaucoup 🙂
      Oui j’ai l’impression que petit à petit le chemin se fait dans les consciences et c’est chouette !

  21. Alice dit :

    Bonjour France
    Même si ca se démocratise de plus en plus beaucoup de personnes on encore du mal à integrer ces gestes simples dans leur vie au quotidien.
    Personnellement j ai un composte depuis 2 ans et ca a changé ma.vision des choses et réduit.considerablement mes déchets… Je suis depuis peu dans la fabrication de mes cosmétiques (car je suis une vraie beauty addict ) mais j ai encore des.choses ou j ai du mal à me passer. Le tout je pense c est de prendre conscience des choses et de pouvoir faire comprendre à d autres la démarche. J espère que bcp de gens te liront

    1. France Tronel dit :

      Oui je suis d’accord ! importance de la prise de conscience et d’ensuite faire les changements, petit à petit, à son rythme 🙂

  22. Nathanaelle PALAYER dit :

    Bonjour

    Merci pour cet article très complet qui m’amène à me poser des questions aussi sur notre mode de fonctionnement.
    Concernant les achats de 2ème main, où trouves tu les affaires de ta fille ? Ca m’intéresse de le faire mais je ne sais pas où aller, comment faire pour ne pas tomber sur des affaires de mauvaise qualité.
    Coté déchets, j’essaye aussi de m’améliore mais c’est un travail « long sur soi » et ses habitudes à faire.
    Prends soin de vous pour ces derniers mois de grossesse.

  23. Aline JM dit :

    Bravo France, tu es un véritable modèle à mes yeux. Tout ce chemin parcouru vers une vie plus simple et bien plus heureuse et épanouissante. C’est exactement ce vers quoi je veux me tourner.
    Je suis vegan, mais j’ai encore beaucoup de progrès à faire au niveau de la réduction des déchets. C’est beaucoup plus difficile ici en Angleterre où tout est emballé sous plastique et où il n’y a pas de magasins de vrac ni de marchés à proximité (du moins c’est le cas à Cambridge).
    J’espère arriver aussi à un état d’apaisement concernant la vie en général comme tu as pu le faire. Et trouver ma place, notamment professionnellement.
    Je t’embrasse, reste merveilleusement toi.

    1. France Tronel dit :

      Merci beaucoup Aline 🙂
      Tu es un bel exemple de cheminement aussi 🙂
      Je suis certaine que tu vas trouver ta place ..
      Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *