Comment j'ai changé de vie

Deuxième grossesse – FAQ

J’ai réalisé que je n’avais pas forcément abordé le sujet de ma deuxième grossesse par ici (et qu’il était temps !), alors j’ai lancé une foire aux questions sur Instagram afin de vous en dire un peu plus (vous vous en doutez, il y a des choses / détails, que j’ai souhaité garder pour nous)  mais l’essentiel est là :

Des différences avec la première grossesse ? 

Globalement non, aucune. Mêmes symptômes, même possibilité de faire du sport, même état de forme / fatigue, même « routine » et envies alimentaires ( J’ai abordé plus en détails le sujet de l’alimentation dans cet article et du sport par ici). La seule différence c’est que l’on a un tout petit à la maison et qu’il faut donc gérer la grossesse et un tout petit pas encore du tout autonome (et souvent très demandeur)

As tu parlé à Camille de l’arrivée de ce deuxième bébé ? 

C’est drôle c’est une question qui est énormément revenue, alors qu’il me semble évident qu’il faille parler à son aîné (ou ses aînés) de l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur. Avec Camille nous avons d’ailleurs toujours pris le parti de TOUT lui dire. Avec des mots d’enfant, mais de tout lui dire, lui expliquer. Lorsque nous sommes fatigués, énervés, lorsque l’un ou l’autre ne rentre pas le soir et pourquoi, lorsque nous partons tous les deux le week-end et que nous la laissons à ses grands parents, lorsque nous avons une difficulté quelconque.

Donc pour la grossesse elle l’a même appris en même temps que mon mari puisqu’au moment du test de grossesse positif ils étaient en plein rituel du coucher (massage avec son papa !). Bien sûr sur le coup, beaucoup d’émotion.s pour nous et surement de l’incompréhension pour elle, mais elle a vécu le moment M de l’annonce.

Ensuite on lui en parle régulièrement, elle a vu les échographies, on lui a acheté aussi 2 livres qui parlent de la grossesse et 1 qui parle de l’amour parental (dans la fratrie). On lui a proposé plusieurs fois, ce ne sont pas ceux vers lesquels elle se tourne le plus, on n’insiste pas.

Elle a aussi participé : au choix du doudou et à la préparation de la valise de maternité pour elle et pour bébé.

Donc globalement, on lui en parle, régulièrement, on la fait participer pour certaines choses, mais ce n’est pas non plus / du tout le sujet principal de nos discussions.

Et je vous avoue … Ce n’est pas vraiment une inquiétude de notre part de savoir comment va se passer la rencontre ? Je suis peut être très.trop optimiste, mais je sais que tout ira bien.

 

Penses tu que Camille ressente cette grossesse ? Des changements de comportement ? 

Oui je pense qu’elle ne comprend pas tout, mais qu’elle ressent (notamment avec les préparatifs, même minimes !). Elle reconnait la chambre du bébé, son doudou, a compris pourquoi il y avait une valise de prête. Hier je lui ai dit :  » tu sais, le bébé va bientôt sortir, et vous serez tous les deux« , elle s’est blottie contre moi en me serrant très fort. Elle demande beaucoup à partager du temps avec nous notamment avec moi, mais pour le coup je ne suis pas sûre que ce soit en lien avec la grossesse, elle a été bien malade et est dans une très grosse phase de progrès / développement, qui la rend toujours plus « pot de colle » !

En revanche elle est toujours aussi facile et sereine sinon.

 

Quels préparatifs pour cette naissance ? 

Pour être tout à fait transparente … Quasiment aucun au niveau matériel (je suppose que c’est le sens de la question). Nous avons simplement acheté : quelques vêtements neutres seconde main + un doudou (en double exemplaire), un plan à langer, et c’est tout. Pour le reste nous avons gardé des choses de Camille (lit notamment) et nous partons du principe qu’un nouveau né a matériellement besoin de -quasi- rien. Pour ce qui est de la chambre idem quasi rien pour l’instant puis qu’il est fort probable que les premières semaines / mois se fassent dans la nôtre. Juste  plan à langer, un tapis, de quoi mettre le linge sale, un canapé lit, et le « lit ».

Par contre nous nous sommes beaucoup préparés émotionnellement et physiquement. Personnellement je me suis « auto préparée » en sophrologie + fait une préparation à l’accouchement avec l’hypnose, avec Camille j’ai aussi beaucoup lu sur la parentalité, nous avons travaillé ++ sur notre gestion émotionnelle, la gestion de la fatigue, aussi. Quant à la préparation physique je travaille chaque semaine avec une sage femme + un kiné, pour travailler sur le corps, le périnée, l’accouchement, l’énergie / gestion des douleurs pendant la grossesse puis pour l’accouchement etc.

Bref, vous l’aurez compris, nos préparatifs ont été axés  » bien être  » plutôt que matériel !

 

Es tu moins angoissée par les questions d’éducation ? 

Dans mes souvenirs je n’ai jamais été « angoissée » par le sujet. Mais par contre j’ai énormément évolué avec Camille et aujourd’hui j’ai beaucoup plus de clefs, en terme de parentalité. Cela me rend plus confiante que lorsque nous attendions Camille, même si j’ai conscience que cela sera probablement totalement différent (et tant mieux !)

 

Es tu plus fatiguée avec ce deuxième bébé qu’avec Camille ? 

Non, du tout, je me trouve même mieux que pour Camille, dans le sens où j’ai travaillé plus, plus fait de sport, sans repos la journée, ce qui était parfois le cas pour Camille (sieste). Je me lève toujours naturellement tôt. Il y a eu deux périodes plus difficiles physiquement : Notre déménagement / installation professionnelle cet été, je travaillais environ 14 h par jour, en plus de la fatigue ressentie pour le déménagement, puis plus récemment la grippe de Camille qui a duré 10 jours et qui a été assez fatigante (pour tous les deux d’ailleurs), les nuits n’ont pas été chaotiques paradoxalement en revanche la journée elle était très demandeuse, des bras, d’être portée, câlinée, occupée, rassurée, 11 kilos de plus en quasi permanence, donc 😀

 

Comment s’est passé ton premier trimestre ? (nausées, vomissements, fatigue …)

J’ai la particularité que mon premier trimestre est exactement similaire aux deux autres :D. A savoir que mes symptômes du premier trimestre n’ont jamais cessés : J’ai donc toujours des nausées, des vomissements, de la fatigue (raisonnable), des maux de dos, des insomnies, des douleurs ligamentaires, bref, tous les symptômes de grossesse des premières semaines mais qui ont largement dépassé les 12/15 premières ! Après, pour être tout à fait honnête, je m’en doutais puisque cela avait été le cas pour ma première grossesse .. En tous cas je m’étais « préparée » à ce que cela soit le cas.

 

Est ce que tu as un pressentiment fille ou garçon ? 

Oui, je sais ! Comme pour Camille 🙂

 

Un deuxième bébé rapproché, c’était voulu ? 

Totalement, totalement totalement !

 

Te sens tu connectée à ton bébé ? 

Je ne sais pas ce que la personne entend par « connectée ». Il y a deux choses de sûres :

  • La première c’est que l’un comme l’autre nous sommes moins obnubilés par cette deuxième grossesse que par la première. Tout simplement parce qu’entre le travail et un premier tout petit à gérer, nous avons moins le temps de nous poser, de nous questionner etc. D’ailleurs, elle est passée à une vitesse folle !
  • La seconde c’est que ce bébé ne peut déjà pas me cacher grand chose … Sexe, poids, taille, position, je sais tout avant que l’on me dise quoique ce soit (ou pas). Je pense que c’est une forme de connexion 🙂

 

As tu une appréhension que ce bébé change totalement votre vie ? 

Une appréhension … Non, tout simplement parce que nous SAVONS qu’il va changer totalement notre vie et notre quotidien (et c’est tout à fait normal). Nous sommes aussi conscients qu’il faudra quelques mois pour retrouver notre équilibre, à 4 cette fois. Mais ce n’est pas vraiment une crainte, c’est un fait auquel nous nous sommes préparés.

 

Feras tu les mêmes choix que pour Camille en terme de parentalité ? 

C’est une question un peu difficile à laquelle je vais répondre « oui et non ». Je pars du principe qu’il y a NOS principes et puis NOS enfants. Quelques exemples : j’ai arrêté l’allaitement pour Camille au moment où elle l’a décidé. Ce moment sera probablement différent pour ce deuxième bébé (mais je compte allaiter). Nous avons pratiqué le co dodo pour Camille mais cela ne sera pas forcément le cas pour ce deuxième bébé si le besoin ne se fait pas sentir. Nous faisons de la gym + des bébés nageurs avec Camille parce qu’elle a un besoin viscéral de bouger, mais cela ne sera peut être pas la même chose pour ce second bébé. etc etc. Bref, on s’adaptera, en fonction de lui, mais en gardant par contre toujours la même « ligne directrice » à savoir celle d’être le plus à l’écoute et bienveillant possible.

 

As tu peur de l’impact de ces deux grossesses sur ton corps ? 

Alors pas du tout .. Comme je n’en avais pas peur non plus pour Camille. Je sais que j’ai gardé une activité physique, une bonne alimentation et une prise de poids correcte pendant ma grossesse, que je reviendrai au sport en temps voulu, et que tout rentrera dans l’ordre petit à petit, au fil des mois. Ce n’est pas vraiment un sujet bizarrement, la priorité ira au bien être de ce bébé, et de Camille les premiers mois, à -re-trouver un équilibre, c’est ce sur quoi je vais focaliser mon énergie, pas vraiment sur mon corps / l’aspect de mon corps

 

Camille semble être la prunelle de tes yeux, reste-t-il de la place pour un deuxième enfant ?

Je confirme, Camille est la prunelle de mes yeux, complètement. Je lui consacre énormément au quotidien. Mais OUI il reste de la place pour un deuxième enfant. D’ailleurs cela a été mon critère numéro 1 pour envisager une seconde grossesse : ressentir au creux de moi que j’étais prête non pas à aimer une seconde fois pareil (je sais que chaque amour est différent) mais une deuxième fois aussi intensément. Alors oui, il reste de la place, pour ce deuxième bébé et surement d’autres. Comme je l’explique à Camille, on n’aime jamais deux fois pareil, mais il est possible d’aimer aussi fort, aussi viscéralement.

 

Vas tu reprendre ton activité pro après cette grossesse ou te consacrer à tes enfants ? 

Un peu des deux. Pendant les tous premiers mois je me consacrerai totalement à mon tout petit, puis rentrée 2019, je travaillerai 3 jours par semaine dans un secteur différent (si vous me suivez au quotidien, vous devez vous douter des changements qui se trament) et je consacrerai 2 jours par semaine (1 jour chacun) à mes petits loups, le reste du temps ils seront gardés en crèche.

 

Ton changement d’activité a-t-il un lien avec la parentalité ? 

Totalement 🙂

 

As tu pensé à faire l’IEF pour Camille notamment (petit zèbre ?)

Alors, oui j’y ai pensé, mais je ne pense pas le faire. Pour une raison principale : Je ne suis pas sûre de pouvoir rester calme, bienveillante, posée, sereine, en m’occupant d’elle ( et d’autres enfants) 24H / 24. J’ai (pour l’instant), trop besoin de mon activité professionnelle, qui m’apporte énormément et qui est ma soupape (cela peut paraître dingue à beaucoup mais c’est le cas !). Mais rien n’est figé, on verra comment se passent les prochaines années / rentrées.

 

As tu pensé à accoucher à domicile pour ce deuxième bébé ? 

Non ! J’avais un peu effleuré l’idée de l’accouchement à domicile pour Camille, j’ai finalement accouché en CHU (maternité niveau 3) et heureusement car mon accouchement a été compliqué +. Du coup, pour ce deuxième bébé, aucune volonté d’accouchement à la maison (d’ailleurs vu les « antécédents » ce n’était même pas envisageable) car je connais les risques / complications possibles, simplement la volonté que cela se passe le mieux possible pour nous 2 !

 

Comment va être gardée Camille lors de ton séjour à la maternité ? 

Chez ses grands parents et.ou avec son papa 🙂

 

 

 

5 commentaires sur "Deuxième grossesse – FAQ"

  1. Lucie dit :

    Article très agréable à lire. Je me reconnais beaucoup étant donné que je suis enceinte de bébé 2 et que nos enfants auront la même différence d’âge.
    Comme toi, je savais le sexe du bébé avant même que la sage femme ne me le dise (bon ok, c’est différent puisque nous avons voulu savoir 🙂 ). Et ça avait été la cas aussi pour mon ainée. Je trouve ça hyper rassurant de sentir ces choses là, ça me montre que je suis déjà sa maman et le connais déjà.
    Nous avons la même approche vis à vis de nos ainées et l’arrivée d’un petit frère (pour moi !) et je trouve ça tellement beau ! Les faire participer mais ne pas faire tourner notre vie qu’autour de ça me semble le bon « dosage ».
    Je te souhaite une belle fin de grossesse et un meilleur accouchement 🙂

    1. France Tronel dit :

      Merci beaucoup 🙂 à toi aussi du coup !

  2. Leïla dit :

    Bonsoir France
    Jeune maman depuis 2 mois et demi, j’aime beaucoup tes articles concernant la parentalité/maternité. Notamment parce que je partage tes valeurs en terme d’education 🙂
    Une question toute bête, tu parles de l’allaitement (la fin) de Camille. Est ce que je peux te demander combien de temps tu l’as allaitée et surtout comment s’est passé le sevrage ? Comment t’es tu rendu compte que c’était le moment ?
    Merci, et je te souhaite une belle fin de grossesse et une merveilleuse rencontre !

  3. Alicia C dit :

    Pour l’amour d’un deuxieme enfant, ca ma fait sourire et repenser a ma grand mère qui me racontait quelle se demandait comment elle allait faire pour aimer autant son 2eme enfant tellement elle avait de l’amour pour le 1er et puis en arrivant elle s’est rendu compte que l’amour ne se divisait pas mais se multipliait
    Merci pour ce FAQ et de partager tout ca avec nous.

    1. France Tronel dit :

      J’en suis certaine ! Mais c’est vrai qu’on aime tellement viscéralement un premier enfant, que c’est difficile d’envisager que Cela puisse être aussi fort … et pourtant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *