Comment ma perte de poids a changé ma vie - Comment j'ai changé de vie

Comment ma perte de poids a changé ma vie

Aujourd’hui, j’ai décidé d’aborder un sujet qui me tient à cœur : comment ma perte de poids a changé ma vie. Et vous allez voir que quand je parle de changement de vie je parle de bien plus qu’une taille de vêtements !

Alors tout d’abord OUI quand j’ai commencé mon rééquilibrage alimentaire il y a 14 mois maintenant (ça va vite !), je l’ai fait pour pouvoir enfiler un maillot de bain sans faire une crise de larme, pour pouvoir demander en magasin une taille 40 plutôt qu’un 44. Aujourd’hui j’ai perdu 30 kg et 5 tailles de pantalon, mon shopping est beaucoup moins laborieux et douloureux mais ma perte de poids m’a apporté beaucoup plus que ça !

Au niveau santé tout d’abord. Je faisais de la tachycardie (un cœur qui battait joyeusement à 85 pulsations au repos) – aujourd’hui mon pouls est aux alentours de 55/58 pulsations. J’avais du cholestérol – Aujourd’hui je n’en ai plus aucune trace. J’avais régulièrement des carences (en fer notamment) – Aujourd’hui mes dernières analyses sont nickels. Au niveau santé je me suis donc jamais sentie aussi bien, aussi en forme !

Au niveau de mes habitudes alimentaires : Je mangeais n’importe quoi, sans réaliser que prendre soin de son corps et de sa santé c’était primordial. Je mangeais transformé, trop sucré, trop salé, trop gras. Bref le combo perdant. Il n’y avait absolument rien de bon dans ma routine alimentaire ! Pourtant maman étant médecin j’aurais du adopter de bonnes habitudes, mais aussitôt livrée à moi même celle ci se sont envolées et se fût la débandade alimentaire… L’alimentation c’est notre carburant à nous. Il est primordial de bien manger pour prendre soin de son corps. Se tuer au sport si l’on mange mal à côté, c’est inutile, cela rend tout effort stérile. Un changement physique passe forcément par une alimentation saine, variée et équilibrée.

Mais abordons le thème central, celui que je n’ai encore jamais abordé et qui ne sonne pas forcément comme une évidence…

Ma perte de poids, mon rééquilibrage m’a réellement changée au fond de moi. La course à pied m’a appris à me surpasser, à me battre contre moi même, contre ma fatigue, contre mes démons. Je suis très souvent rentrée de run en pleurant parce que j’avais repoussé mes limites, la douleur physique. Cette perte de poids m’a permis de faire une croix sur une période de ma vie qui a été malheureuse. Aujourd’hui j’ai retrouvé l’envie d’avancer, d’avoir des projets. Envie que je n’avais plus depuis des années.

En effet, je suis restée plusieurs années à végéter, à me dire que j’aurais aimé faire ceci ou cela mais à ne jamais me donner les moyens, bref à passer totalement à côté de ma vie. Mon rééquilibrage m’a appris la volonté, que lorsqu’on voulait quelque chose, le rêver ne suffisait pas, qu’il fallait se donner les moyens. Cela peut paraitre stupide mais c’est la réalité. Je suis restée (bien trop) longtemps dans une espèce de zone (d’in)confort dans laquelle je subissais totalement ma vie parce que j’avais l’impression qu’il n’y avais rien à en faire. Que j’avais toujours été grosse et que j’allais donc le rester. Que j’avais toujours été malheureuse et que donc le bonheur était impossible. Punaise quand j’écris ça j’ai la haine. La haine contre cet ancien moi qui a gâché des années de sa vie avec ce raisonnement.  » J’ai vécu des moments difficiles alors le bonheur n’est pas pour moi « . Je me suis répété cela pendant des années et au final j’ai créé cette réalité et j’ai enchaîné les phases de TCA, de dépression, de mal être etc. Plus que de comprendre que les kilos en trop n’étaient pas une fatalité, cette année m’a fait comprendre que le malheur n’était pas une fatalité, que l’on était maitre de sa vie (en tous cas beaucoup plus que ce que je le pensais jusqu’à présent) et que c’était à nous de poser les petits échelons qui allaient nous conduire vers le bonheur et la personne que l’on avait envie d’être. La personne que l’on avait ENVIE d’être et non que l’on ETAIT. Oui car on peut changer. Il n’y a pas de fatalité, juste des décisions à prendre (et des coups de pied aux fesses à se mettre). J’ai réalisé que je m’étais convaincue, que j’avais intériorisé un nombre incalculable de choses « fausses » à cause de mon manque de confiance.  » Tu es incapable d’avoir ton permis de conduire « ,  » tu es nulle en vente « ,  » tu es moche « ,  » tu ne sauras jamais faire cuire un oeuf « ,  » tu ne mérites pas le bonheur  » etc. Aujourd’hui j’ai le permis, je travaille dans le commercial et je m’épanouie dans mon boulot, je suis mannequin, je cuisine, je suis comblée dans ma vie personnelle… Comme quoi, il faut parfois savoir se convaincre que le BONHEUR ce n’est pas un état c’est une DECISION !

Tout comme cette décision que j’ai prise il y a 14 mois maintenant et qui m’a fait radicalement changer, grandir, évoluer.

On m’a beaucoup de fois posé cette question : « Est ce que tu regrettes » ou ‘est ce que tu te vois revenir en arrière ? » . La réponse est simple : JAMAIS !

Tout simplement car cette perte de poids, ce changement de vie m’a fait devenir adulte. Il a fait de moi une femme active et une future épouse comblée, pleine de projets d’avenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *