Comment j'ai changé de vie

Trop ceci ou pas assez cela

Cela faisait un moment que je voulais aborder ce sujet mais que je ne trouvais pas le bon angle, que je ne savais pas comment le tourner. Bref que je tâtonnais. Mais aujourd’hui, le déclic.

Alors ce déclic, quel est-il ?

Une amie vient de m’appeler, en larmes. Elle a posté un avant / après sur les réseaux sociaux.  [L’histoire est jusque-là assez banale]. Naturellement mince elle a pour objectif de sculpter son corps et fait du sport 5 jours / 7 depuis 6 mois pour arriver à cet objectif. Et là un  flot de commentaires méchants, je dirais même haineux parfois : « C’est moche les abdos trop dessinés », « mais tu veux te transformer en homme ou quoi », « Pfff mais t’es une pauvre meuf t’es trop maigre c’est mieux les femmes rondes » etc etc. Mais sérieusement ???!

J’ai tout lu et j’étais dévastée pour elle, alors je vous laisse imaginer.

Soyons clairs des remarques j’en ai eu. D’abord parce que j’étais ronde «  berk tu as de la cellulite de partout », « waouh mais t’as pas honte de porter des jupes », « tu ressembles tellement à un boudin », « ça pend de partout » [ceci est bien sur une liste non exhaustive] et maintenant parce que je suis mince « tu es trop mince », « on voit tes abdos c’est pas féminin », «  les vrais femmes ça a des formes ». Et clairement, peu à peu, j’ai appris à m’en contre foutre.

Mais je réalise que le chemin avant de se contre foutre du regard des autres est (très) long.

Alors vous allez me dire  » elle poste sur les réseaux sociaux elle assume  » – oui et non. Le fait de poster ce genre de message n’autorise pas la méchanceté gratuite, enfin je crois.

Et puis en ce moment c’est un peu la mode de « défendre » sa « catégorie » comme si on était dans un match de foot  » les rondes contre les minces  » ou les  » grandes contre les petites « . Sérieusement c’est quoi ce délire ?

Et puis qui est-on pour se permettre de juger  » trop ceci, pas assez cela » ? Certes on a chacun nos critères physiques et nos différences, on n’aime pas tous les mêmes choses et c’est tant mieux ! [Vous imaginez un peu la galère pour se caser si on avait TOUS EXACTEMENT les MEMES gouts ?]

Et puis pourquoi juger sans arrêt ? Pourquoi avoir des jugements aussi affirmatifs et lapidaires que « pour être une femme il faut avoir des formes » ou « les femmes n’ont pas d’abdos apparents ?? » – ça veut dire quoi que les femmes qui font un 36 et / ou qui sont sportives ne sont pas des femmes, en fait ? Hum …

Pourquoi juger quelque chose d’aussi subjectif ?

Je n’aime pas les tomates et encore moins les CARDONS. Pour autant je ne décrète pas que tout le monde doive arrêter d’en manger. Je ne vais pas prôner que « pour être un homme il faut faire plus d’1m80 » (c’est con hein ? pas plus que d’affirmer qu’une femme mince n’est pas une femme).

Aujourd’hui, et après avoir été, ronde, grosse, puis maintenant mince je me rends compte que la seule chose qui compte, la seule chose qui est vraiment importante c’est de se plaire à soi et d’être bien dans sa tête (et dans ses jeans).

Et ça ce n’est pas une question de tour de taille.

(Mais dans une société qui juge de la taille de pantalon à la taille de bonnet en passant par le tour de taille, je vous assure c’est pas simple, d’être bien dans sa tête).

citation-damien-berrard-70094

Et puis, malheureusement, il paraitrait que le « trop ceci ou pas assez cela » soit une PANDEMIE. Et oui, ça ne touche pas que le physique mais aussi plein d’autres domaines tout aussi intimes et personnels. [autant ne pas faire de jaloux ].

Petit patchwork des phrases que j’ai entendu ces dernier jour et consciencieusement répertoriées sur un petit carnet pour ne pas en perdre une miette {ça aurait été dommage}.

  • « Elle a trop d’enfants »
  • « Il fait trop de sport »
  • « Moi je trouve qu’il ne sort pas assez »
  • « Il ne gagne vraiment pas assez pour se permettre ça »
  • « Il est trop vieux pour continuer à sortir en boite »
  • « Tu ne trouves pas qu’il travaille trop ? ».

 

Enfin bref, je ne vais pas m’étendre vous avez compris le concept …

J’ai l’impression que tout le monde se permet de juger absolument tout. Et des choses personnelles, dont on devrait être le seul juge (j’ai bondi au moment du « trop d’enfants », enfin je ne sais pas il me semble que c’est une question très personnelle …).

Je vous avoue que ce manque de tolérance et de respect me terrifie et que j’en viens à me poser des questions du type « et si mon enfant est en surpoids », ou « si au contraire c’est un tout petit gabarit » ou si il a juste quelque chose d’un peu différent ? [Vous savez la fameuse norme …].

Mais bon, ça c’est une autre histoire…

9 commentaires sur "Trop ceci ou pas assez cela"

  1. girolt dit :

    Très beau ton article…les gens ont toujours jugé et sa devient de pire en pire…tout ce que je veux c’est que mrs enfants sache que ce n’est pas bien de jugé. Une citation parfaite ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse

  2. claire dit :

    Je ne laisse en temps normal pas (ou très rarement) de commentaire sur les réseaux sociaux, mais j’aime beaucoup ton article. . .
    Je suis également souvent surprise par tous les commentaires que l’on peut voir sur le internet et je me demande souvent qu’est-ce que ca peut bien apporter aux gens d’être méchants gratuitement.
    Je ne suis pas parfaite et je pense que je juge aussi les gens en voyant certaines photos (peut-être plus que je ne voudrais le croire), mais jamais je ne me permettrais de laisser un seul commentaire désobligeant, surtout si je pense que ça peut blesser la personne.
    Je me demande réellement ce qui poussent les gens à devenir méchants et insultants sur les réseaux sociaux (de la jalousie? un mal-être? ou tout simplement de l’ennui). En tout cas rien je justifie la méchanceté gratuite.
    Bref j’ai beaucoup aime ton article, je suis contente que tu arrives à passer au-dessus de tous ces commentaires désobligeant et j’espère que ton amie arrivera à en faire autant.
    Bonne continuation,
    Ce blog est super,
    Claire

    1. France Rigal dit :

      Je pense que la principale raison tient au sentiment de toute puissance et d’impunité des réseaux sociaux … (malheureusement). Je suis contente de ne pas être la seule que ce type de méchanceté choque. Merci beaucoup pour ton mot :). Bon dimanche. France

  3. Audrey M dit :

    Je trouve aussi que cest de pire en pire… Tout le monde juge tout le monde. Si bien que je me sens seule par moment.
    Parfois je me plains trop; d’autres fois je donne pas assez de nouvelles (ben oui… Je préfère ne pas donner de nouvelles, au moins, pas de risques de plaintes).

    Une fille sur Instagram a fait la remarque qu’elle ne assumait pas physiquement, qu’elle avait encore pas atteins le corps Qu elle souhaiterait avoir. Et là, Ca a ete la déferlante d’insultes, et de langues de vipères…
    Jai vu d’autres exemples similaires ces derniers jours…
    Je ne comprend pas la cruauté gratuite des gens… Ou alors si: c’est tellement plus facile derrière son écran et son clavier …

    Très bel article en tout cas, et 100% d’accord avec toi

    1. France Rigal dit :

      Oui c’est exactement ça à mon avis … La facilité et le sentiment de puissance et d’impunité !

  4. Missangie dit :

    Tiens justement, ton article met en évidence une réalité. Mais c’est le cas partout, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans sa vie de tous les jours. Que ce soit dans ses fréquentations régulières ou plus occasionnelles, certaines personnes se permettent de juger ou de donner leurs « conseils » mais qui sont dit d’une manière laissant croire qu’on doit se remettre en question et que la vérité sort de leur bouche. A la fin c’est pénible et on ne sait plus où se mettre, quoi dire et quand on manque de confiance, on préfère se faire discret pour éviter de rentrer dans un débat débile juste pour dire « Tu as ton avis, j’ai le mien, pas besoin de tourner autour du pot ».

    Je rencontre ce problème avec ma famille, surtout avec mon père (même si je lui réponds et généralement ça se termine mal ^^) et la mère de mon copain (là je n’insiste pas et la laisse dire même si tout mon esprit a envie de se rebeller face à ses paroles)

    Pour finir sur une note plus positive, heureusement qu’il existe encore des gens sur réseaux sociaux / dans sa vie de tous les jours, qui sont des personnes adorables, prêtes à t’accepter et te soutenir peu importe tes choix. Et rien que pour ça, ça me fait oublier tous les serpents qui rôdent dans l’ombre 🙂

    1. France Rigal dit :

      Merci pour ton message Noémie, oh oui je suis d’accord heureusement qu’il existe des personnes adorables et positives 🙂 . Il faut s’en entourer le plus possible et puis laisser passer les autres … 🙂

  5. Babybbyandcie dit :

    Quand je me permet un jugement de ce type « trop ceci ou trop cela » c’est sur une vision personnelle, je regarde mon frère et je me dis « mais il se donne trop pour un travail qui ne le lui rend pas, je ne pourrais pas » (et pourtant je suis la première à faire la même connerie) mais les compliments qu’il reçoit lui font du bien (il n’a que ça remarque et encore ses collègues sont de vraies salopes, quand je regarde mon homme sur ses jeux je me dis « il est trop impulsif, trop colérique pour continuer, ça m’agace » mais ça le détend et il défoule sa rage de la journée sur ça que sur nous. Quand je dis d’une fille qu’elle est « trop mince pour moi » c’est pour moi, personnellement, je me dis que moi être comme ça ne me plairait pas (mais je suis une vilaine menteuse, pas de jalousie mais de manque de confiance en soi et de motivation XD). Mais si ces personnes sont heureuses comme ça qui suis je pour me permettre de juger leur vie ?. Je ne suis pas à leur place, ils ne m’obligent pas à faire comme eux alors ? Soyons content que ces personnes soient contente d’elles et surtout se sentent bien comme ça :).

    Et je réagis sur ton « et si mon enfant… », j’ai les mêmes peurs, ma fille, mini modèle de sa généaration, qui se fait dépasser d’une tête par des enfants qui ont 3-4mois de moins qu’elle, un poids qui fait vriller tous les médecins (elle n’est plus dans la courbe, elle est en dessous du dessous XD), et pourtant, elle n’est pas en retard, elle a une croissance lente certes mais elle grandit, loin d’être maigre ou en famine, enfin bref, au tout début, j’étais inquiète et après, avec le temps j’ai appris à m’en contre foutre royalement. Aujourd’hui, oui elle mange peu mais souvent, oui elle est petite et pas grosse mais elle est toujours dodu et pleine d’énergie, sur ce coup, l’avis des autres (comme pour les colères etc..) j’ai vite appris à m’en battre les rondoudou :). Les normes sont faite pour donner des limites mais parfois, les seules limites les plus agréables sont celles qu’on s’impose à soi-même je trouve 😉

    1. France Rigal dit :

      Je suis tellement d’accord avec toi ! Particulièrement avec ta dernière phrase 🙂 merci pour ton partage d’expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *