Farines sans gluten maison - Comment j'ai changé de vie

Farines sans gluten maison

Aujourd’hui j’aborde un sujet que beaucoup m’ont demandé : Pourquoi et comment faire ses farines sans gluten maison ?

La première des raisons qui me vient à l’esprit c’est que c’est très économique.

Pour vous donner un ordre d’idée à côté de chez moi je trouve du riz complet bio pour 1.69€ les 500g, la farine de riz complète est à 2.59€

Pour les lentilles vertes 1.75€ contre 4.50€ pour la farine

Pour le quinoa 2.88€ contre 6.52€ pour la farine

Pour les pois chiches 1.95€ contre 2.58€

Bref, vous voyez, le gap est quand même important.

Et puis en fait c’est vraiment très simple. Par contre il faut être équipé d’un robot performant, sinon vous risquez 1- de le faire surchauffer (et donc de l’abîmer, voire de le casser) 2- De ne pas du tout arriver au résultat escompté. Personnellement j’utilise le cook expert de Magimix.

Bien sûr, autre inconvénient, c’est quand même plus long que d’ouvrir un paquet de farine !

En fait il s’agit d’un calcul coût avantage. Si vous utilisez très peu de farines sans gluten et que vous avez un robot basique, pas besoin d’investir. Si par contre vous êtes intolérant au gluten et que vous cuisinez au quotidien « sans » et surtout que vous utilisez beaucoup de farine, c’est différent ! Je vous parlais dans ces articles de laits végétaux et de purées d’oléagineux maison, il en est de même, il faut aussi un robot costaud. A vous de voir donc.

Farine de riz complet : pour environ 500 g de farine il vous faut 550 g de riz complet (et c’est tout !). Vous mettez tout ça dans votre robot (puissant donc) et vous lancez le tout pour 1 à 2 minutes à plein régime (je vous conseille de vous arrêter au bout d’une minute puis de vérifier dans quel état est votre farine, elle doit être moulue mais pas trop chauffée) puis de recommencer éventuellement 15 secondes par 15 secondes. Personnellement je passe ensuite le tout au tapis pour obtenir une farine bien fine, sans résidu. C’est tout ? C’est tout !

Il en est de même pour le quinoa, les pois chiches, les lentilles, le millet …

Prochain crash test dans quelques semaines avec l’arrivée de l’automne : la farine de châtaignes : délicieuses mais (vraiment) onéreuses !

Allez, à vous de jouer à l’apprentis boulanger !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *