Savoir dire non - Comment j'ai changé de vie

Savoir dire non

Cela faisait un moment que je n’avais pas écrit de billet « humeur » sur le blog. Et je dois avouer que cela me manquait. Peut être pas à vous, mais à moi, oui.

J’aime partager mes recettes, mes coups de cœur, mes trucs et astuces, mais parfois j’ai aussi besoin, et envie de vous partager mes tribulations, mes questionnements, mes remises en question, mes cheminements. Et ce fameux « savoir dire non » est l’un de mes principaux cheminements de ces dernières années. En fait par « savoir dire non » il faut entendre, savoir se détacher, s’affranchir, sortir de sa zone de confort.

Pendant toute mon enfance mes parents m’on m’a appris à obéir (d’ailleurs, si vous passez par là, merci quand même hein !), à me conformer, à entrer dans un moule, à faire les choses bien, à m’identifier et à reproduire les modes de fonctionnement et de pensée d’un milieu social et culturel.

Du coup, j’ai été pendant 20 ans une élève modèle, appliquée, attentive, sérieuse. Une jeune fille qui ne disait jamais un mot plus haut que l’autre, qui n’avait pas beaucoup d’amis mais pas d’ennemis non plus. Qui s’exécutait sans sourciller lorsqu’on lui demandait quelque chose. En fait, j’étais fondue dans la masse, transparente, je ne faisais pas de vagues.

Et finalement,  cela m’a plutôt servi dans un premier temps. J’ai fait une longue scolarité (plutôt réussie), j’ai des amis sur lesquels je peux compter et puis je ne me suis mis personne à dos.

Oui mais voilà, moi dans tout ça, je suis où ?

C’est la question que je me suis posée il y a maintenant 2 ans lorsque j’ai décidé de tout changer dans ma vie. Quelles sont mes envies, mes aspirations ? Pas des objectifs bien comme il faut, non mais mes vrais rêves, sans tabou.

Qu’est ce que je souhaite faire de ma vie ? Qui suis je vraiment, moi, hors de ce milieu social ? Qu’est ce qui me fait vibrer, me lever le matin avec le sourire ? Qu’est ce qui me fait vivre ?

C’est ce qui m’a poussée il y a 2 ans à quitter un emploi bien comme il faut dans le secteur bancaire et puis à créer ma petite entreprise, à devenir coach et à entretenir au quotidien ce blog.

Au début, j’ai eu peur. C’était l’inconnu et pas vraiment conforme à ce qu’il « faut faire » pour être « quelqu’un de bien ». Oui, ça dénote un peu de travailler de chez soi, de ne pas enfiler un tailleur et des talons le matin et puis de faire un travail atypique. On ne compte pas ses heures, on travaille les week-end, on ne prend jamais de vacances, et puis c’est plus compliqué pour obtenir un crédit. Et pourtant, pourtant c’est ce qui me fait vivre. Je fais en moyenne 80 heures par semaine, mais toujours avec le sourire et puis avec le cœur. Et pour moi c’est l’essentiel.

Et il en est de même pour les autres choix de ma vie. Mon mariage, la ville dans laquelle je vis, le choix de mes amis et puis le fait de ne plus (pas assez) avoir ma langue dans ma poche.

Mais voilà, ce sont mes choix. 

Je ne regrette pas le cheminement pour en arriver là, même si j’admets volontiers que j’ai perdu quelques années à errer sans savoir où j’allais, ou plutôt en refusant catégoriquement de suivre mes aspirations profondes par peur, par conformisme, par envie et bien faire.

J’ai tout recommencé à zéro, et pour moi ce n’est pas un échec, mais un commencement. Le vrai, d’une nouvelle vie, d’un nouveau moi.

On a le droit de se tromper, de se perdre, de tomber, de recommencer. Cela ne signifie pas que l’on a tout faux, ce n’est pas un échec. C’est juste un changement de route, de direction.

Et aujourd’hui, c’est ce que j’aspire à faire au quotidien.

Suivre mes envies en étant fidèle à mes convictions profondes, à mon cœur. 

Bref, à ceux qui me lisent (j’espère quand même que vous serez quelques uns à être arrivés au bout de ces lignes – à la base je voulais un article court ...) : Apprenez à dire non, apprenez à vous affranchir des schémas de pensée qui nous étreignent souvent et puis déployez vos ailes, rêvez, aimez et surtout

soyez VOUS, avec toutes les imperfections, les ratages et les défauts qui font que vous êtes finalement unique et merveilleux ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *