Se jeter à l'eau - Comment j'ai changé de vie

Se jeter à l’eau

Ce matin sur les réseaux sociaux, je vous annonçais que je bouclais une formation en sophrologie, après beaucoup de remises en question, de travail et de doutes.

Vos réactions ont fait naître des questionnements en moi, notamment cette phrase,  » c’est beau de voir ce que l’on peut accomplir lorsque l’on a confiance en soi « . Cela m’a amené à me demander si j’avais effectivement confiance en moi, si c’était cela qui avait changé finalement ces dernières années.

En fait, je ne crois pas. Je ne pense pas avoir plus confiance en moi que 3 ou 4 ans en arrière. Je suis une personne qui doute beaucoup, qui me remet en question, qui cherche sans arrêt à faire différemment, mieux. D’ailleurs je crois que ce doute est sain, et même bienveillant. Nous sommes des êtres humains, nous doutons tous, c’est bien normal et c’est très souvent salvateur.

En ce qui me concerne bien sur que j’ai des peurs, bien sur que j’ai des doutes. D’ailleurs pendant longtemps j’ai préféré ma sécurité inconfortable dans laquelle j’étais malheureuse, plutôt que l’incertitude. Je crois que c’est humain, on aime la sécurité, la certitude, même si finalement, on ne s’y sent pas bien. Le changement fait peur. 

Par contre ce qui a changé depuis quelques années c’est que ce doute ne m’empêche plus d’agir. Et que, je me sens à ma place. Il y a quelques années j’ai décidé de me jeter à l’eau. Lorsque je me lance dans quelque chose j’essaye de me donner tous les moyens pour le mettre en oeuvre et ce, quel que soit le domaine. Je ne commence pas en me disant que je vais réussir, mais en me disant que je vais essayer, que je vais donner le meilleur de moi même, et que je n’aurai pas le regret de ne pas avoir tenté.

Cela a été le moteur de mon changement professionnel, ce qui me pousse à continuer à me former au quotidien malgré la grossesse et mes 70 heures de travail hebdomadaire, ce qui me pousse à me lever le matin pour partager avec vous, créer, donner le meilleur en coaching.

Lorsque j’entreprends quelque chose je m’y consacre pleinement et entièrement, je tente, je chasse les pensées limitantes de ma tête ( je vous rassure, nous en avons tous !) et je fais les choses les unes après les autres en essayant de garder en tête mes valeurs, mes envies.

De ne jamais perdre de vue qui je suis et qui j’ai envie de devenir. Ensuite je travaille dur, comme tout le monde, rien ne m’est jamais tombé tout cuit. Je crois que c’est important. Et lorsque je doute je pense à mon grand père qui me disait lorsque j’étais enfant « quoique tu fasses, fais le avec conviction et amour« .

C’est vraiment ce que j’essaye d’appliquer au quotidien.

Aujourd’hui et depuis 15 ans déjà il n’est plus là pour m’accompagner, pour voir l’adulte que je suis devenue mais cette phrase m’accompagne au quotidien [ d’ailleurs au moment où je vous écris ces lignes quelques larmes perlent au bord de mes yeux parce que je réalise combien il m’accompagne quotidiennement, même s’il n’est plus là physiquement – Saint Augustin disait  » nos invisibles ne sont pas des absents  » – c’est si vrai ].

Oui, amour et conviction.

Je me donne les moyens pour pouvoir essayer d’avoir la chance de faire quelque chose qui me fait vibrer. Je crois que c’est ça. 

La seule chose que je peux vous dire, vous écrire, vous transmettre, c’est : Si vous avez des envies, un rêve, allez y, foncez, donnez vous les moyens. Vous n’êtes pas sûr de réussir, personne ne l’est, comme nous ne sommes pas sûr de nous réveiller demain.

Alors vivez, travaillez dur, souriez, soyez vous même, brillez, aimez, soyez heureux !

 

[ D’ailleurs, petite parenthèse, vous êtes très nombreux à m’avoir trouvée  » rayonnante  » sur les réseaux, bien sûr il y a la grossesse et cette immense joie de porter la vie, mais pas que. Je crois que je suis juste bien, en phase, que je suis pleinement moi, à ma place. Que mon activité me fait vibrer, me fait sourire, alors MERCI. Et du coup, mille et unes nouveautés arrivent vite, et ça c’est chouette ! ]

Photo : Olivier Gomez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *