Une journée avec moi - Comment j'ai changé de vie

Une journée avec moi

Cela fait un moment que vous me sollicitez sur les réseaux sociaux à propos d’un article où je vous explique comment se passent mes journées, en quoi consiste mon activité professionnelle etc. J’ai tardé à le faire pour deux raisons principales : la première étant que je trouve le concept un peu « nombriliste » (moi, ma vie, mon oeuvre, vous voyez le principe),  la seconde parce que je n’ai pas du tout de journée type, comme je vais vous l’expliquer ci dessous.

Mais je me suis lancée quand même, pour vous donner une idée de ma vie d’entrepreneure, de blogueuse, et de maman.

Généralement ma journée de travail commencent vers 6 heures (exit le traditionnel  » tu bosses chez toi, bah ça va tu fais des grasses mat »). Parfois avant, rarement après. Et se termine vers 21h. Lorsque j’ai des rendez vous coachings ils commencent à 6h30 (parfois plus tard) mais avant je gère généralement la réponse à mes mails professionnels, je réponds aux commentaires sur le blog et sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas toujours simple pour moi de répondre à tout le monde, mais j’essaye au maximum d’interagir avec vous parce que pour moi c’est primordial.

Ensuite j’ai plusieurs « journées types » :

  • Il y a les journées de formation : là c’est assez simple, je me consacre à mes formations généralement sur une journée entière du réveil au coucher (je suis le genre de nana qui ne fait pas les choses à moitié alors j’ai des journées  » à thème « , formations ou coachings ou cuisine ou écriture. Je mixe rarement les activités parce que je suis beaucoup plus productive et efficace lorsque je suis plongée dans une de ces activités pour la journée). Parfois à distance, parfois en présentiel. Je suis une assoiffée de connaissances en général (je crois que j’aurais pu être étudiante toute ma vie !) et une passionnée du bien être, alors je multiplie les stages, les conférences…  Ces 2 dernières années j’ai aussi fait des stages afin de valider mes connaissances en sophrologie et en naturopathie, indispensable.

 

  • Il y a les journées de coaching : Comme je vous le disais plus haut, mes premiers rendez vous sont à 6h30 (je commence tôt pour garder du temps dans la mâtinée pour m’occuper de mon petit bout, la préparer sereinement pour aller à la crèche etc) par téléphone, skype, ou autour d’un café ou d’un thé (c’est ma tournée).

Le métier de coach n’est pas reconnu par l’Etat, en cela tout le monde peut s’auto déclarer coach, c’est un peu le soucis.

Personnellement j’ai fait plusieurs formations de coaching en lui même (parce que oui, le coaching, ça s’apprend) puis des « spécialisations en PNL et nutrition  » [ note : si vous souhaitez une formation reconnue je vous conseille d’opter pour une reconnaissance RNCP, rien de diplômant mais des formations reconnues par l’Etat et de qualité ] : On apprend l’écoute, la bienveillance, les technique de soutien, de motivation, la psychologie… Bref, je me perds.

Généralement en coaching on aborde des problématiques comme la confiance en soi, les sensations alimentaires, la nourriture émotionnelle, le lâcher prise, l’organisation, les techniques de détente, de méditation …

Je prends peu de rendez vous sur une journée car je veux prendre le temps d’être réellement attentive pendant le rendez vous et de préparer ensuite des programmes de qualité. Généralement 2/3 rendez vous + les programmes, donc. Ce qui me prend une journée de travail « classique ».

La plupart du temps, ces jours là j’ai aussi des réunions le soir avec un groupe que j’ai fondé avec d’autres coachs, psychologues, autres thérapeutes, et avec qui on échange sur notre pratique, sur nos difficultés, ou on vide notre sac. Je pense que c’est essentiel lorsque l’on est dans un métier d’écoute d’aussi, à notre tour, être écouté. Je ne sais pas si la pratique est courante, mais elle tend à se démocratiser et je pense que c’est à la fois essentiel – sain – et très chouette.

J’anime aussi ponctuellement des séances de sophrologie de groupe (je vous en dirai, encore plus dans quelques mois, il y aura du nouveau à ce sujet)

  • Il y a les journées consacrées au blog. Ces journées là généralement je fais beaucoup de tests pour des recettes, je crée les articles, je fais des photos, et puis je réponds aux demandes des partenariats des marques (rédaction d’articles, de recettes, publication sur les réseaux sociaux).

Je prends aussi de plus en plus de temps afin de vous écrire des article avec du fond (d’ailleurs j’espère que cela vous plait !). C’est vraiment important pour moi que le blog ait un contenu de qualité et qui soit vraiment et profondément moi. D’ailleurs, sur le blog aussi il y aura du nouveau dans les prochains mois (je vous en parlerai aussi, mais surtout vous le verrez de vous même !)

 

  • Il y a les journées  » administratives » : pour ne rien vous cacher, ce ne sont pas mes préférées, et pourtant elles sont essentielles. Comptabilité, réponse aux mails de partenariats, relances diverses et variées, (galère). J’avais sous estimé la quantité de paperasse que doit gérer un indépendant, et je vous avoue, c’est pas tous les jours rose (heureusement que Monsieur est beaucoup moins rebuté que moi par le sujet). 

 

  • Et puis il y a mes journées « maman » : Tous les mercredis, mes journées sont consacrées à ma puce de son réveil à son coucher j’essaye d’être pleinement présente pour elle.

 

Pour plus d’infos sur mon organisation, je vous invite à lire cet article !

En espérant que cela vous éclaire un peu plus sur la question …

Plein de douceur (et de positivité !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *