Croire en soi - Comment j'ai changé de vie

Croire en soi

Croire en soi … Tout un programme

Croire en soi c’est à la fois INDISPENSABLE et extrêmement DIFFICILE pour la plupart d’entre nous.

Alors pourquoi c’est indispensable ? Tout simplement parce que c’est cette confiance en nous qui nous permet de saisir des opportunités, de créer, d’avancer. La confiance en nous c’est aussi ce qui fait que l’on est moins touché par le regard des autres, les réflexions négatives ou désobligeantes. La confiance c’est ce qui nous permet de vivre pleinement, tout simplement !

Et pourquoi c’est difficile … Les réponses à cette question sont multiples … Parce que on a peur de décevoir, de ne pas être à la hauteur, d’être « trop » ou « pas assez », parce qu’on nous a rabâché que l’on y arriverait jamais et que l’on a fini par l’intérioriser, parce que on se fixe des objectifs irréalistes, parce que l’on se sent coupable ou encore parce que la vie ne nous a pas épargné et que l’on en garde des séquelles.

 

Dans mon cas c’est un joyeux mix de tout cela. 

Mais depuis 18 mois et le début de mon rééquilibrage alimentaire et de mon changement de vie, j’ai très largement pris confiance en moi.

Si on m’avait dit il y a un an et demi que je préparerais un marathon, que je serais sélectionnée par des agences de mannequins, que j’allais me marier, que je changerais d’orientation professionnelle… Je ne l’aurais absolument jamais cru. Et pourtant. Et c’est en écrivant cela que je réalise le chemin parcouru.

Alors vous allez me dire, comment on fait ?

La première règle que j’ai appliqué c’est de me concentrer sur moi. Alors là je sens les yeux écarquillés et les réflexions du style « ben ça va elle se la pète pas celle là ». Alors, pour faire taire tout embryon de polémique, cela n’a rien d’égoïste ou de nombriliste, c’est de la protection et peu à peu je me rends compte combien c’est primordial. En effet, toute mon enfance / jeunesse j’ai eu des réflexions sur mon physique, mon (sur)poids, sur mon incapacité physique, sur mes difficultés en conduite etc etc. Et toutes ces réflexions je les ai intériorisées et j’ai fini par créer cette réalité. J’ai réellement fini par croire que je n’en étais pas capable, que le surpoids était une fatalité, que je n’y arriverai jamais. Et ça a brisé plusieurs années de ma vie. Alors aujourd’hui, je me protège, je me focalise sur mon ressenti, sur mes envies, sur mes besoins. Je sais que je ne ferai pas l’unanimité, que pour beaucoup de mes amis boire de l’eau gazeuse ou du jus de fruit en apéritif c’est une ineptie, que pour beaucoup de mes proches courir 70km c’est de la folie, que pour la majorité des gens le tofu c’est « bizarre » voire « dégueu« . Mais peu importe. Aujourd’hui c’est cela qui cimente ma vie, cela qui me permet de me sentir bien et c’est cela le plus important non ? Faire ce qui nous fait du bien à nous et laisser parler. 

Les personnes qui vous aiment respecteront vos choix (même s’ils ne les comprendront pas toujours), tant pis pour les autres.

La seconde c’est que j’essaye de me fixer des objectifs. Cela fatigue un peu chéri d’ailleurs mais j’aime vivre pleinement, je suis une PILE. J’aime essayer de faire toujours mieux que la veille, d’essayer de me donner des petits défis. Pour la course à pied je n’ai pas besoin de course officielle ou de dossard, juste d’enfiler mes baskets et de me fixer un petit défis perso « tiens aujourd’hui je fais x km » et quand j’y arrive, je suis fière ! Oui parce que être fière de soi pour des petites choses cela fait du bien. On a tous des raisons d’être fiers de nous ! Pas besoin d’avoir couru un marathon pour être fier ! Avoir couru alors qu’il pleuvait des trombes d’eau c’est un motif de fierté (oui vous l’avez fait !), avoir un travail qui vous prend du temps ou des enfants c’est aussi un motif de fierté. On a tous une vie différente, au niveau professionnel, personnel, mais on mérite tous d’être fier de nous, on mérite tous d’avoir confiance et de s’aimer un peu. S’aimer (un peu) c’est reposant, cela fait du bien.

La dernière chose, essayer ! Et oui qui ne tente rien n’a rien ! et c’est seulement en essayant que l’on peut avoir des retours positifs. Cela peut paraître un conseil stupide mais si vous avez envie de quelque chose, FONCEZ. Peut être que vous échouerez effectivement, mais si vous n’essayez pas vous avez déjà échoué (et vous aurez toujours en tête que « peut être j’aurais pû »).Si vous avez la chance d’avoir des rêves, des envies, accrochez vous bien fort, donnez vous les moyens et FONCEZ. Parce que à force de provoquer sa chance, la vie nous sourie 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *