Comment j'ai changé de vie

Et toi, t’es quoi ?

Je n’avais pas forcément penser à faire un article sur le sujet mais on m’a beaucoup questionné sur les réseaux sociaux sur les différences entre végétariens / vegan / flexitariens …

Alors, petit récapitulatif, pour y voir plus clair.

Commençons par les végétariens : Les végétariens ne consomment pas de viande ni de poisson

les végétaliens excluent de leur alimentation tous les produits d’origine animale. La viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers mais aussi le miel, la gélatine …

La différence entre végétalisme et veganisme tient dans le « domaine ». Le végétalisme se cantonne au domaine de l’alimentation alors que le veganisme (vegan) inclue aussi tous les domaines comme les cosmétiques, l’habillement… Tous les domaines en fait qui peuvent exploiter les animaux ou tester sur eux des substances ensuite destinées à l’homme (cosmétique, médicaments notamment)

Enfin viennent les flexitariens : Les flexitariens ont une alimentation principalement végétarienne mais mangent ponctuellement des produits d’origine animale (au restaurant ou chez des amis par exemple).

Pour ma part, je suis quoi ? Pendant très longtemps j’ai été « flexitarienne » je ne mangeais jamais de viande rouge, très peu de poisson (au restaurant), plus régulièrement de la viande blanche. Depuis quelques semaines maintenant je peux dire que je suis végétarienne, pas de viande ni de poisson, donc.

Et la suite ? Pour l’instant c’est ce mode de vie (et de pensée) qui est juste pour moi et dans lequel je me sens bien, je vais donc continuer dans cette voie. Je n’ai aucune idée de ce que sera demain : peut être que je serai végétalienne, peut être de nouveau flexitarienne, ce qui est sur en revanche c’est que j’essaye d’être bien et en accord avec moi même.

Et les autres ? Personnellement je n’ai aucun problème avec personne (enfin, si mais pas concernant l’alimentation). Je pars du principe que j’ai consommé de la viande et du poisson pendant 27 années et que je n’ai donc aucune légitimité à  juger qui que ce soit. D’ailleurs mon mari est un omnivore convaincu, cela ne me pose aucun problème, je cuisine aussi « omni » à la maison. Je crois que l’essentiel est que chacun se trouve bien dans son mode alimentaire et que chacun respecte les choix, les envies et les opinions des autres (oui je sais, c’est mon petit côté bisounours !). D’ailleurs en fait ce qui me gêne un peu avec ces étiquettes alimentaires ce sont ces « cases » qui cloisonnent. J’ai un peu de mal avec ça parce que cela revient à opposer les gens les uns aux autres, à considérer que certains font mieux que d’autres (ou moins bien), qu’il n’y a qu’une voie juste … Je ne suis pas si catégorique !

Et vous, quelle est votre vision de tout ça ?

18 commentaires sur "Et toi, t’es quoi ?"

  1. Kyarah dit :

    je suis sensible à la cause animale mais trop flemmarde pour virer vegan… car mine de rien c’est pas simple…
    et puis j’aime le poisson, le fromage, le poulet et je n’aime pas l’idée de « m’interdire » des choses…

    Après, je te l’ai dit déjà, mais ce qui m’insupporte parfois chez certains .. c’est de vouloir convaincre qu’il faut être vegan, végétalien…ou au mieux une certaine condescendance à estimer qu’il font juste et que tu fais faux en mangeant de la viande…

    une collègue me dit : ouais je comprends que tu en sois pas encore là dans ton cheminement (entre les lignes, elle est plus avancée que moi, supérieur à moi)

    Je suis une tueuse d’animaux et elle elle les aime..

    (sans parler du fait qu’elle mange du poisson, des tartares etc)

    J’aime ta vision qui laisse à chacun le choix sans t’estimer supérieure….

    1. France Tronel dit :

      Hum je suis daccord c’est ce que je trouve nul aussi D’ailleurs c’est ce qui m’a longtemps dérangée pour sauter le pas en fait ! Et puis je me suis dit qu’on pouvait être vege / vegan et tolérant hein

  2. Amandine 14/04/2014 ( Maige) dit :

    Pour ma part j’ai fortement réduit ma consommation de viande ces derniers mois, j’écoute mes envies et mes besoins. Je me classe dans aucune des catégories parce que j’aime pas être dans une case mais tout ce que je sais c’est que je me tourne vers une alimentation plus saine et je fais beaucoup de découverte d’aliment que je ne connaissais pas ou que j’avais pas l’habitude de cuisiner ! D’ailleurs ton blog est une vraie source d’inspiration.. je te souhaite une douce et réconfortante soirée ma belle

  3. Audrey Lavielle dit :

    Coucou!!
    Super article!! Alors pour ma part je suis omnivore. Mes parents sont bouchers donc impossible de ne pas manger de viande rouge (meme si j’en mange rarement depuis que je n’habite plus chez eux mais je me rattrape pendant les vacances ^^).
    J’avoue que j’ai du mal à comprendre les vegan, je trouve celui trop strict, mais apres je ne juge pas. Tout le monde se retrouve dans ce qu’il fait (pas sûr que se soit tres français Ca..).
    Enfin voilà! Je mange de tout, j’aime trop manger (équilibre et en petite quantité par contre) pour arrêter la viande, le poisson ou autre.
    Bises et suite à ton dernier post, profite de ta famille et prend du temps pour toi également.

    1. France Tronel dit :

      Ah je te comprends, je trouve ça extrême aussi, particulièrement en société même si je trouve que de plus en plus de personnes sont sensibles à cette cause alors qui sait peut être que dans un demi siècle on sera tous vegan !

      1. Audrey dit :

        Oui de plus en plus de personnes sont sensibles à cette cause. Tu as sûrement raison. Peut être que dans un demi siècle, nous serons tous vegan, nos enfants le seront peut être plus facilement que Nous..
        Le plus important c’est que chacun soit en accord avec ses choix

        1. France Tronel dit :

          Oui c’est ca ! je me demande ce que me réserve ma puce concernant l’alimentation, on verra bien !

      2. Mëlig_AD dit :

        Bonjour France.
        Personnellement je me définis comme végétar-lienne. Je ne suis donc pas bien placée pour parler en tant que végane et encore moins pour la communauté des véganes, mais je souhaitais néanmoins t’inviter à réfléchir aux termes employés : « je trouve ça extrême », « rentrer en guerre avec les humains »…
        Ce ne devait pas être ton intention, j’en suis certaine, mais ce sont des termes négatifs et agressifs qui peuvent braquer les véganes.
        Oui, il y a des imbéciles haineux chez les véganes, tout comme chez les omni et les végétariens et tout comme il y en a des gentils et tolérants partout, tout le temps peu importe les cases que l’on nous force à prendre.
        En tant que « végétar-lienne », je reçois quotidiennement la violence extrême de certains omni.
        Donc être végane, ce n’est ni extrême, ni fou, ni dangereux. juste différent de votre mode de vie actuel. Ne jugeons pas trop vite, s’il vous plait.

        1. France Tronel dit :

          Je pense que vous avez mal lu ou alors mal interprété mon propos. Je ne trouve pas extrême le veganisme en lui même au contraire. Par contre l’intolérance qui en découle, oui. Et elle est courante. Mon mari s’est déjà fait traité d’assassin parce qu’il mangeait de la viande dans un restaurant qui servait aussi des plats végétariens / vegan. Personnellement je respecte tout à fait tous les modes de pensées Mais je demande à ce qu’il en soit de meme lorsqu’il s’agit des autres. Et pour moi lorsque l’on prône le respect des animaux (ce qui est très louable et je suis végétarienne donc je prône cette cause aussi !!) on doit aussi être tolérant et respectueux avec les hommes c’est tout.

          1. Manon dit :

            Bonjour France,
            Je suis végane et je suis d’accord avec le fait d’être tolérant même avec les omnis parce que nous même avons été omnis avant
            Cependant, certains vegans sont plus insistants et « dérangeants » pour les omnis et il faut aussi être compréhensif là dessus. Un holocauste animal est en train de se dérouler au moment où j’écris ces mots, l’impact sur l’environnement est énorme (17% du gaz à effet de serre, 90% déforestation de l’Amazonie et j’en passe…) et celui sur la santé est tout aussi dévastateur
            Certains vegans ne voient que l’urgence de la situation, sont horrifiés et sont obligés de partager cette horreur, et oui parfois avec une certaine brutalité.
            Pour ma part je suis d’avis de diriger ce sentiment d’urgence vers le système spéciste et contre les lobbys et d’expliquer les choses calmement à l’échelle d’une personne. Car ce n’est pas en attaquant une personne que les choses vont changer mais en attaquant le système spéciste (sans violence vers les animaux humains et non humains bien sûr).
            Bref je me suis étalée mais pour résumer je voulais juste dire qu’il faut aussi être compréhensif envers les vegans qui peuvent être un peu brusques.
            Je te recommande le documentaire « What the Health » pour l’aspect santé, « Cowspiracy » pour l’aspect environnemental et « Earthlings » (documentaire choquant attention) pour l’aspect éthique du veganisme.
            Et comme livre Planète Vegane de Ophélie Véron.

            J’espère que tu ne prendra pas ce message comme une attaque.
            Bonne journée et tous mes voeux de bonheurs pour ta famille

          2. France Tronel dit :

            Oh non pas du tout, je suis très ouverte à la discussion aucun soucis 🙂
            Je comprends tout ça, aussi.
            Douce journée 🙂

  4. Julien_maracuja dit :

    Je suis végétarien depuis longtemps et ma compagne est omni donc je me reconnais bien dans ce billet. Je respecte les choix de chacun même si jessaye généralement de profiter des questions que lon me pose pour inciter à un peu plus d’équilibre dans les régimes omni (une protéine par jour et suffisamment, une à chaque repas n’est pas nécessaire)
    Sinon pour moi je ne consomme pas de gelatine car sa production nécessite la mort de l’animal donc je met ça au même niveau que la viande ou le poisson en terme d’éthique.
    Le principal est que chacun se sente bien dans son mode de vie tout en ayant les yeux ouverts sur les conséquences.

    1. France Tronel dit :

      Oui on est d’accord. Personnellement je trouve dommage de prôner la bienveillance avec les animaux et de rentrer en guerre avec les humains

      1. Mëlig_AD dit :

        Je n’ai peut-être pas tout compris, c’est vrai, la communication est difficile.
        C’est ce terme de « rentrer en guerre avec les humains » que j’avais trouvé agressif, mais je comprends ta pensée qui ne se veut pas agressive et demande simplement de la tolérance aux véganes.
        En réalité, je ne sais pas si tu vas être d’accord avec moi. Je pense qu’au contraire si l’on veut prôner la bienveillance animale, on est un peu forcé de faire la guerre avec les humains.
        Si on souhaite que les animaux arrête d’être tués, ne sommes nous pas obligés de dire aux gens qui les tuent et les mangent : « Stop, arrêtez ! »
        Tu ne crois pas ?

        1. France Tronel dit :

          Je crois qu’on ne tombera pas d’accord en effet 🙂 mais ce n’est pas grave personnellement je ne cherche à convaincre personne 🙂

  5. Florent dit :

    Je n’aime pas les cases et quand on me demande si je suis végétarien, végan ou crudivore ou je ne sais quoi encore, je réponds que je ne suis rien, que je mange selon mes envies. Etre trop stricte créé du stress et une rigidité dans la vie, j’ai déjà expérimenté.

    1. France Tronel dit :

      tout à fait d’accord ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *