J'ai dit oui ! - Comment j'ai changé de vie

J’ai dit oui !

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez probablement que l’amoureux et moi nous sommes mariés il y a quelques jours. Le 11 Juin exactement ! Beaucoup d’entre vous se sont montrés curieux d’un article à ce sujet, du coup j’ai décidé de revenir quelques mois en arrière pour vous parler des préparatifs, de mes émotions, des engueulades, de mes doutes aussi ! J’espère que cet article vous plaira … N’hésitez pas à me laisser un petit mot et à partager si cela est le cas !

 

[ Etape 1 : La demande ] Décembre 2014.

Cela faisait un moment qu’avec monsieur on parlait mariage, que je tendait des perches (enfin des poutres plutôt !) et que rien ne venait. Alors hop, dans ma tête je passe à autre chose. Et puis, réveillon de Noël que l’on passe tous les deux en tête à tête (pour cause de boulot) et monsieur se lance … Des larmes (beaucoup), et des éclats de rires plus tard. Je dis oui une première fois ! On commence à parler du lieu. Pour nous la Corse est une évidence, même si on sait que cela rend les choses plus compliquées (forcément). Une évidence car j’y ai mes racines, une partie de ma famille. Une évidence parce que c’est un endroit où l’on se sent tous les deux particulièrement bien. La Corse c’est acté. Reste à trouver un lieu, et là on sait que ça va être la guerre ! Alors on réserve nos billets d’avion pour partir quelques mois plus tard et commencer les préparatifs avec le lieu !

Dans la foulée, on choisit la bague de fiançailles. Et on fête ça avec nos familles, tous les 6 autour d’un bon repas !

 

[ Etape 2 : Le lieu / Le dossier ] Avril 2015

Arrivée en Corse pour une petite semaine, bien décidés à trouver le lieu de nos rêves pour ce jour si spécial ! Plusieurs contraintes : nous tablons sur 160 personnes il ne faut donc quelque chose d’assez grand (ça ce n’est pas trop un problème) MAIS nous voulons pouvoir le faire à l’intérieur si besoin [ et là ça se complique ! Beaucoup de lieux ont la capacité extérieure mais pas intérieure, du coup on en élimine pas mal ! ]. A priori on à un coup de cœur pour un lieu… on le connait bien, on y va souvent à la plage, c’est vraiment un endroit que l’on aime particulièrement. Rendez vous avec le propriétaire, visite du lieu, re coup de cœur absolu. En fait j’ai du mal à imaginer que cela puisse être le bon lieu tant cela me semble incroyable ! On apprend que 3 couples souhaitent se marier le même jour au même endroit.. Là je choppe l’amoureux par le col du polo (orange pétant) – extraits –  » amour, euh tu te vois te marier ailleurs c’est trop beau !? » –  » non j’adore, vraiment  » –  » alors on lui dit banco ?  » –  » là maintenant ??  » – « ben sinon ça va nous passer sous le nez !  » –  » ok, banco ! « . Chèque de caution et poignée de main plus tard on est légers, légers (soulagés) et heureux. Les larmes perlent sur le bord de mes yeux. J’ai du mal à réaliser que ce sera là, à cet endroit où je viens depuis enfant, cet endroit où je me sens si bien … Mes souvenirs d’enfant reviennent en force. Les châteaux de sable, les maillots de bain roses et puis les pieds dans le sable. Et ça met du baume au cœur.

[ EXTRAITS … ]

ROCHERS 2

rocher 1rocher 4

rocher 3

rocher 5

 

On dépose notre dossier à la mairie .. L’affaire est lancée nous alors donc nous marier 14 mois plus tard, le le 11 Juin 2016

 

[ Etape 3 : Le reste des  » gros préparatifs  » et rencontres ] Juin 2015

Nous retournons en Corse 2 mois plus tard, en Juin donc pour finaliser le « gros » des préparatifs : DJs, traiteur, photographe … Et rencontrer tout ce petit monde !

Pour le DJ, 3 rencontres, 3 personnes qui ont l’air vraiment chouettes. On hésite !

Pour le traiteur : 1 rencontre, 1 coup de cœur ! On fonce !

Pour le photographe : 2 rencontres dont 1 coup de cœur artistique et humain. Idem, on fonce !

Et oui vous l’aurez compris on fonctionne au coup de cœur ! Cela a été le cas pour tout … De l’homme (oui oui !), à la bague, en passant par la robe [ on y reviendra un peu plus tard ], l’alliance, le lieu .. bref, tout !

On se fixe sur les 3 prestataires, on s’engage, et on repart sur le continent le cœur léger !

 

[ Etape 4 : La robe ] Septembre 2015

Pour la robe j’étais très angoissée. Je décroche mon téléphone et prends rendez vous chez un créateur, 3 semaines plus tard. Et pour ne rien vous cacher la semaine précédente je n’en menais pas large !

Je m’y rends avec ma cousine, avec 0 idée de la robe que je souhaite. Je sais que j’aime à peu près tous les styles de robes, mais alors est-ce que je vais en trouver une qui me va à moi ?? [ Et oui c’est CE stress que je ressens à ce moment là, vais-je avoir le coup de cœur – justement ! ].

Arrivée au magasin, rencontre humaine incroyable. Le type est juste adorable. Gentil, attentionné. Il comprend mes peurs, mes doutes et trouve les mots pour me rassurer !

J’essaye 7/8 robes, et un coup de cœur pour celle ci

robe 1

 

Je la trouve sobre mais vraiment jolie. Et surtout j’adore ce dos, en V !

Et puis  » Monsieur robe  » comme je l’appellerai encore pendant 9 mois me dit qu’il reçoit une nouveauté quelques jours plus tard et qu’il pense qu’elle me plaira … Je réserve donc ma décision et repars donc le cœur léger. Ouf. En fait ce n’est pas si compliqué que ça ! Et puis parce que sur les 7 ou 8 au final, même si je les trouvais toutes jolies a priori je n’ai eu le déclic, le vrai que pour une seule. Beaucoup plus simple que ce que je pensais donc !

Quelques jours plus tard je retourne au magasin essayer la fameuse robe … Et là un coup de cœur absolu, les larmes coulent. Je pense à ma mère qui ne sera pas là le jour J, à mon grand père qui aurait tellement aimé pouvoir me serrer dans ses bras, à l’émotion de mon père lorsque je m’accrocherai à son bras, fébrile. J’essaye un voile. Les larmes redouble. J’ai le sentiment ambiguë que je réalise mais à la fois cela me parait complètement irréel. Le mariage c’est un rêve de petite fille et puis le mariage avec F. j’en rêve depuis notre rencontre il y a une dizaine d’années. Cela peut paraître stupide mais je n’ai jamais douté que c’était le bon. Alors là cela fait quand même un peu bizarre … Après de longues minutes d’hésitation (et oui quand même) j’opte pour la deuxième robe, qui m’accompagnera donc le jour J. Je trouve qu’elle me va mieux au niveau de la morphologie et puis du « caractère » de celle ci. Une bonne chose de faite … La robe était vraiment l’un de mes principaux stress !  ( du moins c’est ce que je croyais)

[ comme vous pouvez le voir, j’ai un « soucis » avec les jolis dos ! ]

robe 2

 

[ Etape 5 : Faire part ] Oct / Novembre 2015

Nous avions choisi de faire (et d’envoyer) nos faire part très en avance pour que tout le monde puisse s’organiser en temps et en heure ! Honnêtement je pensais que le choix allait être aisé … C’était mal connaitre monsieur qui, après 246 onglets ouverts ne trouvait pas son bonheur [ je vous assure, c’était le pétage de câble assuré ! ]. Au final choisir notre faire part nous a pris beaucoup plus de temps que choisir la robe, le costume, les alliances et (presque) tout le reste réuni [ on marche sur la tête ! ]. On tombe quand même d’accord (ouf).

[ Pour ceux / celles que ça intéresse nous avons trouvé notre bonheur sur ce site www.faire-part-creatif.com/ qui est vraiment chouette  – et qui a eu le mérite de nous faire tomber d’accord, c’était pas gagné ! ]

Tous les faire parts partent donc, certains nous reviennent (nous n’avons toujours pas compris pourquoi …). On avance ….

[ Etape 6 : Angoisses, doutes, prises de tête et remises en question ] Décembre 2015 / Mai 2016

Là je vais aborder un truc un peu moins cool (et très personnel) .. Les angoisses liées au mariage !  [ et oui ! ]. J’avais entendu (et lu) beaucoup d’angoisses liées à l’organisation en elle même du mariage. Personnellement je n’ai jamais été stressée pour ça. Peut être parce que nous nous y sommes pris très à l’avance, surement aussi parce que nous avions des prestataires adorables, et très probablement parce que monsieur a été hyper impliqué pendant ces 18 mois de préparation et que finalement du coup tout a roulé tout seul (ou presque). Par contre j’ai ressenti d’autres angoisses. Beaucoup plus profondes, beaucoup plus tenaces. Liées à mon passé, liées à l’avenir. Des angoisses qui prennent aux tripes sur l’engagement, les valeurs, la mort. [ Je pense que le décès de ma mère 3 ans après le mariage de mes parents n’est pas anodin dans l’histoire ]. Et puis le futur. Est-ce que c’est le bon ? { Je ne m’étais jamais posé la question en 10 ans tant notre relation était évidente, tant il était une évidence, et pourtant là, je me la suis posée, j’ai eu envie de partir en courant, de pleurer. J’ai eu envie de le quitter, aussi pour ne pas qu’il le fasse quelques années plus tard }. Peut-on vraiment s’engager pour la vie alors que l’on ne sait pas de quoi sera fait demain ? { c’est bête hein ? }. Alors que je pensais que le mariage n’allait « rien changé » [ d’ailleurs je le répétais joyeusement à qui voulait bien l’entendre ! ] j’étais dans une période de doutes, de peurs, que je pouvais expliquer mais qui ne me quittaient pas pour autant. Renforcées par le fait que l’on me répétait sans arrêt que  » c’était la meilleure période de ma vie « . C’est très culpabilisant lorsque l’on ne vit pas les choses tout à fait comme ça ! C’est un peu comme dire à une mère qui ne souhaite pas allaiter son enfant que c’et pourtant la meilleure preuve d’amour qu’elle puisse lui donner … [ culpabilisant et angoissant ]. Attention, j’ai quand même adoré les préparatifs, était émue à chaque étape, était un peu plus amoureuse, aussi. Mais ce n’était pas le seul sentiment présent. Et dans cet article j’ai décidé de tout vous dire [ et oui c’est comme l’accouchement ou la maternité, je supposer que ce n’est pas QUE merveilleux, il y a aussi l’envers du décor, que l’on ne dit pas toujours mais qui est très déculpabilisant pour les personnes qui, finalement ressentent la même chose que nous – parce que dans cette période là je me suis sentie un peu seule. Difficile de dire autour de nous ces peurs et ces doutes alors que tout le monde nous envie ! ]

Bref, le temps passe et puis on décide de retourner en Corse, quelques jours, pour finaliser les « détails » : Déco, fleurs, les cérémonies.

[ Etape 7 : Derniers préparatifs ] Avril 2016

Retour en Corse en Avril, soit deux mois avant le jour J ! De ces quelques jours je retiens un marathon ! Traiteur pour finaliser et goûter le repas, photographe pour affiner nos attentes, DJs pour la reconnaissance du lieu et puis nos quelques « recommandations », fleuristes pour les devis puis le choix final des fleurs, des bouquets, des compositions, le curé et le maire pour la préparation des deux cérémonies, les essais coiffure. Bref, une semaine haletante ou le temps a filé à une vitesse folle ! On rentre sur le continent en comptant les semaines … 7 exactement avant de se dire oui !

Choix des alliances… Là encore un coup de coeur pour moi, plus compliqué pour monsieur (pourtant pour un homme, c’est simple non ?) Mais je pense que le plus « compliqué » pour lui finalement c’est de porter une bague. Et oui mesdames ne vous vexez pas …  » ça fait bizarre  »

[ Etape 8 : Finalisations ] Avril / Mai 2016

Ces deux mois ont été consacrés à la finalisation : plan et marques tables, mini déco [ le gros nous a été fourni par le traiteur ], achat des livres d’or, photobooth, accessoires, location d’un photomaton, impression des livrets de messe, achat des dragées, des petits boites. Et puis on a fait des nœuds, des nœuds et encore des nœuds !

Cette période là a été assez étrange. J’étais entre deux : l’impression que cela arrivait vite et puis que le temps s’était arrêté, à la fois très impatiente et l’envie de vouloir faire durer (encore) les préparatifs, à la fois stressée sur certaines choses et étonnamment sereine sur d’autres. Bref, la période des paradoxes !

[ Etape 9 : Dernière ligne droite ] Juin 2016

Cette fois on y est … Dernière ligne droite ! On remplit (non sans mal) la voiture et on file direction la Corse ! Après 36 h de voyage on arrive (enfin). Rangement, organisation, on revoit une dernière fois tous les prestataires avant le jour J, on organise les cérémonies. On veut absolument quelque chose qui nous ressemble, d’intime, de personnel. Assez facile à la mairie puisque le premier adjoint qui nous marie fait partie de ma famille. Il m’a vue grandir, changer, il a rencontré F. et l’a tout de suite apprécié. Pour nous qu’il soit le témoin privilégié de notre union était donc une évidence. Il en était de même pour la cérémonie religieuse. Pour respecter les convictions de chacun nous avons choisi un prêtre humain, aimant et puis des textes qui étaient susceptibles de parler à tous, sans barrière de religion, de langage ou en convictions. Parce qu’après tout l’amour, le don de soi, l’engagement, ce sont des valeurs universelles non ? Je dois avouer que ces rencontres m’ont vraiment tranquillisées. Je savais que je pouvais avoir confiance en chacun des prestataires et que tout allait bien se passer. Il ne restait plus qu’à être zen, à lâcher prise et à savourer ces dernières jours … heures … en tant que mademoiselle !

[ J-2 : Organisation militaire ]

Alors là, notre famille et nos témoins s’en souviennent … A J-2, le jeudi donc, j’ai envoyé un mail à tous les participants (de près ou de loin) à l’organisation ou aux cérémonies pour expliquer clairement le déroulé. Des questions aussi « bateaux » (mais finalement existentielles à 48h du jour J) que  » qui lit quel texte, à quel moment ? / qui s’occupe des fleurs ?  / de distribuer les livrets de messe ? / qui conduit quel voiture ? / dans quel sens on rentre dans l’église …) Bref, j’ai essayé d’être la plus claire possible, et finalement ça a eu le double avantage de me rassurer en voyant que tout était cadré (et bouclé) et de rassurer tous les participants qui savaient du coup quoi faire à quel moment ! Bref, la bonne idée finalement [ je voulais éviter absolument les appels à 2 heures de la cérémonie pour savoir qui devait faire quoi ! D’ailleurs dans le mail j’ai aussi donné le numéro de F, histoire que tout le monde comprenne bien que je n’avais pas très envie d’être dérangée 😀 – Bon au final monsieur n’a pas été dérangé non plus, nos proches ont été de vraies merveilles !

[ J-1 : Relax ]

A J-1 je suis étonnamment relax. Je me lève, prends un bon petit déjeuner et vais me faire chouchouter dans un salon. Manucure et soins plus tard je suis fraiche, reposée, j’ai hâte d’y être !

[ Jour J ]

Je me souviens m’être réveillée – très – tôt. 6 heures du matin. Après une nuit étonnamment bonne (bien que courte). Je suis sortie sur la terrasse de ma grand mère. L’air était frais, le ciel couvert. J’ouvre l’application météo France [ dans mes favoris depuis 2 mois ] : l’après midi devrait être beau (et chaud), ouf. Je prends mon petit déjeuner tranquille avec ma grand mère et puis attends ma sœur et l’un de mes témoins qui m’accompagneront tout le long de la journée pour les derniers préparatifs ….

Direction le maquillage d’abord. J’avais fait un essai (pas très concluant) quelques jours auparavant. Pour le jour J je voulais quelque chose de discret, de sobre. Finalement j’ai adoré. Certains penseraient peut être que c’était trop peu pour un jour comme celui ci mais pour moi qui ne me « maquille » qu’avec une bb crème au quotidien, c’était bien assez !

Acte II, la coiffure ! J’ai adoré ce moment, entourée de ma maman, ma sœur, mon témoin et puis le photographe avec qui nous avons lié une vraie amitié.  Un moment de rigolade, de complicité, bref, que du bonheur !

A ce moment là je ne suis pas du tout stressée, au contraire, je suis juste bien, détendue, chouchoutée. Bref, le bonheur

[ EXTRAITS ]

coiffure 1

coiffure 2

Acte III : L’habillage ! Là encore avec les mêmes irréductibles … Encore un vrai moment de bonheur partagé !

Et un stress : ne pas oublier les alliances (confiées à ma petite sœur en qui j’ai une entière confiance, mais quand même ! ]

Et puis (stress numéro 2) : Comment va me trouver monsieur ? [ que je n’ai pas vu depuis le matin tôt et qui se prépare dans son coin ]

[ EXTRAITS ]

robe habillage

habillage 2

hbillage 3

 

Acte IV : La mairie. 

Je file à la mairie en voiture, mon papa au volant, ma grand mère à côté de moi. Le cœur tape fort. Les questions se bousculent dans ma tête [ extraits :  » est ce que j’ai encore la marque de mon soutien gorge dans le dos ?  » /  » et si F n’aimait pas la robe ? /  » et si je me prenais les pieds dans la robe  » /  » et est ce que tout le monde va rentrer dans la mairie ?  » etc … ] Questionnement interrompu rapidement puisque le village est minuscule, on arrive donc très vite à bon port. Là j’attends quelques minutes dans la voiture et puis prends une grand inspiration : faut y aller. Monsieur est déjà là, beaucoup d’invités aussi. Le cœur tape fort au moment de sortir de la voiture. Je n’ai d’yeux que pour F. Il est beau. C’est seulement la deuxième fois en 10 ans que je le vois en costume et cravate … Imaginez l’émotion … Je me jette dans ses bras, l’embrasse, lui murmure qu’il est beau … Monsieur est ému aux larmes. Les personnes autour (pourtant nombreuses) ne comptent plus à cet instant, j’ai l’impression d’être dans une bulle, seuls au monde.

La cérémonie commence quelques minutes plus tard, une cérémonie très intime, personnelle, remplie d’émotion. Rare pour une cérémonie républicaine. Et c’était d’autant plus chouette ! D’ailleurs Monsieur (re)verse quelques larmes. Je suis aussi émue à la lecture de l’état civil – à l’évocation du décès de ma mère, à l’hommage rendu à ma maman

[ EXTRAITS ]
MAIRIE 3

MAIRIE 2

MAIRIE 1

Nous enchaînons ensuite par la cérémonie religieuse, les minutes la précédent ont été éprouvantes pour moi, beaucoup de stress, des jambes qui tremblent, la gorge qui se serre, le cœur qui tape fort dans la poitrine. Heureusement nous étions entourés de témoins merveilleux. Les miens ont pris énormément soin de moi, les témoins de F ont été aussi très attentifs. Et cela m’a énormément aidée. J’attends mon papa pour entrée dans l’Eglise. A ce moment là j’ai cru que mes jambes allaient se dérober sous moi. 200 paires d’yeux braquées sur moi et une chanson qui m’émeut profondément [ nous avions choisi Josh Groban You raise me up pour l’entrée ], un moment magique. La cérémonie a été merveilleuse, parfaite. Empreinte de chants corses, de lectures, de témoignages. Un vrai moment de bonheur, de douceur, d’engagement, d’amour. Je crois d’ailleurs que je n’aurais jamais cru vivre un moment aussi fort, aussi intense. Mes yeux se sont fermés parfois pour capter l’instant, les larmes ont coulé, souvent. Nous avons échangé un grand OUI et puis les alliances, signe de notre amour et de nos fidélité. Cet anneau qui veut tout dire…

 

[ EXTRAITS ]

EGLISE 1

eglise 2

 

Une séance photo plus tard …

[ EXTRAITS ]

 

rocher fete

rocher fete 2

rocher fete 3

Et que la fête commence !

 

{ Pour conclure … Déjà mille excuses pour cet article à rallonge ! – c’est vous qui l’avez voulu d’abord ! – Nous gardons en tête un souvenir merveilleux, d’une journée parfaite, sublime. Beau temps, des prestataires en or, des proches et témoins adorables, des cérémonies à notre image, et surtout énormément d’amour ! Cet endroit et ces quelques jours resteront à jamais gravés dans nos têtes et dans nos cœurs. Pour l’instant oui je peux le dire, cela a été le plus beau jour de ma vie. Au delà de mes espérances et de mes rêves les plus fous d’ailleurs … Mais ces quelques mois ont aussi été empreints de remises en question, de peurs, de doutes, que nous avons tous, je crois à un moment de notre vie. Aujourd’hui j’ai voulu aussi vous parler de cet aspect là, que j’ai ressenti. Peut être que cela ne sera pas le cas pour vous, je crois que c’est intimement lié à notre histoire. En tous cas vous savez tout – ou presque – ben oui on en garde un peu pour nous hein – de ces derniers mois ! }

J’espère de tout cœur que cet article vous a plu …

A très vite pour de nouvelles aventures !

xxx

 

Ps : Si vous êtes en Balagne, n’hésitez pas à faire appel à Olivier Gomez pour vos photos, nous sommes subjugués !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *