Comment j'ai changé de vie

Accro au sucre, comment s’en détacher ?

Vous l’avez surement lu sur le blog, je suis un bec salé. Aujourd’hui je préfère mille fois le fromage au dessert et un petit déjeuner salé plutôt qu’une viennoiserie. Mais cela ne fût pas toujours le cas ! Et non … Il y a quelques années je mangeais presque exclusivement sucré. J’étais du genre à petit déjeuner sur le pouce des gâteaux industriels et une brique de jus d’orange, à m’acheter des bonbons au distributeur de l’école, à manger un dessert systématiquement à chaque repas (oui oui), à mettre du sucre dans mon café et à pouvoir enfiler 1 tablette entière de chocolat blanc sans être écœurée. Bref, vous voyez.

Alors, aujourd’hui je vous parle de l’addiction au sucre et de comment s’en détacher ? 

Ici il ne s’agit pas de supprimer totalement le sucre, mais de se détacher de l’addiction qu’il provoque. Personnellement je ne suis pas pour la suppression d’un aliment, quel qu’il soit. 

1- Comprendre comment le sucre agit sur votre organisme

Je pense qu’il est vraiment important de comprendre les effets du sucre sur notre organisme pour en comprendre les effets néfastes. En effet, lorsque l’on consomme un aliment sucré, nous faisons monter notre glycémie (ie : taux de sucre dans le sang). Si ce taux monte trop haut, il devient dangereux. Notre corps sécrète alors une hormone (l’insuline) qui a pour objectif de faire baisser ce taux de sucre dans le sang. Plus l’on mange sucré, plus la glycémie monte haut et plus l’insuline sécrétée va être importante … Ce qui va entraîner une baisse important de la glycémie et … une sensation de fringale, de froid, de coup de barre, d’envie compulsive de sucre. C’est ce qui est à la source de l’adage populaire  » le sucre appelle le sucre « .

Autrement dit, plus vous mangez sucré, plus vous allez ressentir le besoin de sucre. Cercle vicieux qui conduit à une réelle addiction physique au sucre.

2- Privilégier les aliments à index glycémiques bas 

Ce qui découle du point précédent est qu’il faut bien sur privilégier les aliments à index glycémiques bas, qui vont permettre au sucre de se diffuser lentement et progressivement dans le sang et vous donner de l’énergie sur le long terme. Retrouvez par ici les index glycémiques des principaux produits d’utilisation courante, pour vous aider à faire les bons choix.

3- Substituer le sucre raffiné

Privilégier le sucre de coco ou le sucre de canne non raffiné, qui sont de meilleure qualité et ont un index glycémique moins élevé que le sucre blanc.

4- Lire les étiquettes

Le problème du sucre, c’est qu’il rend accro. Mais il y a quand même des personnes à qui cela profite, vous vous en doutez bien : les industriels qui rajoutent du sucre par ci par là pour de multiples raisons (nous rendre accro, corriger le goût, etc). Il est donc primordial d’éplucher les étiquettes des produits. Attention cependant, vous trouverez du sucre mentionné « sucre », mais aussi du sucre dit « caché » sous d’autres appellations (malt d’orge, sirop de riz, dextrose, maltodextrose, concentré de jus de fruits, amidon de maïs etc).

Vous allez vous rendre compte qu’en fait il y a du sucre un peu partout. Dans les aliments au goût sucré (biscuits, pâte à tartiner, jus de fruit), évidemment, mais aussi dans beaucoup d’autres que l’on ne soupçonne même pas de prime abord (la sauce tomate, le pain de mie, le jambon, la moutarde, les plats préparés, la charcuterie, les biscuits apéritifs … bref partout).

5- Y aller progressivement

Personnellement je ne crois pas à l’arrêt total du sucre, encore moins à ce qu’il se fasse du jour au lendemain (ce serait trop simple !). Je vous conseille donc d’être tolérant et bienveillant avec vous même et d’y aller progressivement en prenant des habitudes différentes, petit à petit. Il est évident que plus vous partez de « loin » plus le chemin sera long, mais plus il sera facile aussi de noter les petits progrès. Si par exemple vous buvez 1 L de coca cola par jour, diminuez à 1/2 L puis 1 verre, puis 1 verre tous les 2 jours … Il en est de même pour la tablette de chocolat, les viennoiseries ou le sucre dans le café. Dans un premier temps concentrez vous sur le sucre « évident », vous verrez ensuite pour le reste !

6- Fuir les produits light

J’y reviendrai dans un prochain article mais les produits light sont à bannir. En effet, même s’ils contiennent moins de calories que la version classique, ils envoient les mêmes réponse que le sucre à l’organisme, ce qui induit évidemment la même addiction et laisse la porte grande ouverte au stockage.

7- Utiliser une astuce naturelle

Si vous souffrez de dépendance au sucre, d’envies compulsives, de grignotages, je vous conseille ce produit : Il est notamment constitué de gymnéma qui est particulièrement dédié à la désaccoutumance au sucre (renforcé par l’utilisation de la cannelle et du chrome picolinate).

8- Soigner votre tête

Et oui, très souvent, le sucre est un aliment « doudou ». Autrement dit il vient souvent en réconfort après une mauvaise journée, un coup de stress, de la fatigue, une mauvaise nouvelle, ou encore parce que l’on est seul, que l’on s’ennuie et que l’on ressent le besoin de combler quelque chose. Très souvent nous reproduisons (inconsciemment) le schéma de nos parents [ les miens avaient tendance à nous réconforter en nous donnant des bonbons, ou un gâteau par exemple, réflexe qui perdure à l’âge adulte ]. Mon conseil : notez. Lorsque vous avez envie de sucré, écrivez ce que vous ressentez à ce moment là, vous verrez aisément qu’il s’agit d’envie de sucre et non de faim, et surtout quelle(s) est / sont chez vous les émotions (ou situations) qui entraînent cet envie de sucre.

Source photo : Pixabay

80 commentaires sur "Accro au sucre, comment s’en détacher ?"

  1. Emeline dit :

    Merci pour cet article très intéressant ! J’ai longtemps été accro au sucre, surtout aux bonbons mais maintenant si j’en mange un je mets du temps à le digérer et je suis vite écoeurée !
    Je serai plus salé aussi et mon gros problème c’est de me raisonner lors d’un petit grignotage !

    1. France Tronel dit :

      Ah les bonbons c’était vraiment mon péché mignon aussi ! Il m’arrive encore d’en manger mais au bout de 2 je suis écœurée alors que je me souviens avoir mangé 1 kg d’oursons guimauve chocolat sans avoir d’écœurement particulier 😀

  2. boulette dit :

    Super article ! Je suis complètement dans cette problématique, une vraie drogue ! Généralement​, la journée se passe bien mais le soir… Pffff… Et dès que je commence c’est vraiment l’escalade !!! Quand tu parles d’une tablette dans être écoeurée, je peux faire deux sans aucun souci!! Je vais p-e essayer le complément que tu renseignes mais j’avoue ne pas adoré prendre des trucs que je ne connais pas en tout cas, chouette article !

    1. France Tronel dit :

      Dans ce cas je pense que le soucis est la tête 🙂
      C’est souvent le cas, le sucre est doudou notamment le soir (relâchement de la pression de la journée, récompense…) et c’est le moment le plus propice aux craquages en tous genres !
      Je veux bien un retour si c’est le cas 🙂
      Merci !

      1. boulette dit :

        Aaahhhh c’est clair, c’est totalement réconfortant! Si seulement je savais m’arrêter à un bonbon ou un morceau de chocolat mais non c’est l’escalade et je mange sans faim… Aie aie aie

    2. Pereira dit :

      Bonjour,
      Moi aussi je craque souvent mais avec les années de moins en moins! Mais j’ai découvert les fleurs de bach et ça m’aide bien quand je suis très stressée, ça enlève l’envie de grignoter…

      1. France Tronel dit :

        Ah les fleurs de Bach … ma grand mère m’a élevée au  » rescue  »

      2. boulette dit :

        Tu prends Quoi comme fleur de Bach ? Ça m’intéresse… Maintenant j’ai déjà essayé le rescue sans grand effet sur moi…

        1. France Tronel dit :

          Je n’en prends plus du tout 🙂

        2. France Tronel dit :

          et je te rassure aucun effet sur moi non plus 😀

          1. boulette dit :

            Merci

  3. Adane dit :

    Ton article est super et je me retrouve beaucoup dans ce que tu décris. Mon problème est le goût sucré à la fin du repas ou goûté. Est ce que tu aurais une idée de la manière dont je pourrais substituer ?

    1. France Tronel dit :

      Alors généralement il s’agit d’une habitude ! Tu verras que dans ce cas il faut substituer cette habitude par une autre et personnellement je trouve qu’une infusion (ou un thé) est une bonne idée, on se rend compte qu’en fait on a plus faim et que c’est ce goût sucré qui manque. Personnellement j’avais commencé par des choses comme fruits rouges ou quelque chose qui me rappelait un dessert (j’avais trouvé un thé caramel beurre salé par exple !) ça marche bien 🙂

      1. Myli dit :

        C’est exactement ce que j’ai fait ! Un thé (sans sucre hein) à la fin du repas de midi et une tisane le soir, et en 4 jours je n’avais déjà plus du tout envie de dessert… moi qui suis très gourmande et qui ne me passait pas de dessert, je n’en mange qu’occasionnellement et j’ai déjà perdu 4 kilos en 3 semaines !

        1. France Tronel dit :

          Bravo 🙂
          Oui c’est vraiment une bonne solution 🙂
          Je pense qu’il faut q’autoriser un dessert par contre si on en a envie histoire de ne pas se frustrer, c’est vraiment important !

          1. Myli dit :

            C’est ce que je fais ! Et je garde quand même ma note sucrée au goûter si besoin

  4. Charlotte dit :

    Merci beaucoup pour cet article très enrichissant, je suis en pleine révolution nutritive en ce moment et cherche donc le meilleur enfin l’idéal plutôt 😉
    J’ai été hypnotisé et ça a été très efficace…

    1. France Tronel dit :

      Arf je te conseille de lire cet article alors https://commentjaichangedevie.fr/quid-de-lalimentation-parfaite/
      Il n’y a pas d’idéal, il y a seulement ton idéal, ce qui est le mieux pour toi et surtout ce qui fait te sentir bien 🙂
      (en effet l’hypnose est très efficace pour bcp de choses !)

  5. Anais dit :

    C’est tout à fait ça : une vraie drogue ! Et pourtant je sens les effets sur mon corps les heures qui suivent. Somnolence, humeur déprime, difdifficulté à digérer, …. Mais j’y reviens sans pouvoir m’arrêter. Enceinte c’est pire ça me provoque des brûlures d’estomac.
    Des années que j’essaye d arrêter mais peut être que je veux y aller trop vite et à chaque fois je replonge.
    Je vois aussi que c’est lié à mon enfance et ma mère est d’ailleurs aujourd’hui diabétique et en fort sur poids.
    Je veux vraiment enrayer ça mais j’ai du mal.

    1. France Tronel dit :

      Je pense qu’il faut gérer les deux aspects physiques et émotionnels. Souvent on traite l’un mais on oublie l’autre alors qu’ils sont vraiment liés. Je ne l’ai pas écrit dans l’article (il faudrait que je le rajoute !) mais l’hypnose peut être une bonne piste ! A cogiter si c’est quelque chose qui te parle 🙂

      1. boulette dit :

        L’hypnose pour arrêter le sucre? Ou soigner la tête ? Ça m’intéresse bcp en tout cas…

          1. Boulette dit :

            OK merci, je vais voir ce qui existe dans ma région pour cela 😉

    2. Fabienne dit :

      Bonjour,
      Je me reconnais à 200% dans ce témoignage… on sait ce qu’il faut faire, on est consciente du mal être que ça génère, mais, invariablement, on y revient. Comme une punition, un sabotage et un certain dégoût de soi en ce qui me concerne…
      Aucune limite de quantités : je peux m’empiffrer 3 paquets de gâteaux et la tablette de chocolat qui va bien en 30 minutes. Je n’atteinds pas l’ecoeurement qui me ferait peut-être prendre conscience. Je peux craquer plusieurs jours de suite.
      J’ai peur de moi et du jusqu’où je peux aller.
      J’ai tout essayé je pense même l’hypnose mais je n’ai pas aimé la thérapeute. N’ai fait que 2 séances du coup.
      Je vais peut-être essayer le complément alimentaire…
      Merci pour tes articles, tes recettes France et félicitations pour ton parcours.

      1. France Tronel dit :

        Peut être changer de thérapeute ? c’est un peu le soucis je trouve avec ces thérapies il faut que cela « matche » avec la personne, c’est vraiment important de lâcher prise et de faire confiance. Mais clairement c’est une vraie bonne solution (pour moi !)

  6. Yasmina dit :

    Ancienne bec sucrée aussi j’ai diminué le sucre grâce au gimnema ainsi qu’en ayant visionné un reportage qui montrait la composition des bonbons et l’effet néfaste sur le système nerveux.
    Le gimnema est naturel et aide réellement mais il fait en prendre une grande quantité (j’en prennais 6/j sur conseil de ma naturopathe)
    Merci pour tes articles, ils sont supers !

    1. France Tronel dit :

      Merci beaucoup 🙂
      Ah oui si on s’intéresse un peu à la composition de tout ça … ça fait froid dans le dos ! [ mais c’est le cas pour bcp de choses en fait finalement, lorsque l’on creuse un peu ça donne envie de pleurer 😉 ]

  7. Marianne dit :

    Merci pour cet article très intéressant. Je me reconnais un peu dans ce articulé c est vrai que souvent le grignotage, l envie de sucre permet le « réconfort »!dur dur surtout le soir après le repas pour ma part toujours une envie de grignoter et après ça va mieux!et j ai déjà essayé le thé ou la tisane mais ça ne me suffit pas vu que c est non sucre. je n arrive pas à me défaire de ça, par contre du jour au lendemain alors que j en buvais depuis presque 20 ans, j ai arrêter le coca !ça libéré d un. Poids et surtout de beaucoup de sucres!enfin j espère !merci encore pour cet article, le produit à l air sympa mais un peu cher donc à voir 🙂 merci. Belle journee

    1. France Tronel dit :

      c’est clair qu’une canette de coca = 7 morceaux de sucre déjà … Lorsque l’on compte comme ça ça chiffre vite !
      Douce journée 🙂

  8. Véronique Soares dit :

    Très bel article, moi je sais que mes envies de sucre sont dues au stress, à mon manque de confiance.
    J’aimerai tellement changer (comportement alimentaire et sportif) mais il me manque un déclic .
    En tous cas bravo pour tout ce que tu fais.

  9. Douda dit :

    Bonjour. C’est la 1ère fois que je laisse un commentaire. Mais là, je me sens tellement concernée. Pour ma part, je n’arrive pas à me « détoxifier » du sucré « doudou ». Pourtant, je ne suis pas du tout bec sucré de base. D’ailleurs je traque tout type de sucre. Mais par moment, je peux avaler une quantité astronomique de sucre (chocolat, gâteaux…) surtout et essentiellement le soir jusqu’à en être écoeurée. Je ne sais plus quoi faire : cela me fait mal et me fait souffrir. J’aimerais tellement trouver une solution.
    Merci pour votre partage. Ça me permet de me dire que je peux y arriver. Et merci de m’avoir lue.
    Très bonne soirée !

    1. France Tronel dit :

      Peut être envisager une thérapie type hypnose ? c’est vraiment très utile généralement contre les conduites addictives ( on a du mal à considérer que le sucre soit une addiction mais c’est pourtant le cas) et la nourriture doudou. Personnellement cela m’a beaucoup aidée sur beaucoup de sujets !
      Belle journée 🙂

      1. Douda dit :

        Merci pour votre réponse ! Concernant une thérapie de type hypnose, cela pourrait s’envisager. Mais cela m’effraie. Je vais me renseigner. Merci encore et très bonne continuation ! C’est bon de lire vos messages toujours ausi bienveillants.

        1. France Tronel dit :

          Il n’y a aucune raison vraiment 🙂
          L’hypnose thérapeutique n’a rien à voir avec ce que l’on voit à la télévision 😉

          1. Douda dit :

            Bonsoir, avant tout, je me permets de vous presenter toutes mes félicitations pour votre puce. Je vous souhaite tout le bonheur.
            Je voulais simplement vous dire que grâce à vous j’ai sauté le pas et eu mon 1er rendez-vous avec un hypnothérapeute. Merci merci!!!

          2. France Tronel dit :

            Ah super 🙂 j’attends le retour du coup !
            Mille mercis 🙂

  10. magali dit :

    Merci pour cet article , en le lisant je me dis que je vais réussir , comme toi, a me séparer de cette addiction !!

    J’ai de plus en plus de mal à la supporter et a me supoorter apres u’e « crise de sucre » …..j’ai l’impression dy penser continuellement et du coup d’être frustrer toute la journée ….
    Le produit dont tu parles m’intéresse beaucoup du coup maoi je suis un peu effrayée par son nom « mix minceur  » les produits pour mincir me font généralement peur …. Toi qui connais particulierement bien les produits de ce site je pense que si tu nous le recommandes il n’y a aucun risque pour la santé ? (En plus je n’ai pas besoin de mincir , seulement de ne plus être accro ;p )

    Merci pour tes articles , ta bonne humeur et toute tes réponses 🙂

    1. France Tronel dit :

      Merci 🙂
      Comme je l’ai dit dans un autre article je n’ai pas testé personnellement (je ne suis pas très épaisse et je n’ai pas du tout de soucis vis à vis du sucre !) mais j’ai eu de très bons retours notamment sur les envies de sucré 🙂 (et en effet je n’ai aucun doute sur la qualité des produits :))

  11. Violette dit :

    Super article France comme chacun que tu rediges ils nous réconfortent, nous guident et nous enseignent bien souvent.
    Concernant le complement que tu conseilles, l as tu essaye toi même car en regele general je sais que tu ne vente pas de produit pour des partenariats…

    1. France Tronel dit :

      Je te laisse lire cet article dans lequel j’ai répondu sur mes relations avec la marque https://commentjaichangedevie.fr/complements-alimentaires-faq/
      Et celui ci : https://commentjaichangedevie.fr/mon-allie-vitalite/ ‎ dans lequel j’explique que le mix minceur est le seul produit que je n’ai pas testé puisqu’on ne peut pas dire que je sois très épaisse (ni accro au sucre ;)) mais que j’ai eu d’excellents retours (mon papa notamment)
      Et en effet, concernant les partenariats je n’en fais pas (ou extrêmement peu 🙂 pour des raisons idem déjà évoquées sur le blog, si je parle d’une marque c’est que j’ai entière confiance :))

  12. mathilde P dit :

    bonjour France ,
    Tout d’abord un grand merci pour ton blog qui est une réelle source d’inspiration pour moi !
    Ton article tombe à pic … je n’ai pas de problème de poids mais je suis consciente que je suis accros au goût sucré … toujours ce besoin d’avoir un bonbon un chewing-gum une touche sucrée par ci par là … et quand je commence à avoir le nez dans les bonbons ou autre .. c’est fini ! Le sucre appelle le sucre que tu l’as si bien dit …
    j’ai décidé de me commander le « mix minceur  » pour m’aider à me détacher de cette addiction . Penses tu que je puisse l’utiliser occasionnelement ou est ce que je dois forcément l’utiliser en cure ? Par exemple est ce que ce serait efficace si je le prends 30 minutes avant un repas susceptible de tentations pour moi mais occasionnelement ?
    Je te remercie pour ton attention , prends soin de toi , de vous !
    À très vite
    Mathilde

    1. France Tronel dit :

      Hello Mathilde 🙂
      Merci beaucoup déjà 🙂
      Concernant le mix normalement il se prend en cure mais je vais faire remonter ta question pour te donner une réponse plus précise 🙂
      Douce journée !

    2. France Tronel dit :

      Mathilde, voilà (déjà !) la réponse que j’ai eu  » potentiellement cela peut agir à la prise. ..mais son effet augmente par la repetition dès quelques jours »
      Tu me diras ton verdict du coup !

      1. mathilde P dit :

        Quelle réactivité ! ( et puis finalement ça ne m’étonne pas de toi … tu dégages tellement de gentillesse et de bienveillance à travers tes posts et les réseaux sociaux !! ) Mille merci !!!!
        Je t’en dirai des nouvelles !

        1. France Tronel dit :

          Je suis aussi facilement en contact avec le créateur de la société / naturopathe qui est lui aussi très réactif, ça aide :).
          Cela a beaucoup aidé dans mon entourage alors je croise les doigts 🙂

  13. Amélie dit :

    Bonjour à tous,
    Pour ma part j’ai pu me détacher du sucre en le remplaçant dans un premier temps par du sirop d’agave. Petit à petit je n’ai plus eu envie de sucre et j’ai trouvé des produits que je mangeais auparavant très très sucrés ! Tout ça sans m’en rendre compte !
    Je suppose que c’est la molécule de sucre qui rend accro… Mais je ne sais pas si tu considère ça comme du « light ».
    Je ne sais pas si ça peut être une vraie solution pour certains mais pour moi ça à très bien marché.
    Bonne journée !
    Amélie

    1. France Tronel dit :

      Ah super retour d’expérience !
      Personnellement j’ai eu un sevrage « forcé » (candidose) du coup pas le choix 😀
      Mais en effet, j’ai réalisé au bout d’un certain temps que les choses que j’adorais avant (typiquement le chocolat blanc) m’écœuraient littéralement. C’est là qu’on réalise l’avancée je trouve.
      Et pour répondre à ta « question », pour moi ce n’est pas vraiment « light » enfin cela reste sucré mais c’est quand même plus sain que du sucre raffiné. Idem pour monsieur à la maison dans un premier temps je lui ai substitué avec du miel, du sirop d’érable et effectivement il se déshabitue petit à petit (même s’il est clairement un bec sucré et qu’il n’a aucune volonté de se défaire de ça :))

  14. Zaïna dit :

    Bonjour , Je pense que tu as bien fait d’écrire cette article, très bien écrit et très compréhensif . Maintenant 5 ans passé que je suis tomber diabétique de Type 1 . Et dure de faire comprendre au personnes qu’il nous rajoute du sucre partout.. triste réalité :/

    En tout cas j’ai adorer ton article 🙂 Merci de toujours donner autant de conseils

  15. emma dit :

    Super article ! moi aussi je suis une ancienne accro au sucre, je me souviens, je mangeais à la place des repas des biscuits au chocolat, du chocolat blanc, des mikado, des bonbons.. etc! Alors certes je grossisais pas vu que je saurais les repas mais qu’est ce que c’est mauvais pour la santé! Je pense que le côté psychologique dans le fait de manger très sucré est très important !

    1. France Tronel dit :

      Merci 🙂
      Oui, clairement !

  16. Emy dit :

    Bonjour. Je t’ai découvert il y a quelques temps dans un magazine. Je viens de lire cet article qui est vraiment très intéressant. Je suis boulimique non vomitive depuis 5 ans, exclusivement avec des produits sucrés (viennoiseries, crêpes…mais pas des bonbons). J’ai tout essayé : régimes, hypnoses, psychothérapies, développement personnel… rien n’y fait. Le sucre est un doudou pour moi. çà m’apaise pendant quelques minutes. Quasiment chaque jour, je me sens mal et ai besoin de réconfort —-> crises. Je suis capable de manger 8 viennoiseries en quelques minutes. Et çà presque tous les jours. J’ai évidemment pris beaucoup de poids (10kg) malgré beaucoup de sport. Tout a commencé avec un régime qui a bien marché, après je suis tombée dans la restriction la + totale, 10 ans après dans la boulimie. Je suis très admirative de ta perte de poids et de ta gestion de l’alimentation. Je suis preneuse de toute piste pour sortir de ce cercle infernal. Merci d’avoir lu mon post et pour tes conseils.

    1. France Tronel dit :

      Merci beaucoup
      As tu essayé l’hypnose ? Il y a généralement de bons résultats …

  17. anna dit :

    Bonjour 🙂
    Article très interessant merci ! Tu parles de consommer des aliment IG BAS mais tu utilises souvent la farine de riz et maîzena dans tes recettes et c’est aussi des produits qui font grimper la glycémie ca me laisse perplexe ?

    1. France Tronel dit :

      le soucis des farines sans gluten cest qu’elles sont quasiment toutes à IG haut, mais personnellement je ne consomme quasiment jamais de cake / gâteaux / enfin tout ce qui est à base de farine en fait 😀

  18. anna dit :

    Ah seconde question stp comment tu as reussi a adopter le petit déj salé ???
    Mercii

  19. Sandra dit :

    Je suis accro au sucre mais uniquement au petit déjeuner ce qui je pense joue sur les problèmes de peau. Depuis peu j’essaie de me sevrer mais difficile d’adopter le régime salé. Je manque d’idée, j’ai l’impression d’avoir la sensation de faim dans la matinée. Comment arrive tu as trouvé des aliments variés et adaptés pour le petit déjeuner ? Merci

    1. France Tronel dit :

      Avec un petit dejeuner salé c’est vraiment l’inverse généralement. Plus de faim dans la matinée 🙂

  20. Cécile PRT dit :

    Bonsoir France,
    Je te « suis » sur insta depuis qqles temps déjà, j’aime à penser qu’un jour j’arriverai à acquérir une philosophie de vie un peu comme la tienne; c’est du travail sur soit, j’en ai conscience…
    Depuis peu, le doc qui s’occupe de mon mari et moi en PMA m’a interdit le sucre… Je n’en mange pas une quantité exceptionnelle mais je ne conçois pas trop un repas sans « dessert » ni un petit dej ou goûter salé. Je sais que c’est pour un belle cause mais je sais d avance que supprimer le sucre de mon alimentation va être une très dure épreuve pour moi…
    Je lis et relis ton article. Je me donne du courage et essaye de me raisonner. Si ce doit être la solution à 4 ans de combat alors…
    Je vais éplucher tes recettes, j’essaye de trouver des gâteaux ou cakes ou le sucre est remplacé par de la vanille? Autre?
    Merci pour tes récits et vivement la sortie de ton livre de recette…
    Cécile

    1. France Tronel dit :

      Coucou Cecile merci pour ton mot .. as tu droit aux fruits ? Si oui tu peux faire des compotes, ou des fruits au four ca fait beaucoup plus dessert sympa que qu’une pomme seule par exemple. Sinon aussi penser aux clafoutis (sans sucrer davantage que les fruits). Dans les recettes j’utilise très souvent du sucre non raffiné mais peu doivent être vraiment avec 0 sucre. En tous cas tu verras personnellement j’ai du supprimer totalement le sucre a un moment de ma vie (j’avais une candidose) et cela m’a vraiment déshabituée. On ne se rend pas forcément compte de l’ampleur de l’addiction au sucre .. je te souhaite plein de bonheur et un merveilleux petit bout qui viendra donner du sens à ces épreuves ❤️

      1. Cécile PRT dit :

        Malheureusement pour moi c’est 0 sucre, sous toutes ses formes donc fruits compris… j’avoue que cette annonce a été brutale pour moi puis complètement déstabilisante. Du sucre, il y en a partout !! J’ai très peur de ne pas y arriver mais si je connais les raisons et les conséquences éventuelles de cet arrêt…
        Et d’ailleurs, malgré que le sucre appelle le sucre et qu’il appelle la faim, j’ai l’impression d’avoir toujours faim depuis ces qqles jours d’arrêt.. . C’est peut-être psychologique aussi…
        En tout cas, merci d’avoir pris le temps de répondre à mon message…
        Bonne soirée à toi et ta petite famille

        1. Laura dit :

          Hello Cecile, je me permets de répondre même si ça fait lgt que tu as laissé ce mot!
          Si tu as l’impression d’avoir tout le temps faim en arrêtant le sucre, c’est aussi parce que, malgré tout, le sucre, même raffiné, constitue du glucide. Si, en plus de ça, tu avais interdiction de manger des fruits, il faut nécessairement compenser en mangeant plus de glucides type céréales complètes. Ca m’intéresserait de savoir comment ça s’est passé pour toi!!

          1. cécile PEYROUSET dit :

            Salut Laura ☺ désolée, je te réponds tard mais j’ai pensé souvent à écrire et bref, c’est le speed tous les jours ds ma vie j’ai arrêté complètement le sucre sous ttes ses formes en juillet dernier pour un suivi médical en PMA. Je suis parfois faible face à de magnifiques chaussures très chères mais en ce qui concerne notre volonté d’avoir un bébé, le combat que l’on mène depuis 5 ans avec mon mari et toutes les épreuves que l’on surmonte ensemble, j’ai un mental d’acier ! Je suis donc passé de tt sucre a zéro en 1 nuit… ça a été très dur au début. Quasiment 10 jours de souffrance physique et psycho. J’avais tt le temps faim et le goût sucre au petit dej et en fin de repas me manquait terriblement! Je me suis mise au pain complet, au riz complet, aux pâtes complètes ! Mon mari ne trouve pas ça très bon mais on tient bon!! Entre 2 tentatives ratées, je me fais une semaine de sucre et hop, on repart dans le zéro sucre! Pour ce qui est du manque, Je crois que mon cerveau et mon corps se sont très bien habitués; je n’ai quasiment olus du tout envie de sucre, j’ai assimilé le beurre du petit dej sur mes tartines de pain complet comme un moment doux, mon bout de fromage comme la fin de mon repas et je n’ai plus du tout faim entre les repas. J’ai perdu qqles kilos puisque je n’ai pas du tout réduit mon activité sportive (point très positif ). Je sais que je mangerai a nouveau du sucre un jour où l’autre et je sais aussi que je me cuisinerai tout ce qui est gateaux/brioches… J’ai pris conscience que tous les sucres industriels étaient finalement mauvais pour la santé donc j’essaierai au maximum de faire sans dans le futur… voilà, on arrive à pâque, super période pour les gourmands ! Je ne sais pas encore comment je vais me sentir face à tous ces chocolats… on verra bien! J’espère avoir répondu à ton message comme il faut ☺ bonne soirée Cécile

  21. Michaël Perello dit :

    Bonjour !
    Je découvre votre site et j’aime beaucoup le positif qui s’en dégage, c’est très inspirant !
    En tant qu’ancien obèse morbide, l’addiction au sucre est un fléau que j’ai vécu pendant de très nombreuses années. J’adhère à l’ensemble des points cités car c’est en appliquant ces principes-là que j’ai pu m’en sortir.
    J’y ajoute simplement que l’alimentation dite émotionnelle donc faire du sucre un aliment doudou comme vous dites (j’adore le terme) est généralement la problématique la plus importante. Ce fut mon cas et aussi celui de la majorité des gens que je conseille en nutrition, se défaire du refuge que représente alors le sucre demande beaucoup de progressivité, de patience et d’écoute de soi.
    En tout cas, pour être passé par ces années d’addiction au sucré, je conseille vivement à n’importe qui d’appliquer les conseils que vous donnez car ne plus en être dépendant change véritablement la vie !

    1. France Tronel dit :

      Je suis totalement d’accord sur le fait que malheureusement ce soit la problématique centrale généralement ..

  22. Samantha dit :

    Supee article….je pense commencer à adopter le truc de la tisane après manger. Moi le pire c’est midi au travail et au goûter ! Sans parler des vacances là c’est a debandade….je cherche le courage de commencer !

    1. France Tronel dit :

      Ah oui les vacances particulièrement de Noel ne sont pas les plus propices à ce genre de résolution ..

  23. Sabine67160 dit :

    Bonsoir France, avant tout je voulais vous remercier pour votre partage, vos conseils sont supers, j’ai accroché à votre façon d’écrire et j’ai bien envie de suivre votre voie . Ça fait des années que je fais des régimes, le dernier a été weight Watchers liberté que j’ai stoppé car je ne me vois pas faire cela à vie, manger les produits lights je sature et je n’ai pas de plaisir. Je veux renouer avec les vrais aliments, ceux qui sont sains et naturels. J’ai aussi une addiction au sucré, d’ailleurs quel est le traitement à base de gymnena à prendre svp ? Merci d’avance pour votre réponse et bon courage à toutes

    1. France Tronel dit :

      Merci beaucoup, le lien n’était plus valide, c’est corrigé, il suffit de cliquer sur le mot produit vous serez redirigée.

  24. Le moal dit :

    Bonsoir France

    J ai lu pas mal d artîcle sur l addiction au sucre, celui ci me parle plus..surtout les commentaires je me retrouve dans chacun d eux…je suis malheureuse vraiment d être aussi addicte au sucre mes quantités ont augmenté ces derniers mois mais depuis 3 jours j ai reussi à les diminuer…je suis à la fois effrayée et reconfortée de n être pas la seule..pour ma part il s agit bien de mes emotions et du sucre doudou..les repas ne sont pas le problème je mange même equilibré la difficulté arrive le soir après mangé, actuellement mon alternative est les amandes, la tisane..je pense que je peux l arrêter complètement mais le réduire me semble déjà plus accessible en ce moment…merci pour cet article et vos témoignages cela m encourage!

    1. France Tronel dit :

      Merci à toi de me lire 🙂

  25. Laura dit :

    Bonjour,

    Je viens apporter mon petit témoignage. Ca fait pour ma part au moins 2 ans que je suis totalement accro au sucre, mais depuis peu je suis en plein rééquilibrage alimentaire. Pour des soucis de santé je mange sans gluten, sans produits laitiers, sans viande. Mon alimentation est franchement très saine (et très exigeante), mais je l’adore. Seule ombre au tableau: le sucre, encore et toujours, même si aujd ce n’est plus que du miel (je dirais bien 1 CS/jour) , et du chocolat (max 30 gr par jour mais tout de même). Pour moi le sucre aujd constitue surtout bien 300 calories en trop par jour, qui m’empêchent de perdre du poids depuis si lgt!
    J’ai pris conscience d’une chose dont je trouve on ne parle pas assez : l’obsession de l’alimentation. Je mange plus depuis que je fais « attention » à mon alimentation. Je pense que pour arrêter avec l’alimentation émotionnelle, il faut aussi arrêter de nourrir ces pensées autour de l’alimentation, arrêter de regarder X recettes paléos ou quoi, les émissions Top chef, le nouveau complément alimentaire naturel, le nouveau robot qui va révolutionner votre vie, etc!
    Je pense que tu es assez « nourrie » par ton job, tes passions, pour manger simplement à ta faim, mais nombreux sont ceux qui ne font pas un job-passion, et qui prennent l’alimentation pour une passion, un passe-temps, un copain, etc. J’ai l’intention donc d’arrêter le chocolat pendant un moment, et de me laisser un peu de miel par jour, mais c’est tout. Si je veux enfin passer à autre chose, il faut que je trouve cette force de caractère que j’avais plus jeune.

    On va y arriver!

    1. Samantha dit :

      Laura je me retrouve tout à fait dans ce que tu dis…..en ce qui me concerne, l’alimentation « était » (je suis en train d’en sortir trèèèèèès lentement) une vraie obsession! Tu as raison quand tu parles du robot!! Des la recherche du régime idéal, de passer sa journée à trouver quoi manger ce soir…..en fait s’occuper et avoir une vie bien remplie peut surement aider à sortir de ça!! Coté chocolat je te comprends, je suis accro aussi et là ce qui m’aide énormément c’est une tisane bio au chocolat/orange/cannelle! Ecoute le gout n’y est pas vraiment mais l’odeur si et ça me coupe mes envies! Le problème est que je suis en Italie, donc je ne sais pas si y’a en France, c’est la marque Yogi.
      Bon courage

      1. Laura dit :

        Ta réponse me fait trop plaisir Samantha! Oui autour de moi les personnes « minces » ne font pas de l’alimentation une préoccupation, ne mangent peut être pas aussi sainement mais au moins elles le font en pleine conscience, et du coup à leur juste satiété! Et franchement entre manger très sain mais trop (ce qui fatigue beaucoup le foie), et mal mais peu, je ne suis pas sure que la 1e option soit beaucoup plus saine. Merci beaucoup pour l’idée de la tisane, je vais regarder ça ;). A ce propos j’ai lu des travaux d’un célèbre neuroendocrinologue Robert Lustig sur le bonheur, et apparemment la quête extrême des plaisirs (qui dépend de la dopamine) entrave celle du bonheur (de la sérotonine). Les études disent que plus on créé de dopamine, plus le niveau de sérotonine risque de baisser. (WAHOU n’est-ce pas?!) Le bonheur serait d’avantage dans les interactions sociales, dans l’accomplissement de soi, dans la spiritualité.

        Mais je m’égare (pardon pour ce pavet France!) 🙂

        1. France Tronel dit :

          Pas de soucis c’est super intéressant 🙂

  26. Angela dit :

    Bonjour 🙂
    Votre article était bien intéressant, j’en retiens plusieurs conseils mais le plus intéressant me semble de noter ce qu’on ressent quand on a une envie de sucré.
    Dans mon cas je consomme beaucoup de soda surtout mais également des fast food, glaces, chocolat et chips. Je n’ai pas de problème de poids tout simplement parce que je ne mange quasi rien d’autre. Le sucre me permet de remplacer un repas et me booster niveau énergie, il arrivait que je passais un week-end à ne boire que des coca sans rien manger.
    Il se peut que j’ai suivis l’exemple de ma mère qui chaque jour dans mon enfance buvait un coca en mangeant une plaquette de chocolat l’après-midi devant la télé. Elle n’était pas heureuse et c’était sa façon d’essayer de s’aider je pense.
    Je suis souvent sans énergie, déprime et suis irritée ça ne semble pas forcément provenir de ma dépendance au sucre mais ça y contribue peut être. J’ai essayé d’avoir un meilleur mode de vie, smoothie, muesli, m’obligeant à avoir au moins un bon petit-déjeuner et si possible un deuxième vrai repas dans la journée. J’ai également réduit ma consommation de soda (d’une bouteille d’1L5 je n’achète plus que des canettes, 3 au maximum en général par semaine), je n’achète quasi plus de chips. Je me suis donnée une heure maximale le soir après laquelle je ne peux plus boire/manger sucré pour avoir un meilleur sommeil et me coucher plus tôt.
    Mon problème est que manger m’est une corvée, généralement je n’ai envie de rien quitte à mourir de faim, j’ai plus souvent mal à la tête à cause de la faim qu’ai une sensation de satiété , le sucre me permet d’éviter ce problème.
    Dans mon cas il semblerait que je doive changer toute mon alimentation, avez vous des pistes?

    1. France Tronel dit :

      Oui en effet, il faut tout revoir

  27. Lola dit :

    Bonsoir !
    Après avoir lu votre article et les commentaires, j’ai un peu plus réfléchie sur mon cas et je pense que mon addiction au sucre est beaucoup plus psychologique qu’autre chose. En effet je ne peux pas manger de choses trop sucrés sans avoir mal au dents, j’ai donc depuis bien longtemps et à ma grande joie, banni tout bonbon, sodas, et tout twix, mars ou autre truc de ce genre de mon alimentation. Pourtant me voilà incapable de me retenir de manger et d’acheter toute sorte de gateau sucré, en particulier les beignet industriel, peu cher et qui comble mon besoin directement. Si je n’ai pas ma dause je peux y penser pendant le reste de la journée, jusqu’a ceder et aller acheter quelques chose. Et dans ces moments là je suis incontrôlable et peut acheter des quantités monstrueuses. Etant étudiante, c’est aussi tres difficile pour mon compte bancaire vous vous en doutez. Cela a d’ailleurs commencé dés le moment où j’ai du quitter ma mere pour m’installer en ville et vivre seule pour mes études. N’étant pas particulièrement habitué à cette envie de sucre, mon premier instinct fut d’essayer de combler cette envie incessante en mangeant de plus en plus jusqu’a doubler la quantité de mes repas, je mangais jusqu’à très récemment littéralement pour deux personnes, à tout les repas. Et à manger de plus en plus de truc gras, bien lourd. Le problème c’est que très vite, bien logiquement, j’ai pris beaucoup de kilo. Je fais 1m50, jai cessé de regarder quand j’ai dépassé les 65kg. J’ai donc essayé récemment de reguler mon alimentation. Évidemment ce faisant mon envie de sucre a pris toute la place et y pensant tout le temps, j’ai beaucoup de mal a ne pas ceder. Et le pire c’est que si je me retiens de céder, etant psychologique très faible, au lieu de me félicité, j’arrive a m’en vouloir et a me dire « c’etait en promo ! » ou plein de pensées ridicule de ce genre. Et moins je cède plus le besoin augmente, si je n’ai pas cédé un jour, le lendemain, des le reveil, c’est la première chose a lequel je pense. Je me retrouve même quand j’ai ces envie a regarder des video de recette ou de dégustation rien qur pour me satisfaire un petit peu. Bizarrement ça marchait au debut. Maintenant plus du tout, mais je continue à regarder. Je ne sais pas pourquoi.Je me dis que puisque cela ne fait qu’un an, il est justement temps de faire quelques chose avant que ca ne devienne trop grave. Rien que pour mon poid, qui devient… Problèmatique. Je pense essayer l’idée du thé, même un thé sucré restera meilleur pour ma santé que doubler la quantité de mes repas ou de manger des gateau industriel. Et pour le long terme, j’imagine que je me sens seule et ai besoin d’affection, peut etre que la solution n’a rien avoir avec la nourriture. Ayant toujours eu des chats et des chiens dans ma vie, peut etre que prendre un chat serait juste ce qu’il faudrait pour remplacer ce que semble essayer de combler le sucre, de la compagnie et de l’affection.
    En tout cas merci pour cette article et tout ces commentaires très intéressants, je me sens moins seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *