je pense trop

Je pense trop

Je suis le genre de personne qui n’arrive jamais à déconnecter totalement son cerveau.

Je pense [vraiment] trop. Parfois c’est bien. Souvent c’est [très] pénible.

Cela m’arrive particulièrement le soir. Et plus j’essaye de me dire d’arrêter de penser plus je pense. Bref un échec cuisant à chaque fois. Allez savoir pourquoi à CHAQUE fois que je ferme les yeux, mon cerveau décide de penser à une multitude de choses, parfois chouettes, parfois non, mais peu importe à un moment je voudrais juste DORMIR TRANQUILLE !

Oui c’est toujours au moment où on ne fait rien que notre cerveau rumine, réfléchit, ANALYSE, se demande s’il est juste de faire ceci ou cela. Enfin vous voyez.

Certes ce remue ménage cérébral est parfois bénéfique. C’est au moment de m’endormir par exemple que j’ai souvent des phrases d’articles qui me viennent toutes seules. Ou alors des idées de recettes. Ou bien encore que je réalise que j’ai oublié de renvoyer un papier aux impôts ou à la sécurité sociale [Utile]. Mais globalement c’est fatigant.

Voici donc des petits trucs & astuces qui m’ont permis peu à peu de trouver le bouton « OFF » dans le labyrinthe de mon cerveau : 

  • Me « déconnecter ». Eviter les écrans et le rapport avec le travail à partir d’une certaine heure. Opter pour des activités relaxantes, apaisantes comme de la lecture, du yoga, de l’art thérapie ou encore écouter de la musique, méditer, discuter …
  • Evidemment éviter l’après midi / le soir les boissons excitantes, café, thé …
  • Au moment de m’endormir, respirer profondément avec le ventre et me concentrer sur ma respiration. Cela m’apaise, ralentit mon rythme cardiaque. Me permet de me détendre pour trouver le sommeil dans de meilleures conditions.
  • Etre tolérante avec moi même. Par là j’entends accepter certaines choses simplement et ne pas les ressasser. Etre indulgente, accepter de ne pas être parfaite, de faire des erreurs, lâcher prise, ne pas me comparer aux autres.
  • M’imaginer dans un endroit calme, serein. Pour moi c’est m’imaginer sur une plage de corse qui m’apaise, mais à chacun de trouver son petit coin de paradis. Me concentrer sur le fait de voir dans ma tête la plage, d’entendre le clapotis des vagues et de sentir le soleil et le sable sur ma peau me fait un bien fou et me permet de ne laisser aucune autre pensée parasite m’envahir. D’ailleurs je ne le fais pas qu’au moment de m’endormir mais à chaque moment où je commence à stresser, à perdre pied. Me retrouver quelques instants au calme dans ma tête me permet de faire le point et de m’apaiser. D’y voir plus clair.
  • Un diffuseur d’huiles essentielles. Il y a deux ans j’ai eu un diffuseur d’huiles essentielles comme cadeau de Noel de la part de mon frère et ma sœur. Super idée ! Non seulement il nous permet de combattre les microbes l’hiver mais aussi de diffuser un parfum enivrant au moment du coucher !

Et vous, vos techniques pour mettre votre cerveau sur « OFF » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *